Home»GENERAL»Analyses»Tour d’horizon : les actions créatives et les campagnes populaires stimulent BDS

Tour d’horizon : les actions créatives et les campagnes populaires stimulent BDS

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Tour d’horizon : les actions créatives et les campagnes populaires stimulent la dynamique de boycott et de sanctions, et privilégient l’embargo militaire sur Israël

Comité national palestinien du BDS – août 2014

– Des militants à Oakland ont empêché, pendant quatre jours, un navire israélien d’accoster ;

– Les usines d’armement Elbit au Royaume-Uni et en Australie ont été occupées par des manifestants ;

– L’Union européenne va interdire l’importation des produits laitiers et de viandes qui auraient des liens avec les colonies ;

– Des détaillants et des entrepreneurs européens boycottent Israël ;

– Un Syndicat national d’étudiant (Royaume-Uni) fort de 7 millions d’adhérents approuve le BDS ;

– Un quatrième conseil municipal écossais approuve le boycott d’Israël.

Alors qu’Israël lançait ses nouvelles attaques sanglantes contre les un million huit cent mille Palestiniens de la bande de Gaza assiégée et occupée, celles et ceux qui soutiennent le mouvement international de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) continuaient de prendre des initiatives motivantes et accumulaient les pressions sur les gouvernements pour imposer un embargo militaire et d’autres sanctions sur Israël.

« Bloquez le bateau ! » d’Oakland

Des milliers de sympathisants des droits palestiniens dans la baie de San Francisco ont participé à des piquets et des manifestations, empêchant ainsi un navire israélien d’accoster dans le port d’Oakland et ce, pendant quatre jours consécutifs.

L’action, décidée suite à un appel des syndicats palestiniens de Gaza, a empêché le Zim Pireaus d’accoster à Oackland pendant quatre jours, forçant le navire à quitter le port d’Oakland sans avoir été déchargé. Les dockers de la section locale du Syndicat international des débardeurs (ILWU) – Local 10 – ont participé à un piquet de barrage de la communauté et refusé de décharger le navire.

« L’énorme succès de l’action d’Oakland est une démonstration motivante et efficace de la solidarité de la communauté et des travailleurs d’Oakland, qui a la capacité de causer des dommages réels à la Zim, la plus importante compagnie maritime d’Israël, et au bout du compte, à l’économie israélienne tout entière, » dit Mahmoud Nawajaa, coordinateur général avec le Comité national palestinien du BDS (BNC).

« La croissance accélérée du BDS à travers le monde est la première réponse la plus appropriée au massacre de la bande de Gaza par Israël. Mettre fin à l’impunité criminelle d’Israël commence avec des actions populaires qui peuvent exercer des pressions sur les gouvernements pour qu’ils agissent, » ajoute Nawajaa.

L’action d’Oakland vient après des semaines d’énormes mobilisations en soutien de la Palestine, notamment avec le Jour de Rage international pour Gaza, initié par des groupes de Gaza et où l’on a vu des centaines de milliers de personnes descendre dans les rues pour appeler au boycott d’Israël et exiger que les gouvernements imposent des sanctions et un embargo militaire sur Israël (voir les photos à la source).

« Les masses dans le monde qui ont démontré leur soutien aux droits palestiniens pendant le Jour de Rage nous rappellent les manifestations des années quatre-vingt contre l’Afrique du Sud de l’apartheid, » écrit Haidar Eid, universitaire palestinien, dirigeant communautaire et militant BDS, basé à Gaza.

L’Union européenne pour interdire les importations de produits laitiers et de viande s’ils proviennent des colonies illégales

Une détérioration spectaculaire s’est produite dans les relations commerciales de l’UE avec Israël, avec la Commission européenne qui informe Israël de son intention d’ « interdire totalement l’importation du lait et des produits laitiers d’Israël, qui pourraient d’une manière ou d’une autre avoir des liens avec les usines, laiteries ou exploitations agricoles situées de l’autre côté de la Ligne verte, » rapporte le quotidien israélien Maariv.

« Cette décision est un pas en avant important, amenant des mesures politiques de l’UE et de responsabilisation envers Israël plus en harmonie avec la logique BDS pour que les produits de toute société ayant des liens avec les colonies israéliennes illégales dans le territoire palestinien occupé soient totalement interdits, » dit Michael Deas, coordinateur de l’Europe avec le BNC.

« Toutefois ces nouvelles initiatives semblent toujours tributaires de la confiance de l’UE en la parole des exportateurs israéliens, lesquels ont démontré qu’ils recouraient régulièrement à la duperie quant à l’origine de leurs produits, et elles n’abordent guère l’énorme soutien que l’UE accorde à Israël malgré ses massacres incessants de Palestiniens. L’UE doit interdire tout commerce avec les sociétés qui opèrent dans les colonies et prendre des mesures pour la suspension de l’Accord d’Association avec Israël, » ajoute Deas.

Des dirigeants d’Amérique latine appellent au BDS

D’appeler à un embargo militaire total sur Israël est une exigence majeure de la société civile palestinienne à la suite de l’attaque d’Israël contre Gaza. Six Prix Nobel et plus de 90 personnalités publiques ont appelé à un embargo militaire contre Israël, appel repris par des groupes de la société civile, des partis politiques et des parlementaires à travers le monde. Le Comité national du BDS exhorte les personnes à ajouter leur nom à une pétition publique pour un embargo militaire (http://www.bdsmovement.net/stoparmingisrael) qui sera déposée à l’Assemblée générale des Nations-Unies.

