Home»COMITES LOCAUX»31»Violences du CRIF et de la LICRA à Toulouse : la culture contre la haine

Violences du CRIF et de la LICRA à Toulouse : la culture contre la haine

12
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

La Campagne BDS France, le 1er mars 2016

Le cinéma Utopia de Toulouse a été à nouveau la cible des voyous sionistes. Fin janvier, il a fait l’objet d’une attaque coûteuse (4000 euros de dégâts) et de graffitis haineux qui démontrent la bêtise crasse de leurs auteurs.

Parce que la guerre que mène aujourd’hui le gouvernement israélien contre les Palestiniens n’est qu’un épisode d’un conflit qui dure depuis près de 70 ans, dont les ramifications s’étendent dans tous les pays avoisinants et dans le monde entier, le cinéma Utopia essaye d’aborder cette complexité en accueillant une soirée-débat autour de Georges Ibrahim Abdallah, en prison en France depuis plus de 30 ans.

Parce que ce cinéma propose à chacun de se faire une opinion sur la colonisation israélienne en Palestine, les récriminations du CRIF et de la LICRA de Toulouse contre le cinéma Utopia sonnent comme un refus de la complexité et du débat, au profit d’une violence lâche et simpliste, semblable à celle des colons israéliens. Ce faisant, le CRIF et la LICRA de Toulouse semblent justifier l’attaque contre le cinéma, incitant les voyous à recommencer leurs méfaits.

Parce qu’à une situation complexe, les officines sionistes répondent par des discours simplistes et par la violence, les milliers de partisans de la Campagne BDS France continueront leur patient travail d’information et de lutte non violente, de pressions par le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions contre l’Etat israélien jusqu’à ce qu’il se mette en règle avec le droit international.

En France aussi, alors que le droit est détourné contre la Campagne BDS France, il s’avère plus laxiste quand il s’agit des nervis sionistes, mais cela ne nous découragera pas et nous exprimons notre entière solidarité avec le cinéma Utopia. Nous espérons que cette lâche attaque ne le découragera pas de continuer son travail d’information culturelle, toujours aussi indispensable en ces temps de plus en plus troubles.

Nous soutenons dans leur plainte le cinéma Utopia Toulouse et le comité BDS France Toulouse.

La Campagne BDS France

www.bdsfrance.org

campagnebdsfrance@yahoo.fr

Previous post

LIDL contre les paysans de France et de Palestine

Next post

La minorité palestinienne d’Israël a organisé sa première conférence BDS