Home»ACTIONS ET EVENEMENTS»Appels»Pétition: Dites au « Cordon Bleu » de mettre fin à son partenariat avec l’entreprise israélienne SodaStream

Pétition: Dites au « Cordon Bleu » de mettre fin à son partenariat avec l’entreprise israélienne SodaStream

1
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Remplissez ce formulaire pour signer cette pétition et envoyer le message ci-dessous à la société Le Cordon Bleu.

alt

En tant qu’individus et associations qui se soucient des droits de l’homme, le partenariat conclu par Le Cordon Bleu avec l’entreprise israélienne SodaStream nous préoccupe au plus haut point. Le lien de SodaStream avec les pratiques d’apartheid d’Israël, expliqué dans la lettre récemment adressée à la société Le Cordon Bleu (lettre en anglais et en français), en a fait la cible d’une campagne internationale de boycott. De 1996 à septembre 2015, SodaStream a exercé ses activités en Cisjordanie occupée en violation directe du droit international. Son installation dans le Néguev contribuera à la politique du gouvernement israélien qui consiste au déplacement de Bédouins palestiniens et à la confiscation de leurs terres et de leurs ressources naturelles. C’est pourquoi nous appelons Le Cordon Bleu à refuser de se rendre complice des violations par Israël des droits des Palestiniens et du droit international, et à mettre immédiatement un terme à son partenariat avec Sodastream.

https://adalahny.org/web-action/1315/tell-le-cordon-bleu-end-its-partnership-sodastream#french

Lettre à monsieur André Cointreau:

Paris,

le 21 Septembre 2015

Monsieur Cointreau,

 

Nous sommes des militants pour les droits humains qui s’adressent à vous car vivement préoccupés par le partenariat du Cordon Bleu avec SodaStream, le fabricant israélien de machines à eau gazeuse et à soda. Nous savons que Le Cordon Bleu est depuis bien longtemps réputé dans le monde pour ses normes élevées dans son enseignement des techniques culinaires les plus élaborées et dans la création des recettes les plus géniales. Assurément, il ne peut s’entendre avec une entreprise qui se rend complice, et en tire profit, des violations par Israël des droits des Palestiniens. Nous vous conseillons vivement de mettre fin à ce partenariat immédiatement.

 

Depuis 1996, SodaStream maintient sa principale unité de production dans la zone industrielle d’une colonie illégale, Ma’ale Adumim, dans la Cisjordanie occupée en Palestine.Toutes les colonies israéliennes sont une violation du droit international, qui interdit à la puissance occupante de transférer une partie de sa propre population civile dans les territoires occupés. Se prévalant des avantages d’une expropriation systémique, SodaStream a profité d’un loyer modéré, d’avantages fiscaux, d’une réglementation laxiste concernant la protection de l’environnement et du travail, de la possibilité d’exploiter une main-d’oeuvre palestinienne captive.

 

Pendant ce temps, et en plus des vols de leur terre, les Palestiniens en Cisjordanie occupée sont régulièrement victimes d’une multitude de violations de leurs droits par les colons et l’armée israélienne : maisons démolies ; destructions des oliveraies ; murs bâtis pour couper les villages de leurs terres agricoles ; accès bloqués à leurs puits ; pollution par le déversement d’eaux usées. Cyniquement et fallacieusement, SodaStream étiquette ses produits “ made in Israel ”, une pratique contre laquelle l’Union européenne est en train d’établir des règles afin de l’interdire, car aucun pays ne reconnaît à Israël le droit d’occuper la terre palestinienne et d’exploiter les ressources palestiniennes.

 

Récemment, SodaStream, cédant aux pressions et aux protestations internationales, a annoncé qu’elle déplaçait toute sa production à l’intérieur des frontières d’Israël reconnues internationalement. Mais si cette initiative pourrait lui permettre d’échapper aux restrictions de l’UE en matière d’étiquetage, elle n’en ferait pas pour autant un partenaire commercial éthique pour Le Cordon Bleu. Comme le dit la militante pour les droits palestiniens, Rafeef Ziadeh, « Même si cette fermeture annoncée (de l’usine à Ma’ale Adumim) se concrétise, SodaStream restera impliquée dans le déplacement des Palestiniens. Sa nouvelle usine de Lehavim se trouve à proximité de Rahat, une ville ghetto prévue dans le désert du Naqab (Néguev) où les Bédouins palestiniens sont en train d’être transférés, contre leur volonté et par la force » (I). L’usine de SodaStream au Naqab s’est implantée à l’aide des subventions du gouvernement dans un effort pour industrialiser le Naqab et dissocier ses citoyens bédouins de leur terre historique et de leurs moyens de subsistance agricoles traditionnels. L’ironie, c’est qu’alors que le partenariat SodaStream et Le Cordon Bleu font l’éloge d’une « alimentation et hydratation saines » (II), l’eau est une arme majeure dans les tentatives du gouvernement israélien pour expulser 40 000 Bédouins de plus, des citoyens d’Israël, hors du Naqab : Israël limite gravement leur accès à l’eau et leur refuse les autres infrastructures et ressources cruciales qu’il fournit aux citoyens israéliens juifs. (III)

