Home»COMITES LOCAUX»30»Action nationale contre LIDL – 23 Mai 2015

Action nationale contre LIDL – 23 Mai 2015

1
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Compte-rendu de l’action nationale contre LIDL, le samedi 23 Mai (à Paris et Paris-Sud, Lyon, Toulouse, Montpellier, Tours, Orléans, Perpignan, Clermont-Ferrand, Nîmes, Villefranche S/Saône, Lamalou…)


Argenteuil

Notre association Argenteuil Solidarité Palestine a participé ce matin à l’opération nationale de boycott des produits israëliens dans les magasins LIDL. Les produits Jaffa, Mehadrin avaient disparu des rayons …..sans doute préventivement !!! Nous avons discuté  avec de nombreuses personnes, pris des contacts et vendu des tshirts BDS. Le combat continue !


Clermont-Ferrand

Clermont_Ferrand_3

La Coalition BDS 63 a organisé deux actions sur des magasins LIDL, le 21 mai (près de la place du 1er mai à Clermont-Ferrand) et le 23 mai (à Cébazat)

Vingt militant(e)s (AFPS, ATTAC, NPA, PG, FSU, RESF, CGT) ont participé à ces actions. En amont, des contributions au matériel, et aux visites des magasins ont aussi été faites par ADECR, EELV, JCF, MRAP, PCF, SUD, UEC.

Le tract et la pétition signés par 40 organisations, qui ont été utilisés devant les magasins LIDL, et la lettre envoyée à la direction de LIDL, sont disponibles sur http://www.france-palestine.org/Action-BDS-LIDL-26273 .

Devant chaque magasin, la gérante nous a envoyé son vigile pour nous faire quitter le parking privé, puis a appelé la police après un certain temps. Le 21 mai, deux motards sont venus, ont constaté notre action pacifique, et relevé l’identité du représentant de la Coalition BDS 63. Puis deux agents des RG sont passés en voiture, et nous leur avons expliqué le sens de notre action. Pour le 23 mai, nous avions prévenu la préfecture en amont, et la police ne s’est pas déplacée. Nous avons proposé copie de la lettre à LIDL aux deux gérantes, mais l’une d’entre elles n’en a pas voulu, considérant que cela ne regardait que la direction générale de LIDL.

Durant ces deux actions de 2 heures nous avons distribué près de 500 tracts et recueilli 128 signatures de la pétition, et reçu un très bon accueil de la grande majorité des clients, certains prenant même quelques tracts à distribuer dans leur entourage.

A noter que les fruits et légumes israéliens proposés varient selon la saison. Au cours de nos visites du mois de mai sur 5 magasins, on a trouvé surtout des mandarines Jaffa-ORRI, et des pommes de terre nouvelles Vitalis. Ainsi que toujours des lingettes bébé de marque TOUJOURS. Mais le 23 mai, pas de fruits et légumes israéliens à Cébazat. Coïncidence ?


Lamalou (34)

En réponse à l’appel national de BDS, le comité BDS 34 Hauts-Cantons a organisé une action d’information devant le Lidl de Lamalou.

Plus d’une dizaine de militants du comité se sont déplacés afin d’informer les clients sur le commerce illégal que pratique l’enseigne depuis longtemps. Certes nous avons pu constater qu’il n’y avait plus de produits issus de la colonisation dans les rayons mais il était important de sensibiliser le public sur ce commerce odieux, injuste et illégal.
Les RG avaient été prévenus de notre action ce qui n’a pas empêché les gendarmes d’intervenir sur demande de la direction nationale de Lidl ! Nous avons été contraints d’évacuer notre stand au bout d’une heure, soit disant placé sur un espace privé appartenant à l’enseigne… Nous nous sommes alors retranchés sur le carrefour à l’entrée du magasin. Cela ne nous a pas empêché de continuer à attirer l’attention des passants et de continuer à expliquer notre action et le rôle de BDS même si la
tâche s’avérait évidemment plus compliquée. Nous avons eu le plaisir de rencontrer des camardes du comité BDS de Marseille qui nous ont donné un coup de main !


Lyon

Lyon

Plus d’une douzaine de militants se sont retrouvés pour sensibiliser la clientèle au boycott des produits israéliens dans le cadre de la « journée nationale d’action Lidl ».

– 400 tracts ont été distribués, avec un très bon accueil de la clientèle et des passants.

– Un courrier a été remis à la direction qui n’a pas souhaité nous rencontrer et a choisi la police pour nous parler…

La Campagne BDS France (Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre l’Etat d’Israël jusqu’à ce qu’il se conforme au droit international) appelait à participer le samedi 23 mai à une journée de sensibilisation et de boycott des entreprises et produits israéliens dans les magasins LIDL

Cette chaîne de magasins vend des produits israéliens : les lingettes « Toujours » et en particulier des fruits et légumes commercialisés par la société Mehadrin.

