Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»BDS Culturel: lettre a Juan Carlos Caceres

BDS Culturel: lettre a Juan Carlos Caceres

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Juan Carlos Caceres
c/o Vivement Ce Soir
Lot. Codani
Route de la mer
20260 Lumio

Paris, le 27 décembre 2010

Cher Juan Carlos Caceres,

Nous vous écrivons à la veille de votre participation prévue au Red Sea Winter Jazz Festival, dans l’espoir que vous annuliez votre voyage.

Vous ne savez peut-être pas que ce festival est parrainé par le gouvernement israélien, qui parraine en outre la dépossession des Palestiniens de leurs maisons, ainsi que de nombreuses lois discriminatoires à l’égard des « non-juifs », dans un système antidémocratique que l’on peut qualifier d’apartheid. De telles initiatives culturelles étatiques cherchent à masquer, derrière une propagande de « plaque tournante culturelle dynamique », une politique brutale et, pour la résumer en un seul mot, coloniale.

En réaction à des décennies d’oppression, couplées avec l’échec de toutes formes d’intervention internationale et de tentatives de paix, le peuple palestinien appelle les artistes de conscience au Boycott, au Désinvestissement et aux Sanctions (BDS), jusqu’à ce qu’Israël se conforme au droit international et aux principes universels des droits humains. Ce mouvement s’inspire de la lutte menée par les Sud-Africains contre l’apartheid. Une multitude d’artistes, récemment Elvis Costello, Gil Scott-Heron ou Carlos Santana, a répondu à l’appel au boycott et a annulé des spectacles prévus en Israël.

Vous avez étudié la culture des peuples autochtones et des peuples opprimés en Argentine, indiens et noirs. Vous avez voulu en révéler « l’histoire niée » par 150 ans de racisme des immigrés venus d’Europe. Vous ne pouvez donc pas être insensible à l’histoire et à la culture niée, sous vos yeux, du peuple palestinien, autochtone et opprimé par l’Etat israélien. Dans ce cas, comment pourriez-vous ne pas écouter son appel ?

Alors que certains ne manqueront pas d’interpréter votre concert comme un soutien politique, et pas seulement culturel, à l’Etat d’Israël, nous espérons au contraire pouvoir vous compter parmi les artistes qui se joindront à l’appel non-violent au boycott d’Israël, et en particulier au RSWJF, et ainsi, aider à atteindre l’égalité des droits et la justice en Palestine-Israël.

En réponse à l’appel palestinien à la solidarité internationale, refusez de jouer pour l’apartheid.

Nous restons à votre entière disposition pour tout supplément d’information, et pour vous rencontrer si vous le souhaitez.

 

Dror Warschawski pour la Campagne BDS France

 

 Campagne BDS France

21 ter rue Voltaire 75011 Paris

http://www.bdsfrance.org/

campagnebdsfrance@yahoo.fr

 


Label:
Mañana
17 rue Pascal
75005 Paris
Tel : 01 45 35 54 19
contact@mananamusic.com

Tourneur:
Vivement Ce Soir
Lot. Codani
Route de la mer
20260 Lumio
Tel : 04 95 46 29 82
magali@vivementcesoir.fr
www.vivementcesoir.fr

Previous post

Lettre ouverte a Vanessa Paradis

Next post

Vanessa Paradis et Johnny Depp, ne permettez pas à l'Etat d'Israël de se servir de votre réputation