 

En raison de l’association de SodaStream avec les pratiques d’apartheid d’Israël, il s’est monté une campagne internationale pour boycotter l’entreprise. Cette campagne répond à l’appel, en 2005, de la société civile palestinienne pour des « boycotts, désinvestissements et sanctions (BDS) contre Israël jusqu’à ce qu’il se conforme au droit international et aux droits humains » (IV). Comme l’opposition internationale à SodaStream s’est faite de plus en plus forte et plus fréquente, la valeur SodaStream a baissé brusquement. Certains dans la grande distribution en Amérique du Nord et en Europe, tels Macy’s et John Lewis , ont abandonnés ses produits. L’actrice Scarlett Johansson a été contrainte à la démission comme porte-parole d’Oxfam, en raison de son rôle d’ambassadrice de la marque SodaStream.

 

Ainsi, nous avons été choqués de lire dans MarketWatch qu’au moment où des entreprises, des organisations et des investisseurs prennent leurs distances avec ce qu’ils perçoivent, à juste titre, comme une responsabilité morale et financière, Le Cordon Bleu choisisse d’unir sa réputation à celle de SodaStream. En mettant en vedette SodaStream lors de ses évènements marquants et dans ses recettes et autres activités, et en ayant des chefs et élèves qui intègrent l’utilisation de ses machines dans leurs techniques culinaires, Le Cordon Bleu envoie un message selon lequel il tolère et soutient les violations des droits humains dont SodaStream à longtemps profité (V).

 

Plus que jamais, l’intérêt dans le monde de la gastronomie se porte sur le contrôle de la chaîne alimentaire pour des pratiques éthiques, durables. Une alliance avec SodaStream va à contre-courant. Particulièrement après l’attaque d’Israël en 2014 contre Gaza, qui tua plus de 2000 Palestiniens dont 500 enfants, et qui vit le bombardement d’écoles des Nations-Unies, d’hôpitaux et de quartiers habités, une attaque pour laquelle il faut demander des comptes à Israël (VI). S’en faire le complice est une honte pour une institution de la stature du Cordon Bleu.

 

Nous vous demandons, par conséquent, de mettre fin à votre partenariat avec SodaStream. C’est bien volontiers que nous vous fournirons toute information supplémentaire, ou que nous discuterons davantage avec vous. Merci d’avoir pris le temps de nous lire, nous attendons avec impatience votre réponse.

 

Sincèrement,

 

Adalah-NY : La campagne de New York pour le boycott d’Israël

Campagne BDS France

Campagne américaine pour la fin de l’occupation, USA

Voix Juives pour la Paix, USA

BDS Afrique du Sud

Citoyens israéliens pour le boycott de l’intérieur « Boycott from Within »

Laila El-Haddad, Auteure, The Gaza Kitchen, Gaza, Palestine

 

(I) – Ian Black, « SodaStream retire une usine d’une colonie israélienne en Cisjordanie », The Guardian , 29 octobre 2014 – http://www.theguardian.com/business/2014/oct/29/sodastream-move-factory-west-bank-israel-slash-forecast

 

(II) – Marketwatch , « SodaStream fait équipe avec Le Cordon Bleu pour promouvoir une cuisine saine », le 13 mai 2015 – http://www.marketwatch.com/story/sodastream-partners-with-le-cordon-bleu-to-promote-healthy-cooking-2015-05-13

 

(III) Le centre juridique pour les droits de la minorité arabe en Israël, Adalah, « Démolition et expulsion des citoyens bédouins d’Israël dans le Naqab (Néguev) – Plan Prower » – http://www.adalah.org/en/content/view/7589

 

Merci de noter que le Centre juridique Adalah n’est pas lié à Adalah-NY : la campagne de New York pour le boycott d’Israël. Le mot « adalah » signifie « justice » en arabe. Pour plus d’informations sur SodaStream dans le Naqab, voir Andrew Beale, « Une nouvelle usine de SodaStream pourrait contribuer à détruire l’agriculture bédouine », The Electronic Intifada , 20 février 2014 - https://electronicintifada.net/content/new-sodastream-factory-could-help-destroy-bedouin-agriculture/13182.

 

(IV) – Voir le site du Comité national du BDS, www.bdsmovement.net

 

[V] Marketwatch , « SodaStream fait équipe avec Le Cordon Bleu. »

 

(VI) – Amnesty International, rapport 2014/2015 sur Israël et les territoires palestiniens occupés, https://www.amnesty.org/en/countries/middle-east-and-north-africa/israel-and-occupied-palestinian-territories/report-israel-and-occupied-palestinian-territories/ . Pour plus d’informations sur l’attaque d’Israël contre les écoles de Gaza en particulier, voir Human Rights Watch, « Israël : voir en détail les attaques contre les écoles de Gaza », 11 septembre 2014

 

Previous post

Les exportations israéliennes durement touchées par le boycott palestinien, affirme la Banque mondiale

Next post

APPEL AU SOUTIEN DES « INCULPES BDS » TOULOUSAINS