Photos : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.674517199321438.1073741874.116919255081238&type=3


Montpellier

Montpellier_mini

Nous étions une quinzaine et avons fait deux actions de boycott dans deux LIDL.

Malgré une semaine chargée à préparer la riposte à la journée sioniste du 6 et 7 juin et une diffusion de tracts le matin sur le marché de La Paillade, nous étions quinze à participer à la journée nationale d’action BDS France.

Cette semaine nous avions fait le tour des magasins LIDL pour voir où étaient les produits et qui on allait visiter. Nous n’avons trouvé aucun fruit et légume en provenance d’Israël (seulement les lingettes BB « Toujours »).

Et aujourd’hui bien sûr, pas un seul fruit et légume au LIDL « Voltaire » (que des lingettes) et pareil au LIDL St. Martin (même pas des lingettes !).

LIDL est tellement prévisible que nous avions anticipé le coup et photographié la semaine précédente divers produits dans plusieurs magasins. Et en particulier nous avons photographié des fraudes à l’étiquetage.

Des pamplemousses « Jaffa – Mehadrin » annoncés « Origine France » au LIDL Lattes

Des mandarines « Jaffa – Mehadrin » étiquetées « Origine Maroc » encore au LIDL Lattes.

Si bien que malgré l’absence de produit nous avons mené des actions très efficaces.

Nous avons expliqué la grossière manœuvre de la direction et montré qu’en raison de boycott des clients les directions des magasins répondaient par la fraude à l’étiquetage en trichant sur l’origine des produits. Ce qui a beaucoup intéressé les clients qui ont tendu l’oreille. C’est bien la preuve de la réceptivité et du soutien des clients qui n’achètent pas les produits israéliens.

Nous sommes restés 45mn au premier et plus d’une heure dans le second magasin. L’accueil est toujours aussi bon. Nous avions oublié les coupons de solidarité (faute professionnelle!) mais distribué plus de 250 tracts.

Un client nous a acheté un tee Shirt (on en a toujours avec nous) et une intervention de Saadia a été applaudie spontanément par quatre clients rejoints par quelques autres. Plusieurs personnes nous ont dit discrètement ou plus ouvertement leur soutien.

Lors d’une intervention alors que nous disions qu’ils avaient retiré les produits mais que nous reviendrions dès mardi pour vérifier, un client a dit : «  ils sont peut-être dans la réserve les produits » et on lui a répondu : « nous seuls on peut pas aller vérifier mais si vous tous êtes d’accord (il y avait une douzaine de personnes aux caisses) on peut aller voir ensemble. » Ce qui a déclenché rires et sourires complices entre nous et les clients qui tout d’un coup ont imaginé et se sont vus, avec nous, visiter la réserve. Peut-être le ferons nous un jour 🙂

Dans ces conditions vous comprendrez que la direction et la sécurité renoncent à toute tentative pour nous expulser. D’ailleurs les relations avec les agents de sécurité sont très bonnes, on se connaît, on leur a dit qu’on les comprenait, qu’on les respectait et qu’on savait qu’ils faisaient leur travail. De la même manière nous annonçons notre départ en nous excusant auprès des caissières et des personnels en disant que bien évidemment nous n’avions rien contre elles-eux etc.

Evidemment, comme d’habitude, à peine entrés dans le magasin nous informons la police de notre présence. Elle se déplace chaque fois mais n’intervient pas puisqu’il n’y a aucun motif à leur intervention.


Nîmes 

Nmes

Bien que la ville de Nîmes ait été totalement prise dans l’ambiance de la Féria de Pentecôte, le comité BDS 30 a participé, samedi 23 mai à la journée nationale contre le commerce avec Israël chez LIDL en improvisant un « BDS tour ». Les militantEs (entre 15 et 20 selon les moments) sont intervenus dans les 4 magasins de la ville de Nîmes avec diffusion du tract spécifique à l’action auprès des clientEs, signatures du coupons… et lettre remise à la responsable avec mission de la faire remonter à la direction.

Des vigiles nous attendaient à l’entrée des différents magasins avec la consigne de nous interdire l’entrée.

Les fruits et légumes incriminés avaient été retirés quelques jours auparavant, mais nous avions des photos qui témoignaient qu’ils y étaient les semaines précédentes.

Pour la première intervention qui se passait à l’extérieur, nous pouvons dire que les clients ont été pris en otages par l’enseigne puisqu’ils ont fermé les portes pendant un certain temps. Nous avons tout de même pu rencontrer une « responsable » à l’extérieur et mener notre action d’information.

Pour la seconde, il a fallu « forcer » l’entrée… et bien que ça ait été un peu tendu avec les vigiles, nous avons évité l’affrontement et pu pénétrer dans la première partie du magasin, avec panneaux et banderole. Des prises de parole ont été faites de façon audible au micro.

