« UN BOYCOTT LÉGITIME »: Retours des rencontres et débats de la tournée nationale

  • Présentation  à La Java, 7/11 (La fabrique éditions)

Source: La fabrique éditions
64, rue Rébeval 75019 Paris
Tél. et Fax : 01 40 15 02 63
www.lafabrique.fr

  • MARSEILLE, 12/11

La soirée a été organisée dans le local du syndicat « Solidaires ». Une quarantaine de personnes étaient présentes, très attentives, très motivées et pour la plupart déjà convaincues!

Les intervenants se sont présentés.

Armelle Laborie a d’abord parlé de leur démarche et du pourquoi du livre. Eyal Sivan a ensuite expliqué et développé la nécessité du boycott culturel et sa légitimité . Ils ont ensuite répondu aux questions des lecteurs.

Nous avons rappelé l’existence du groupe BDS France Marseille qui a besoin de nouveaux participants.

Les auteurs ont dédicacé leur livre, vendu par la librairie Transit qui était présente à la soirée, autour d’un apéritif offert par BDS Marseille.

marseille-1

  • MONTPELLIER, 14/11

deuxmains2-grande

Après une conférence de presse de plus d’une heure et une soirée passionnante durant laquelle Armelle Laborie et les-deuxEyal Sivan ont présenté leur livre « Un boycott légitime, Pour le BDS universitaire et culturel contre l’État d’Israël » , Armelle et Eyal ont exposé avec conviction quelques uns des arguments pour le boycott universitaire et culturel place de la Comédie (vidéo). Auparavant ils avaient salué les occupants du cinéma « Le Royal-occupé ».

 

 

  • PERPIGNAN, 15/11

Une trentaine de personnes sont venues à la conférence dans la salle du Travailleur Catalan écouter Eyal Sivan et Armelle Laborie présenter leur livre «Un boycott légitime. Pour le boycott universitaire et culturel de l’Etat d’Israël».

Leurs interventions sur le boycott culturel et universitaire ont fait mouche.

Même certains qui étaient réticents au début de la soirée sur le volet boycott culturel ont été conquis par les arguments d’Eyal et Armelle.

Tous les auditeurs nous ont remercié pour cette soirée très enrichissante, qui nous aidera pour nos futures actions sur ce volet de boycott universitaire et culturel.

Un reportage de TVSud a été fait lors de la conférence de presse à la librairie Torcatis.

(Reportage : Laurie Charrié TVSud)

Il a fallu écourter le débat que nous avons clos autour de plats et gâteaux faits maison.

  • TOULOUSE, 16/11

Près de 40 personnes sont venues écouter Eyal Sivan et Armelle Laborie présenter leur livre « Un boycott légitime. Pour le boycott universitaire et culturel de l’Etat d’Israël ». Ce nombre est d’autant plus significatif que plusieurs librairies toulousaines ont regretté de ne pas pouvoir accueillir cette rencontre compte tenu des délais, et qu’elle s’est tenue pour la première fois à la Bourse du Travail, à l’invitation de CGT-Education.

Une audience très attentive, qui  a suivi les explications d’Eyal et d’Armelle montrant que le mythe souvent éculé de l’indépendance de la culture et de l’université avec la politique ne s’applique surtout pas à Israël, où l’une et l’autre se plient sans états d’âme au pilotage culturel, l' »explication » (hasbara) de l’État d’apartheid. Eyal et Armelle ont expliqué que la « culture d’exportation » de l’État israélien vise avant tout à faire passer Israël comme un État européen comme un autre, à l’opposé de ce qu’Israël est en réalité. Ils ont aussi encouragé à soutenir et promouvoir les acteurs culturels israéliens indépendants des financements de l’État.

Il a fallu écourter le débat mais la réponse du public à ce document à deux mains n’a fait aucun doute, la table de presse a été dévalisée.

Audio à suivre…

  • BORDEAUX, 17/11

bordeaux1

La rencontre s’est très bien passée, malgré le refus de dernière minute de la direction de l’université de Bordeaux Montaigne-Montesquieu de mettre un amphi à notre disposition.

Cette décision s’est même étendue à tous les locaux de la fac puisque peu avant 17 h, les vigiles se sont déployés pour fermer tous les accès. Tous… sauf un que nous avons pu occuper dès que nous avons été suffisamment nombreux. Donc un peu de stress pour nous et la crainte de recevoir Armelle et Eyal dans de très mauvaises conditions, avec pour seul accessoire une sono portative…
Tout s’est finalement passé pour le mieux et la conférence a pu avoir lieu dans l’enceinte de la maison des étudiants. Une quarantaine de personnes très attentives et intéressées dont plus de la moitié étaient des étudiants. Ces derniers sont partants pour poursuivre le travail sur le BDS et le BDS culturel et universitaire en particulier. Nous avons prévu d’organiser avec eux une journée de travail dans le courant du mois de mars.

