Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT DES ENTREPRISES»Sodastream»Victoire BDS : SodaStream Japon annule la « Boutique Soda »

Victoire BDS : SodaStream Japon annule la « Boutique Soda »

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

SodaStream a annoncé l’annulation de son événement promotionnel « SodaStream à BC426 » (BC426 = Bakery Cafe 426) le 28 juillet, très peu de jours avant son ouverture très largement annoncée.

Dans une conférence de presse du 19 juin, SodaStream Japon annonçait le projet d’utiliser l’espace du « Salon de thé 426 Omotesando » du 1er au 17 août pour promouvoir l’appareil de gazeification domestique à Omotesando, quartier célèbre pour sa culture jeunes et le commerce de marques internationales comme Louis Vuitton et Gucci.

D’après un article du Tokyo Shinbun du 29 juillet, l’annulation de l’événement n’a aucun rapport avec le mouvement boycott. Et pourtant, le 17 juillet, « Stop ! SodaStream » Japon avait envoyé une lettre à l’entreprise commerciale Sumida, qui gère le « Salon de thé 426 Omotesando », l’informant que louer son espace pour cet événement signifierait qu’elle soutient le massacre du peuple palestinien et qu’elle contribue aux violations continuelles des droits de l’Homme dans les colonies illégales israéliennes, comme celle où sont fabriqués les appareils SodaStream. Lorsque nous avons demandé un accusé de réception de cette lettre le 21 juillet, un membre du personnel nous a fait savoir que le contrat avec SodaStream Japon n’était pas encore conclu et qu’il existait une possibilité que l’accord soit annulé. Dans une autre conversation téléphonique le 23, on nous informa que, au sommet de la société commerciale Sumida, on avait décidé de ne pas louer l’espace pour cet événement.

Bien que la société commerciale Sumida n’ait pas admis que cette annulation avait un lien avec les récentes violences à Gaza, il est visible que la situation actuelle l’a poussée à prendre la décision très inhabituelle d’abandonner l’événement bien que déjà très largement diffusé. Depuis le début de l’agression israélienne à Gaza, la campagne « Stop ! SodaStream » au Japon a organisé plusieurs rassemblements de protestation et sorti de nombreuses publications sur la violence produite par les actions illégales d’Israël en Palestine. Cette information a été répandue dans la rue et sur internet et les réseaux sociaux, ce qui a aidé le public à comprendre quelles connexions existent entre la marque SodaStream et l’oppression continuelle du peuple palestinien.

La veille même de l’annonce de l’annulation de la « Boutique Soda », une manifestation s’est tenue devant Yodobashi-Umeda, l’un des plus grands magasins d’appareils électriques vendant SodaStream au Japon. Les manifestants ont fait des déclarations publiques et réclamé l’arrêt immédiat de l’agression sur Gaza en s’appuyant sur une pression internationale, y compris avec le boycott de sociétés telles que SodaStream.

http://www.ustream.tv/recorded/50574424 (il y a environ 20 min)

« Stop ! Sodastream » Japon croit que l’échec de SodaStream Japon dans l’ouverture prévue de sa boutique de propagande est une victoire du mouvement mondial BDS. C’est aussi le signe d’une inévitable faillite des affaires complices de l’occupation et du nettoyage ethnique des Palestiniens.

alt

1er août 2014

Campagne Stop SodaStream

Japon

Traduction : J.Ch. pour BDS France

Photo : TBS, une des principales stations de télévision japonaises a couvert le mouvement de boycott de SodaStream et ses effets sur le Japon au 31 juillet 2014.
Previous post

Le boycott économique, politique ou culturel d'Israël, une tendance en expansion

Next post

Tour d'horizon : le massacre israélien à Gaza provoque des sanctions internationales et des actions de boycott