A la sortie, deux motards de la gendarmerie étaient à proximité de même qu’une voiture de la police, mais ils ne savaient même pas pourquoi ils avaient été appelés. C’est nous qui les avons informés et rassurés.

Pour la troisième, l’accueil a été plutôt courtois même si nous devions rester à l’extérieur. Deux militants ont été reçu (rapidement mais aimablement) par la responsable. L’action s’est déroulée comme nous le souhaitions.

En début d’après midi, nous nous sommes mêlés au rassemblement contre MONSANTO au cœur de la ville où nous avons rencontré des militantEs solidaires de la Campagne BDS : Confédération paysanne, faucheurs volontaires, NPA, CGT cheminot, etc.

Nos tee shirt ont attiré des personnes, très intéressées, avec lesquelles des contacts ont été pris.

Notre 4ème et dernière intervention dans un LIDL à deux pas des ZUP nord et ouest de la ville s’est déroulée sans encombre. Si les clientEs ont été majoritairement favorables à notre action, la « responsable », manifestement hostile, nous a fait savoir qu’elle n’avait que faire de nos interventions et qu’ils ne changeraient pas leur politique … mais ne nous a pas précisé de quelle politique il s’agissait.

La journée a été longue mais riche, tant par les qualités de sérieux et d’engagement des militantEs, que par l’accueil des clientEs sensibles à l’information que nous leur avons apportée.

Du côté des « responsables » des magasins rencontrés, certains paraissent embarrassés car ils ne sont que des salariéEs.

Nous avons fait savoir que nous allions revenir …

Le petit plus, c’est d’avoir donné du travail à des personnes appelées spécifiquement ce jour là pour assurer la sécurité …Dans toutes les enseignes les vigiles présents étaient plutôt solidaires … mais avaient à accomplir leur mission.

On lâche rien NON AU COMMERCE AVEC ISRAEL CHEZ LIDL !!!


Orléans

LIdl_St_Jean_de_Braye_23.05.15Dans le cadre de la journée nationale contre LIDL, 6 membres du collectif de BDS Orléans ont réalisé une diffusion de tracts devant le magasin Lidl de St Jean de Braye (45).

Elle a commencé dans la tension puis s’est finalement très bien déroulée.
Comme les autres villes nous avons constaté qu’aucun fruits et légumes en provenance d’Israël n’étaient sur les étalages. Nous avons au départ demandé à rencontrer le directeur pour lui remettre une lettre, afin de lui demander de ne plus distribuer les produits Mehadrin et les lingettes Toujours. Etant indisponible une de ses collaboratrice nous informe qu’elle fera suivre le courrier. Nous lui avons ensuite indiqué que nous tracterons sur le parking. C’est à ce moment que le ton a changé.
Au bout de 2 minutes de tract, une représentante est sortie et a cherché à nous intimider en voulant appeler la police, mais nous ne nous sommes pas laissés faire et avons continué de tracter sur le parking. Elle est revenue nous voir nous informant qu’elle avait scanné notre lettre et qu’elle a été envoyée à la direction régionale, à Tours. Elle nous a également demandé, sur un ton beaucoup plus apaisé, si on ne pouvait pas se diviser en petit groupe pour ne pas effrayer la clientèle.
Les polices municipale et nationale sont venus sur les lieux et les échangent furent très courtois.
Très bon accueil du public.


Paris

Paris_mini

Nous étions une vingtaine de militants de la Campagne BDS (Génération Palestine, UJFP, Front de Gauche et Argenteuil Palestine Solidarité) à mener cette action nationale contre LIDL, pendant deux heures.
Nous avions repéré des produits incriminés dans le grand magasin LIDL situé sur le Boulevard de Belleville à Paris.
600 tracts ont été distribués aux passants et aux clients du magasin et des dizaines de signatures ont été ajoutées à notre pétition qui sera adressée à la Direction LIDL.
L’ambiance était bonne enfant, les échanges cordiaux en règle générale avec les clients entrants et sortants du magasin, ainsi qu’avec les passants.
La police a été toutefois contactée par un anonyme (certainement une passante qui nous avait injurié peu avant), indiquant qu’un groupe antisémite commettait des dégradations au magasin.Ils nous ont d’abord dit que nous n’avions pas le droit d’être ici, du fait qu’aucune autorisation n’avait été au préalable déposée à la Préfecture, mais nous avions anticipé : le boulevard sur lequel nous étions ne nécessitait aucune autorisation. L’agent de police s’est bien évidemment trouvé bête, arguant que nous étions « malins » et que nous détournions un peu la loi…
Ne leur restait que le relevé d identité, qui a été refusé , et ils n’ont pas insisté, d’autant qu’on leur disait qu’on avait terminé et qu’on s’apprêtait à lever l’ancre.
Nous avons longuement échangé avec le Directeur du magasin, très sympathique et à l’écoute. Il a même discuté avec les agents de police, leur disant que notre présence ne le dérangeait pas, tant qu’on restait aussi pacifiques devant l’enseigne.
Nous lui avons expliqué qu’il s’agissait d’une action nationale, menée dans plusieurs villes de France, et que l’on avait déjà contacté le PDG de Lidl France à Rungis.
Il ne connaissait pas précisément la problématique, et a été ravi d’apprendre que certains de ses produits étaient vendus de manière totalement illégale. Il fera remonter l’information, et a sourit quand on lui a suggéré d’agir à son niveau, en réduisant progressivement les stocks de lingettes, couches, fruits et légumes avec pour origine Israël, jusqu’à en arriver à les supprimer totalement.