Nous remercions très chaleureusement Eyal et Armelle d’avoir permis cette rencontre

 

bordeaux-2
 Ci-dessous la lettre envoyée à l’annonce du refus de la salle:
Madame Hélène Vélasco-Graciet

Présidente de l’Université Bordeaux Montaigne,

Nous avons reçu avec consternation la lettre  revenant sur l’accord de principe donné pour la mise à disposition d’un amphithéâtre de l’Université Bordeaux Montaigne afin de permettre un débat sur le boycott culturel et universitaire avec Eyal Sivan, réalisateur israélien, et Armelle Laborie, productrice, auteurs du livre Un boycott légitime. Pour le boycott culturel et universitaire de l’État d’Israël.
Ce refus nous met dans une situation délicate.

Nous sommes parfaitement conscients que la question du boycott universitaire et culturel est un sujet de débat. Et nous ne sommes pas surpris que l’université soit réticente à adopter une position favorable à cette stratégie.

Ce que nous ne comprenons pas, c’est que cela conduise à en interdire le débat. La mise à disposition d’un amphi ne signifie pas le soutien à la position des intervenants ! Non seulement cela, mais nous serions même heureux que vous veniez participer à ce débat et que vous y défendiez votre point de vue.

De plus, nous appelons votre attention sur le fait que la proposition de boycott ne concerne pas les individus, mais les institutions. Or, si de nombreux universitaires comme de nombreux artistes israéliens participent à la défense des principes démocratiques contre la politique israélienne, les institutions de cet État en tant que telles sont associées à la politique gouvernementale, et toutes les universités ont des contrats avec l’armée israélienne.

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons, Madame la Présidente, de bien vouloir revenir sur la position qui nous a été communiquée.

Dans cette attente, nous vous assurons, Madame la Présidente, de nos sentiments les plus cordiaux.

 

  • LYON, 22/11

eyal3

Près de 70 personnes ont assisté à cette passionnante conférence.Un auditoire très attentif et mobilisé !

eyal1

Une quarantaine de livres ont été vendus.

eyal4eyal2

Merci à Armelle et Eyal, et à tous les organisateur.trice.s de cette tournée!

  • PARIS, 24/11

paris1

 

 

 

 

Près de 60 personnes ont assisté  à la présentation du livre « Un Boycott Légitime » au CICP, en présence des auteurs Eyal Sivan et Armelle Laborie.
Une soirée organisée par BDS France-Paris, l’AURDIP et l’UJFP.
Sont intervenus également Ivar Ekeland, président de l’AURDIP, et Jean-Guy Greilsamer pour l’UJFP.
Public très attentif et intéressé au sujet des boycotts académique et culturel, sûrement les moins connus de la campagne et qui soulèvent le plus de discussions. Le débat qui a suivi les interventions a révélé un intérêt particulier pour la compréhension du fonctionnement de la « Hasbara » propagande et de la stratégie Brand Israël et a finalement été l’occasion pour approfondir ce thème traité dans le livre.

VIDÉOS: Argumentaires pour un boycott culturel et universitaire

  •  Ivar Ekeland, Président de l’AURDIP (aurdip.fr), justifie la pratique du boycott comme arme de luttes des populations pour le droit et la justice.

 

 

  • Un boycott légitime, présentation du livre:  Eyal Sivan présente la démarche et les arguments du livre, dans un contexte actuel où le système universitaire israélien est en collaboration active avec l’appareil sécuritaire, militaire et de propagande d’Israël.

 

  • Hasbara & Brand Israël – Armelle Laborie et Eyal Sivan : du dispositif gouvernemental de la Hasbara à Brand Israël, face à la menace stratégique majeure qu’est devenu le boycott universitaire et culturel.

 

  • Les légitimités du boycott académique de l’État d’Israël: réponses aux questions concernant les diverses légitimités du boycott universitaire et culturel de l’État d’Israël.

 

  • Production et distribution cinématographique israélienne – Armelle Laborie et Eyal Sivan : autant la production israélienne est relativement libre d’expression, autant la distribution est contractuellement assujettie au blanchiment de l’image et des pratiques de l’État d’Israël.

On en parle dans la presse:

  • La Marseillaise

la-marseillaire-15nov2016

  • Midi Libre

ml-15nov2016-eyal

  • TVSud

« Un Boycott Légitime » comment dénoncer les relations entre l’université et l’institution militaire d’Israël

C’est un livre écrit en quelques mois par quatre mains, celles d’ Eyal Sivan et d’Armelle Laborie. Lui réalisateur Israélien et pro Palestinien et elle productrice Française. Ce mardi 15 novembre 2016 ils étaient à la librairie Torcatis à Perpignan pour présenter leur ouvrage et répondront aux lecteurs ce soir lors d’une conférence à la Salle du travailleur catalan à Perpignan.
Reportage: Laurie Charrié TVSud

 

  •  Beur FM

Interview d’Eyal Sivan et Armelle Laborie sur Beur FM le 24/01/2017 :

http://www.beurfm.net/IMG/mp3/PAD_LES_ZINFS_24_01_17.mp3 

Cet article sera enrichi au fur et à mesure des retours que nous recevons des organisateurs.