Boycott des produits de la colonisation chez LIDL à Clermont-Fd

Quatorze militant.e.s et sympathisants AFPS 63 et BDSF 63 se sont rassemblés devant le magasin LIDL de la rue de l’Oradou le 14 février 2020 durant près de deux heures.

Ils ont distribué environ 200 tracts aux clients, expliquant pourquoi boycotter les produits de la colonisation israélienne, notamment les produits Mehadrin, qui de surcroit sont vendus sans respecter la réglementation européenne et française sur l’étiquetage (tract co-signé par 39 organisations de la Coalition BDS 63).

Nous avons reçu un bon accueil des clients, et recueilli 36 signatures d’un feuillet demandant à LIDL de cesser le commerce avec les entreprises israéliennes, et 39 signatures de la pétition papier AFPS contre le plan Trump-Netanyahou salué par le gouvernement français. Les 36 feuillets ont été envoyés par la poste à LIDL ainsi que 124 autres signés par des clients lors d’actions précédentes devant LIDL.

Deux militantes portant des drapeaux AFPS ont déployé une banderole Boycott Israel Apartheid sur le trottoir adjacent au parking LIDL, bien visible des nombreux automobilistes. Elles ont reçu de nombreux signes de soutien, mais aussi la visite des 3 policiers pour contrôle d’identité, sans doute à la suite d’un appel d’un passant. Une discussion sereine a eu lieu avec les 3 policiers. Nous avions auparavant eu une discussion approfondie avec le directeur du magasin venu nous rencontrer sans animosité, qui nous a indiqué qu’il fera remonter notre action et nos revendications à la direction nationale de LIDL.

Cette action a été couverte par un journaliste de « Mediacoop, le cactus de l’info » : http://mediacoop.fr/on-parle-de-faire-respecter-letiquetage-de-produits-illegaux/

Notre post facebook sur cette action a été partagé plus de 770 fois et aurait touché plus de 75.000 personnes.

Pour info : dans le cadre de notre campagne pour le boycott des produits israéliens jusqu’à ce que l’Etat d’Israël respecte le droit international et les droits humains, l’AFPS 63 avait inspecté en janvier 2020 l’étiquetage des produits israéliens dans 4 magasins LIDL de l’agglomération clermontoise.

Dans  ces magasins on trouve des fruits et légumes (pomelos, mandarines, avocats, grenades, …), notamment dans des emballages Mehadrin (souvent de marque Jaffa), vendus sous l’étiquette « Israël » bien que probablement en provenance de colonies en territoires occupés depuis 1967, donc en contradiction avec la réglementation européenne et française.

Nous avons donc envoyé un courrier à LIDL et un autre à la répression des fraudes (DDPP 63). Malgré ce signalement de mi-janvier à la répression des fraudes, de nouveaux produits étiquetés « Israël » étaient encore présents le 10 février dans les rayons de LIDL.

 

 




Des élus et des militants en action BDS devant deux magasins LIDL de Clermont-Fd/Beaumont (63)

Le vendredi 17 mars, de 16h30 à 19h15, quinze militant-e-s de la Coalition BDS 63 (AFPS, BDSF, PCF, NPA, ATTAC, LDH, CGT, RESF) et 5 élu-e-s de deux municipalités : Clermont (3 élus PCF, deux adjoints au maire s’étant excusés : un élu EELV et un élu PCF, mobilisé sur une action d’ouvriers en grève de l’usine CANDIA) et Beaumont (une élue PCF et un d’IDEES Pour Beaumont) se sont rassemblés devant deux magasins LIDL à Clermont-Oradou et à Beaumont-Masage  (photos jointes) pour distribuer près de 300 exemplaires d’un tract (ci-joint) expliquant aux clients l’importance du boycott des produits de la colonisation israélienne, et en particulier des fruits et légumes commercialisés par la société Mehadrin en provenance des colonies illégales en territoire palestinien occupé (voir à ce sujet la brochure « Cultures d’injustice » publiée par 16 ONG palestiniennes en 2013, ci-jointe Cultures injustice_16 ONG palestine 2013).

L’accueil de la majorité des clients, de tous âges et de toutes origines, a été excellent et 113 ont signé une pétition (ci-jointe papillon clients lidl_BDS 63_mars2017) demandant à LIDL de cessez le commerce avec les entreprises israéliennes comme Mehadrin. Plusieurs clients nous ont aussi indiqué qu’ils privilégient les produits agricoles locaux pour leurs achats. Une demi-douzaine d’entre eux ont laissé leurs contacts pour recevoir des informations sur nos actions.

Les élu-e-s ont tenu à être présents suite au vœu voté par la municipalité de Clermont-Fd pour l’interdiction de l’importation des produits des colonies illégales, ainsi qu’en soutien aux militants du Conseil National de l’AFPS victimes d’attaques et de menaces graves de la part d’un groupuscule se proclamant « Brigade juive ». Ces menaces, dirigées contre les actions BDS, ont été notamment relayées par les sites de la Ligue de Défense Juive (LDJ) et de Coolamnews, site qui se vante de la mise à sa disposition de moyens de l’armée israélienne (http://www.france-palestine.org/Agir-face-aux-menaces-des-fascistes-pro-israeliens ).