Paris Sud

Dans le cadre de la journée nationale Lidl lancée par la Campagne BDS France, le Collectif Palestine 13e, impulsé par l’AFPS Paris-Sud, a organisé une action Lidl dans le 13e arrondissement de Paris.

Nous étions 6, avons distribué environ 300 tracts, réalisé 17 signatures sur l’adresse aux enseignes du 13e arrondissement, dont Lidl, ce qui porte le total des signatures sur cette adresse à 314.

Nous avons remis également des skickers Teva à certains des signataires, occasion de donner des informations sur les raisons de cette campagne.


Perpignan

Perpignan Nous étions 5 à Perpignan du comité BDS France 66, nous avons distribué des tracts en centre ville car il n’y avait aucun LIDL avec des produits Mehadrin et Jaffa. Par contre « Toujours » les lingettes sionistes. Nous avons tenu une table place Arago avec tee shirts et drapeaux palestiniens.


Toulouse

Nous étions une dizaine à Toulouse sur un LIDL, il n’y avait pas de produits frais venant de Palestine et on est restés plus d’une heure à l’extérieur, 200 tracts distribués, très bonne réception des clients. A un moment donné, deux employés sont sortis nous demander de partir puis ont appelé de gérant, lequel a lu le tract, a promis de transmettre la lettre qui lui était destinée, et… nous a souhaité « bonne distribution » avant de repartir.


Tours

Tours

Nous étions une dizaine de militants devant le LIDL de Tours Nord ce samedi matin (nouveau quartier exploré), où nous sommes restés durant 1h15.

Nous n’avons pas été dérangés par la Direction locale du magasin, malgré la lettre et le tract remis au personnel en début d’action.

Il y a 4 jours, il y avait dans ce magasin, des pamplemousses et des pommes de terre « Israël », il n’y avait plus rien ce matin hormis les lingettes (hier dans un autre magasin LIDL de l’agglomération, il n’y avait pas non plus de produits israéliens). Ont-ils flairés la journée nationale LIDL ?

L’accueil a été en général bon dans ce quartier peu exploré, habité par une population plutôt modeste. Pas mal d’encouragements pour que nous continuions nos actions.

Nous avons également distribué des tracts aux personnes qui fréquentaient la piscine toute proche sur le même parking (la population plus jeune nous a réservé un très bon accueil) , et nous avions prévu aussi un panneau sur l’affaire foot-FIFA (mais assez peu de discussions initiées à ce sujet).


Villefranche s/Saône

Villefrance
Nous étions une dizaine de militants du collectif caladois pour le peuple palestinien a nous rendre au magasin Lidl, notre action s’inscrivait dans le cadre de la campagne BDS France, événement national d’appel au boycott contre les enseignes Lidl initiée par cette même campagne.
A notre venue tous les fruits et légumes en provenance d’Israël avaient été vidés de leurs étalages, comme par hasard tout avait disparu alors que quelques jours auparavant, nous remarquions que la vente de ses fruits et légumes étaient belle et bien là.
Nous avons quand même vidé les rayons où figuraient les lingettes et autres produits en provenance d’Israël
Nous avons demandé à rencontrer le responsable a qui nous avons remis un courrier et lui expliquant le pourquoi de notre présence et que c’était pas la première fois que nous signalions la vente de ces produits en lui rappelant que sa direction régionale n’avait pas donné suite au courrier qui lui avait été adressé en février (action BDS contre Lidl février 2015).
Des slogans, des prises de paroles, des tracts distribués au sein de l’enseigne et la mise en évidence de nos pancartes ont été l’essence de notre action.
Au bout de 3/4 h de présence, la police nationale faisait son apparition et après s’être entretenue avec nous sur le pourquoi de notre action, nous demandait gentiment d’évacuer les lieux.
Un courrier en recommande sera envoyé prochainement à la direction Rhône-Alpes de Lidl et le boycott de Lidl n’est certainement pas terminé.

Previous post

La France lance à l'ONU une nouvelle tentative en vue de saper les droits des Palestiniens

Next post

ORANGE : La mobilisation continue !