Dans un signe montrant que les appels à un embargo militaire prennent de plus en plus d’ampleur, Amnesty International a construit son appel à un embargo militaire contre Israël en exhortant le gouvernement des États-Unis à bloquer une cargaison de carburant destinée à l’armée israélienne. Oxfam International a également publié un appel pour mettre fin à la vente d’armes à Israël.

Le Président bolivien Evo Morales, Fidel Castro et toute une suite de personnalités de premier plan d’Amérique centrale et d’Amérique latine ont appelé à l’action BDS et à des sanctions gouvernementales, dans une déclaration aux mots puissants. La déclaration a suivi le rappel des ambassadeurs de cinq pays d’Amérique latine et la suspension par le Chili de négociations sur un accord de libre-échange avec Israël.

Une coalition de députés chiliens, de partis politiques différents, a lancé une pétition de parlementaires demandant à leur gouvernement d’arrêter toute acquisition d’armes israéliennes. Le Chili est l’un des dix principaux importateurs d’armes israéliennes à l’échelle du monde.

Au Brésil, le ministre de la Défense, Celso Amorim, demande que soient clarifiés tous les contrats militaires en cours avec Israël ainsi que la présence permanente d’attachés militaires brésiliens dans un bureau des forces armées brésiliennes à Tel Aviv.

Narguant les appels palestiniens et d’Amnesty International à un embargo militaire sur Israël, le gouvernement allemand, selon des articles, a exporté un sous-marin militaire à capacité nucléaire, lourdement subventionné, vers Israël, en plein milieu des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité contre Gaza, faisant de l’Allemagne le deuxième gouvernement le plus complice des crimes israéliens après celui des États-Unis.

Honte à lui, le gouvernement britannique a fait des annonces laissant penser qu’il allait continuer à armer Israël. Les militants avaient espéré que la démission d’un ministre important du gouvernement et que les appels à cesser les ventes d’armes à Israël par le Vice-Premier ministre Nick Clegg contraindraient le gouvernement à imposer un embargo militaire.

Israël touché par le mouvement populaire du boycott

Autres développements majeurs :

– L’exécutif du Syndicat national britannique des étudiants, représentant 7 millions d’étudiants britanniques, a voté une motion en soutien des campagnes de boycott.

– Midlothian est maintenant le quatrième conseil municipal écossais à soutenir le BDS, après Clackmannanshire, West Dunnbartsonshire et Stirling.

– Les gros exportateurs israéliens de produits alimentaires sont confrontés à une vague sans précédent d’annulations de commandes venant d’Europe, en réaction au massacre en cours par Israël de Palestiniens dans Gaza. SuperValu, le plus grand distributeur en alimentation d’Irlande, a déclaré à la presse irlandaise la semaine dernière qu’il retirait les produits israéliens de ses magasins, et un boycott silencieux des produits israéliens est de plus en plus appliqué par les grands détaillants européens, selon la presse économique israélienne.

– Les usines de la société d’armement Elbit Systems ont été occupées par des militants en Australie et au Royaume-Uni, l’usine britannique ayant été forcée de fermer pendant deux jours. Les militants britanniques qui occupaient l’usine d’Elbit Systems ont été accusés de violation aggravée de propriété, mais ils ont plaidé non coupable au tribunal, sur l’argument que les activités d’Elbit consistant à armer Israël sont d’abord elles-mêmes illégales.

– Une superstar britannique, le comédien Russel Brand, a publié une vidéo dénonçant la complicité de Barclays avec Elbit Systems, et soutenant la pétition Avaaz avec ses un million six cent mille signatures appelant à se désinvestir des sociétés qui arment Israël et participent à ses violations du droit international. Brand est le plus récent d’une longue liste de célébrités qui se sont exprimées publiquement en faveur de la Palestine ces dernières semaines.

– La Confédération d’Argentine des syndicats du commerce, la CTA, a demandé au gouvernement de suspendre l’Accord de libre-échange entre le bloc régional Mercosul (communauté économique qui regroupe plusieurs pays d’Amérique du Sud – ndt) et Israël, et elle est le fer de lance d’une démarche en direction des syndicats du commerce de la région pour une initiative commune appelant à la suspension de cet Accord.

– La star irlandaise du Leinster Rugby, Gordon Darcy, a participé à une manifestation de 2000 personnes en soutien au peuple de Palestine. Son bar, l’Exchequer, a été l’un des premiers en Irlande à interdire l’utilisation des produits israéliens.

BDS Movement : http://www.bdsmovement.net/2014/round-up-creative-actions-and-grassroots-campaigns-boost-boycott-and-sanctions-momentum-and-prioritize-military-embargo-on-israel-12491

Traduction : JPP pour BDS FRANCE

 

Photo : Des militants rassemblés dans le port d’Oakland – (Charlotte Silver)
Previous post

Plus de 80 personnes pour soutenir José Luis Moragues et le comité BDS France 34

Next post

Action à FR3 Lyon : Ne faites plus la promotion de l’occupation israélienne, Boycott Sodastream !