Une lettre de la Coalition BDS 63 (39 organisations) pour la direction départementale de LIDL (ci-jointe Courrier a LIDL- BDS 63 – 17 mars 2017) a été remise aux représentants de la direction des deux magasins. Cette lettre rappelle à LIDL les liens entre les produits agricoles vendus par Mehadrin et le vol des terres palestiniennes et l’illégalité des colonies en droit international, ainsi que le vœu des élus de Clermont-Fd pour leur interdiction.

Les informations sur le boycott contenues dans l’appel à cette action par la Coalition BDS 63 avaient aussi été relayées dans les réseaux sociaux et syndicaux, notamment par les sites web « demosphere  clermont» (https://63.demosphere.eu/rv/250 ) et « ud cgt 63 ».

tract LIDL_63_31mai201




Convergence d’actions BDS sur LIDL , fin 2015 – début 2016

Trente-six actions ont été menées d’octobre 2015 à juin 2016 sur 41 magasins LIDL dans 20 villes *(voir les CR dans le fichier joint) par plus de 390 militantEs de 18 collectifs, comités  et groupes locaux BDS France (8), AFPS (5) ou AFPS-BDSF (5), certains regroupant plusieurs dizaines d’associations, syndicats, partis.

Ils/elles ont demandé à LIDL de retirer de la vente les produits des colonies israéliennes en territoire palestinien, notamment les fruits et légumes commercialisés par Mehadrin.

Une partie des actions ont aussi demandé à LIDL de retirer les plaintes déposées par 4 magasins de Montpellier contre des militants de BDS 34.

La lutte continue pour atteindre ces objectifs.

* Montpellier (10/10 ; 23/01 ; 06/02 ; 20/02 ; 27/02 ; 02/03 ; 12/03 ; 26/03 ; 16/04 ; 03/06) ; Perpignan (06/02;23/04 ; 30/04 ; 07/05) ; Lyon (13/02 ; 23/04 ; 21/05) ; Tours (04/06 ; 11/06 ; 30/06) ; Paris (02/04 ; 23/04) ; Nimes (13/02 ; 04/06) ; Lannion (17/10) ; St-Quay Perros (17/10) ; Annonay (07/11) ; Valence (07/11) ; Albertville (22/03) ; Pau (02/04) ;  Vandeuvre (01/04) ; Nancy (02/04) ; Fontenay-sous-Bois (16/04) ; Saint-Etienne (16/04) ; Thionville (16/04) ; Metz (07/05) ; Clermont-Ferrand (03/06) ; Lamalou-les-Bains (11/06)

N.B. ces actions font suite à la journée nationale LIDL du 23 mai 2015 (actions dans 13 villes : http://www.bdsfrance.org/action-nationale-contre-lidl-23-mai-2015/ ) et à d’autres actions antérieures depuis novembre 2014 (voir notamment 15 actions au moins sur le site BDSF et 3 actions sur le site AFPS, dans plus d’une douzaine de villes)




Actions BDS sur LIDL le 3 juin 2016 à Clermont-Ferrand

Dans le cadre de la semaine d’action pour la défense des libertés et du droit au boycott du Collectif National (CNPJDPI), de BDS France et de la Plateforme des ONG pour la Palestine, et à l’appel de la Coalition BDS 63 (39 organisations, cf. tract ci-joint), treize militantEs AFPS-BDSF, ATTAC, NPA, PG, RESF, CGT, FSU et LDH sont intervenus devant deux magasins LIDL (rue Barbier Daubrée à Clermont et rue Lemoy à Cebazat).

DSC07764 (F) (1280x960)         DSC_5181 (F) (1280x1161)

 

Ils ont distribué 400 tracts demandant à LIDL de ne plus vendre de produits de la colonisation israélienne, et notamment les fruits et légumes Mehadrin en provenance des colonies illégales en droit international, et de retirer ses plaintes contre des militantEs BDS en France. Une lettre (ci-jointe) a été remise à un représentant de la direction d’un magasin (refusée par le vigile de l’autre magasin).

Malgré les pressions des vigiles des magasins pour nous chasser des parkings attenants aux magasins, nous avons pu recueillir 68 signatures de la pétition AFPS 63 pour la suspension de l’accord UE-Israël, faire coller une dizaines de stickers « Teva j’en veux pas » sur les Cartes Vitale des clients et vendre un t-shirt « Boycott Israel Apartheid ». L’accueil des clients a été très souvent excellent, avec de nombreuses signatures de personnes en famille et déterminées, des discussions approfondies, des prises de contact, et des encouragements pour notre action. CertainEs ont aussi demandé des tracts à diffuser dans leur entourage ou à la mosquée voisine. Plusieurs nous ont soutenus ouvertement pour tempérer les interventions des vigiles.