Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»La Campagne BDS France, avec de nombreuses associations, s’oppose également au TTIP/TAFTA

La Campagne BDS France, avec de nombreuses associations, s’oppose également au TTIP/TAFTA

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Non au TTIP/TAFTA! Aussi pour défendre les droits des Palestiniens!
Communiqué de la Campagne BDS France, octobre 2015

STOP TTIP

Dans le silence médiatique qui entoure toutes les négociations sur les traités de libre échange internationaux, plus de 150 organisations ont exprimé leur vif mécontentement vis à vis du TTIP/TAFTA (TransAtlantic Free Trade Agreement), traité transatlantique entre l’Union européenne et les États-Unis, actuellement en cours de négociation dans la plus grande opacité, loin du regard des peuples.

Ce traité négocié à huis clos par une Commission européenne non-élue s’attaque aux avancées environnementales et sociales acquises de longue lutte par la société civile, mettant en péril nos services publics, notre santé, notre sécurité alimentaire, et notre droit du travail. Cependant ce traité ira encore plus loin, en s’attaquant également à nos libertés politiques.

Washington tient à insérer dans ce traité une clause visant à interdire toute négociation économique avec un gouvernement ou une collectivité locale en Europe qui soutiendrait, participerait à, ou promouvrait une initiative de Boycott, de Désinvestissement ou de Sanctions à l’encontre de l’État d’Israël.

La campagne internationale BDS (Boycott, Désinvestissements et Sanctions) a été initiée par la société civile palestinienne en 2005. C’est une campagne non violente qui vise à faire pression sur nos gouvernements tant qu’Israël ne respectera pas le droit international : en mettant fin à son occupation, à sa colonisation de toutes les terres arabes et en démantelant le Mur; en reconnaissant les droits fondamentaux des citoyens palestiniens d’Israël à une égalité absolue; et en respectant le droit des réfugiés palestiniens à revenir dans leurs maisons et propriétés comme stipulé dans la résolution 194 de l’ONU.

Cette ingérence flagrante américaine dans l’exercice des droits civils des peuples européens sera menée avec la complicité des entreprises multinationales et des gouvernements européens. Une telle clause, portée par des intérêts pro-israéliens, ne pourra que satisfaire les entreprises qui s’enrichissent grâce à la colonisation et à oppression du peuple palestinien, comme les entreprises françaises Orange et Veolia, ou comme l’entreprise anglo-danoise de sécurité G4S qui équipe les prisons israéliennes et le Mur d’apartheid en Palestine. Ce sont, bien entendu, de telles entreprises qui exercent aujourd’hui les pressions les plus fortes sur les négociateurs de ce traité.

En réaction, des syndicats, des organisations de la société civile, des groupes écologistes, des organisations contre le TTIP/TAFTA, et des groupes de solidarité avec la Palestine ont signé une lettre publiée ce mois-ci, déclarant qu’ils s’opposaient aux tentatives de certains politiciens américains d’utiliser ces négociations pour restreindre la liberté d’expression politique en Europe et attaquer le mouvement de solidarité avec la lutte du peuple palestinien pour la liberté, la justice et l’égalité.

En France, cette lettre a été signée par le SNESUP, Solidaires, ATTAC, les Amis de la Terre, l’AFPS et des associations membres de la Campagne BDS France. De nombreuses autres associations sont signataires, dont le syndicat espagnol Unión Sindical Obrera, et le syndicat britannique UNITE qui représente plus de 1.4 millions de membres (*).

Le TTIP/TAFTA est un traité qui favorise les entreprises contre l’intérêt du plus grand nombre, s’attaquant à tous les pans de notre vie et de nos libertés. L’attaque contre le mouvement de solidarité avec la Palestine en est la preuve et permettra, nous l’espérons, un front plus large aussi bien contre ce sinistre traité que pour la défense des droits des Palestiniens.

(*) La lettre en anglais avec une liste partielle des signatures se trouve ici:

http://www.waronwant.org/sites/default/files/TTIP%20Palestine%20and%20BDS%20Sept%202015_0.pdf

Previous post

Roger Waters à Jon Bon Jovi : « Vous vous tenez solidaires aux côtés du colon qui a brûlé le bébé »

Next post

Déclaration de BDS France et BDS Marseille sur le groupe Facebook frauduleux "BDS Marseille"