Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»USACBI répond aux affirmations non fondées de menaces (Eric Burdon)

USACBI répond aux affirmations non fondées de menaces (Eric Burdon)

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

 

Le collectif organisateur de la Campagne US pour le boycott universitaire et culturel d’Israël se réjouit du nombre de plus en plus important d’artistes de renommée internationale qui annulent leurs représentations en Israël. Avec ces succès, apparaissent des allégations selon lesquelles ces artistes auraient reçu des menaces, ce qui les aurait conduits à annuler leurs représentations. Afin de réfuter ces accusations, nous, USACBI, voulons être clairs sur l’action que nous menons, et sur la façon dont nous la menons.

GIF - 4.9 ko

USACBI (et nos nombreux partenaires – dont PACBI, US campaign to end the Israeli Occupation, Adalah-NY, Boycott from Within, InCACBI…) contacte les artistes qui prévoient de se produire en Israël. Nous lançons sérieusement un appel à ces artistes et les informons sur l’appel palestinien au boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) contre Israël. Nous voulons être sûrs que ces artistes savent que les initiatives de boycotts et désinvestissements sont bien des stratégies non violentes de la solidarité mondiale, et que le mouvement BDS continuera jusqu’à ce qu’Israël se conforme au droit international et mette fin à son occupation illégale ; jusqu’à ce qu’il démantèle le Mur ; reconnaisse les droits fondamentaux des citoyens palestiniens d’Israël à une pleine égalité ; et respecte le droit au retour des Palestiniens tels que stipulés dans la Résolution 194 des Nations-Unies.

Parmi les nombreux artistes qui ont répondu à l’appel palestinien au boycott culturel d’Israël : Elvis Costello, Roger Waters, Alice Walker, et Mira Nair. La plupart ont fait des déclarations expliquant leur décision comme un acte de solidarité avec le peuple palestinien opprimé.

Même si nous-mêmes et nos alliés exhortons les artistes à ne pas franchir le cordon de la protestation internationale en allant se produire en Israël, et même si nous faisons des efforts soutenus pour les informer sur la raison du boycott, nous n’avons pas émis, nous n’émettrons jamais, la moindre menace contre quiconque ne tient pas compte de l’appel au boycott. Les récentes affirmations de menaces du chanteur Eric Burdon, ex-The Animals) dans un article publié par Haaretz sont vagues et dépourvues de tout fondement. Nous ne savons pas si elles émanent de médias hostiles à la stratégie BDS, ou d’artistes et/ou de leurs agents, ou si ce sont des articles qui amplifient des remarques faites par des personnes qui ne représentent pas le mouvement. USACBI fait progresser le mouvement BDS, non par des menaces, mais plutôt en exposant les torts d’Israël, et en promouvant des moyens non violents pour les réparer, et accomplir les droits du peuple palestinien.

Si vous êtes travailleur universitaire ou culturel, et si vous souhaitez souscrire à l’appel palestinien pour le boycott universitaire et culturel, contactez-nous à l’adresse : uscom4acbi@gmail.com

Campagne US pour le boycott académique et culturel d’Israël

source:

24 juillet 2013 – USACBI – traduction et source : Info-Palestine/JPP