Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»Roger Waters appelle au boycott d’Israël

Roger Waters appelle au boycott d’Israël

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Le rocker des Pink Floyd accuse le gouvernement de se « déchaîner ».

Roger Waters jouant à East Rutheford, New Jersey
(Kevin Mazur/WireImage)

Roger Waters, des Pink Floyd, déclare qu’un boycott d’Israël, semblable à celui mis en œuvre contre l’Afrique du Sud durant l’apartheid, est la « voie à suivre ». Il accuse le gouvernement israélien d’imposer un régime similaire par l’occupation des territoires de Cisjordanie et de Gaza dans un nouvel entretien avec The Electronic Intifada.

Waters est devenu un partisan déclaré de la campagne pour le boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) contre Israël après sa venue en Cisjordanie en 2006, où il écrivit à la bombe le lyrique « Nous n’avons pas besoin d’un contrôle de la pensée » du célèbre hymne des Pink Floyd, « Another Brick in the Wall (Part 2) », sur le mur israélien en Cisjordanie.

Roger Waters évoque le Printemps arabe, Obama et l’avenir de la tournée « The Wall ».

« Ils se déchaînent » dit Waters en parlant du gouvernement israélien, « et il est peu probable que dépasser les bornes ici et jouer du violon auront quelque effet durable. »

Waters est actuellement juré au Tribunal Russel sur la Palestine, lequel tribunal vise à attirer l’attention sur la façon dont les gouvernements et les entreprises d’Occident aident Israël dans ce qu’il comprend comme des violations du droit international. Le chanteur envisage de publier une lettre ouverte à ses pairs de l’industrie de la musique leur demandant de se joindre à lui dans le mouvement BDS.

Dans l’entretien, le musicien parle également de sa prise de contact avec Stevie Wonder, avant qu’il n’aille jouer à un dîner de gala pour les Forces de Défense israéliennes en décembre. « Je lui ai écrit une lettre lui disant que ce serait comme jouer à un bal de la police de Johannesburg le lendemain du massacre de Sharpeville en 1960. Ce ne serait pas génial, d’autant plus qu’il est censé être un ambassadeur de l’ONU pour la paix », explique Waters. « Il n’y a pas que moi. Desmond Tutu a aussi écrit une lettre ».

« Pour son mérite éternel », continue Waters, « Stevie Wonder a appelé (les organisateurs du gala) et leur a dit, « Je n’ai pas très bien compris » (et il a annulé sa représentation) ». Waters poursuit en critiquant le manque d’intérêt des médias pour l’annulation de Wonder, et pour discuter avec lui de son intervention aux Nations-Unies sur le conflit, la semaine dernière.

Lire notamment sur Roger Walters :

- Le discours vibrant de Roger Waters à l’AG des Nations-Unies
- Roger Waters va faire tomber les murs
- Roger Waters, Pink Floyd : ma venue au BDS

JPEG - 80.6 ko

20 mars 20113 – RollingStone – traduction : Info-Palestine

Previous post

Etiquetage ou interdiction des produits des colonies ?

Next post

Appel à mobilisation pour la Journée de la Terre