Home»COMITES LOCAUX»34»On ne nous empêchera pas de montrer le vrai visage d’Israël.

On ne nous empêchera pas de montrer le vrai visage d’Israël.

3
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

La Campagne BDS France poursuit sa mobilisation contre le spectacle soutenu par l’État israélien au théâtre Jean Vilar le 20 mars. Samedi 1O mars au matin en raison de la pluie, les militants BDS sont intervenus dans les halles.

La police municipale qui croyait les en chasser a dû battre en retraite face aux réactions des habitants-tes du quartier et au mécontentement provoqué par leur intervention agressive (Cf. vidéo ci-après). L’implication des habitants-tes du quartier est une preuve concrète  des progrès réalisés dans la construction de la Zone Libre d’Apartheid Israélien dans le quartier de La Paillade, un encouragement pour tous-tes !

Dans le cadre de la construction de la Zone Libre d’Apartheid Israélien (ZLAI) à La Paillade  la campagne pour le boycott du spectacle soutenu par l’État israélien (We love arabs) bat son plein. Nous sommes à J-9 du 20 mars !

Samedi 10 mars BDS France Montpellier intervenait aux halles de la Paillade, pour informer sur la nature du spectacle à boycotter et appeler au rassemblement du 20 à partir de 18h30. De nombreuses personnes découvrent le problème pour la première fois mais l’info circule dans le quartier et la municipalité semble s’en inquiéter. Elle qui  habituellement se soucie peu des affiches collées un peu partout a donné l’ordre aux services municipaux de passer au karcher les affiches du BDS appelant au rassemblement du 20 mars. Alors que notre présence fréquente ces derniers mois, n’a suscité aucune réaction particulière de la police, le maire a envoyé sa police municipale pour nous évacuer des halles où nous intervenions à l’abri (en raison de la pluie). Mal lui en a pris car très vite, suite à quelques interpellations des habitants-tes du quartier et face au mécontentement affiché des pailladins-nes c’est elle qui est partie…

 

L’ INTENSE ACTIVITÉ POUR LE BOYCOTT DU SPECTACLE

Plusieurs distributions de tracts sur les marchés, au centre commercial, aux spectateurs-trices du théâtre le soir avant le spectacle, Goûter pour la Palestine, prises de parole avec son et collage dans les différentes zones du quartier La Paillade… tous les samedi et en semaine les militants-tes sont sur le pont.

Collages au nord, centre et sud du quartier…

 

Prises de parole avec sono dans les quartiers nord. Les gens sortent aux fenêtres, nous reconnaissent, nous saluent de la main et certains arborent même leur drapeaux palestinien !

 

 

 

Distribution d’un long tract recto-verso aux abonnés-ées et spectateurs-trices du théâtre Jean Vilar, le soir à l’entrée de leur spectacle pour les informer de notre appel au boycott de cette pièce. Un accueil très ouvert du public, beaucoup signent la pétition…

Plusieurs personnes nous ont dit avoir modifié leur choix comme cette abonnée rencontrée ce jeudi 8 mars :

 

Previous post

GIRO: journée d'action nationale à Marseille

Next post

Issoire (63), 10 mars : liberté pour les prisonniers palestiniens, renforçons le boycott