Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT DES ENTREPRISES»Sodastream»SodaStream dans le Naqab (Negev) est complice de l’Apartheid et de la colonisation

SodaStream dans le Naqab (Negev) est complice de l’Apartheid et de la colonisation

1
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

 

En octobre 2014, SodaStream annonçait son projet de déménager sa production de Cisjordanie en « Israël proprement dit », plus précisément dans le désert du Naqab (Negev). A l’époque de cette annonce, SodaStream avait déjà une deuxième usine qui fonctionnait près de Rahat, dans le désert du Naqab, où vivent beaucoup de Bédouins palestiniens. Certains mettent en avant que, puisque cette usine n’est plus dans les « territoires occupés », elle ne devrait plus être la cible de boycott – même si, selon l’appel BDS, les entreprises israéliennes sont des cibles de boycott. La réalité est que cette entreprise profite des violations des droits de l’Homme par Israël et de sa politique discriminatoire envers ses citoyens non juifs.

 

Dans le cadre de l’industrialisation du Naqab par Israël, l’usine SodaStream a été installée grâce à des subventions du gouvernement. L’industrialisation du Naqab fait partie d’une stratégie qui remonte au moins à 1963, lorsque le général israélien Moshe Dayan a esquissé son plan concernant les Bédouins. Dayan a alors déclaré : « Nous devrions transformer les Bédouins en prolétariat urbain… ce qui veut dire que le Bédouin ne vivra plus sur sa terre avec ses troupeaux, mais deviendrait un habitant de la ville. »

 

Le dessein d’Israël de séparer ses citoyens bédouins de leur terre et de leur héritage agricole traditionnel fait partie intégrante de l’initiative du gouvernement israélien connue sous le nom de Plan Prawer, dont le but est de déplacer 70.000 citoyens bédouins du Naqab. Bien que le Plan Prawer doive encore être voté par la Knesset israélienne en tant que loi, il est actuellement mis en place. Depuis que Prawer a été rendu public, le gouvernement a annoncé des plans pour déplacer plus de 10.000 personnes et, à leur place, planter des forêts, construire des complexes militaires, et installer de nouvelles colonies juives. Des milliers de maisons ont déjà été détruites. Les fonctionnaires du gouvernement israélien sont fiers de faire le lien entre l’industrialisation du Naqab, avec la construction d’usines comme celle de SodaStream, avec le Plan Prawer. L’établissement de SodaStream dans le Naqab est aussi une manifestation de la vision de Moshe Dayan, les Bédouins étant arrachés de force à leur mode de vie traditionnel pour se voir proposer du travail en usine à la place de l’agriculture qu’ils pratiquent depuis des générations.

 

SodaStream a poursuivi ses habitudes de travail injustes dans l’usine du Naqab déjà opérationnelle. On demande aux ouvriers, dont beaucoup sont des femmes bédouines, de travailler plus ou moins d’heures selon les besoins de la compagnie. Cela peut signifier des journées de travail jusqu’à 12 heures d’affilée, y compris en équipes de nuit, et SodaStream peut avertir les employés au dernier moment.

 

Traduction : J. Ch. pour BDS France

 

Source : Adalah-NY, Campagne New-Yorkaise pour le Boycott d’Israël :

https://adalahny.org/campaign-main-document/1229/sodastream-naqab-negev-complicit-apartheid-and-colonization

Previous post

Déclaration d’Omar Barghouti sur l’annulation de l’invitation du chanteur Matisyahou en Espagne

Next post

Victoire BDS : VEOLIA se retire définitivement d'Israël