1
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Dans le cadre de la campagne pour le boycott culturel et universitaire d’Israel

arton1824-8ca03BDS France et AURDIP en collaboration avec UJFP

vous invitent

le 24 novembre 2016 à 18h30

CICP – GRANDE SALLE

21ter Rue Voltaire – 75011  Paris

M° Rue des Boulets

Présentation du livre « Un boycott légitime, pour le BDS universitaire et culturel de l’Etat d’Israël » (La fabrique 2016) 
en présence des auteurs, Eyal Sivan et Armelle Laborie

Inscription à : rencontre24novembre@gmail.com

Défendre la liberté d’appeler au boycott ne va pas à l’encontre de la liberté critique ou de la liberté d’expression, il en fait partie.
L’idée même d’utiliser le boycott de la culture et du savoir comme un moyen de pression politique provoque la perplexité, la réticence ou même le rejet. Alors que le boycott des institutions universitaires et culturelles israéliennes, composant essentiel de la campagne mondiale Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS), recueille un nombre croissant de soutiens partout dans le monde, il reste méconnu voire ignoré en France. Il est sujet à de fausses interprétations et donne lieu à des polémiques, y compris parmi les partisans sincères de la paix en Palestine-Israël. Ces interrogations et objections sont dues à une ignorance des termes de l’appel palestinien au boycott universitaire et culturel d’Israël, et se nourrissent aussi de la méconnaissance, des idées fausses et de la perception déformée qui sont diffusées en France au sujet des universités et de la culture israéliennes. Le livre « Un boycott légitime » décrit leur réalité et le contexte dans lequel leur image idéalisée est produite.
Previous post

Rencontre avec Majd Kayyal à Paris le 21 novembre 2016

Next post

BDS, Non-violence et Désobéissance civile (stage et conférence Montpellier 3 déc. 2016).