Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»DESINVESTISSEMENT»Caterpillar retiré du Fonds de pension TIAA-CREF

Caterpillar retiré du Fonds de pension TIAA-CREF

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print
WeDivest.org

Une victoire pour les défenseurs du désinvestissement

Le 16 mars 2003, un bulldozer Caterpillar, conduit par un soldat israélien, a tué la militante états-unienne, Rachel Corrie, alors qu’elle s’opposait pacifiquement à la démolition de maisons palestiniennes à Rafah, dans la bande de Gaza.
Le fonds de pension géant TIAA-CREF a retiré Caterpillar de son portefeuille du Fonds à critère social. Le 1er mai 2012, les données financières affichées sur le site de TIAA-CREF chiffraient les actions du Fonds à critère social dans la société Caterpillar à 72 943 861 $. Aujourd’hui elles sont à zéro.
« Nous applaudissons à cette décision » dit la rabbin Alissa Wise, directrice des campagnes de Jewish Voice for Peace (JVP), et coordinatrice nationale de la campagne We Divest. Il est grand temps que TIAA-CREF applique sa devise Des services financiers pour le bien de tous quand il s’agit d’Israël et de la Palestine.
Depuis 2010, We Divest exhorte TIAA-CREF à abandonner Caterpillar et d’autres sociétés qui encouragent et profitent de l’occupation militaire et la colonisation par Israël, et depuis 45 ans, de la Cisjordanie, de Jérusalem-Est et de la Bande de Gaza palestiniennes.
« En vendant des bulldozers équipés militairement à Israël, Caterpillar se rend complice des violations systématiques d’Israël contre les droits humains palestiniens » dit la rabbin Wise. « Nous sommes heureux de voir que la communauté d’investissement socialement responsable semble le reconnaître et commence à agir de façon appropriée. »
Caterpillar fait l’objet de critiques croissantes de la part des organisations des droits de l’homme ces dernières années alors qu’elle continue à fournir des bulldozers à Israël qui les utilise pour démolir les maisons des civils palestiniens et détruire les cultures et les terres agricoles dans les territoires occupés, et pour construire des colonies illégales, réservées aux juifs, sur la terre palestinienne.
Dans les semaines qui viennent, beaucoup vont être attentifs à l’assemblée générale de l’Église presbytérienne (USA) qui se tiendra à Pittsburg, et où les membres de la commission auront à voter sur une motion pour se désinvestir de Caterpillar et de deux autres sociétés, Motorola Solutions, et Hewlett-Packard, qui sont toujours dans le Fonds à critère social de TIAA-CREF.
Le mois dernier, Friends Fiduciary (Les Amis de la Fiduciaire), une institution quaker, s’est désinvestie pour un montant de 900 000 $ d’actions dans Caterpillar déclarant : « Nous sommes mal à l’aise pour défendre notre position sur ces valeurs ».
Ce que pensent les autres
– Omar Barghouti, militant palestinien des droits de l’homme et membre fondateur du mouvement BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) : « CAT est sorti du sac des sociétés socialement responsables de TIAA-CREF, merci à la campagne exaltante menée par JVP et ses partenaires, avec sagacité, persistance et habileté tactique. La société civile palestinienne, représentée par le Comité national BDS (BNC), apprécie grandement ces efforts et pense que plus de pressions encore finiront par convaincre TIAA-CREF de s’acquitter pleinement de son obligation morale et, au bout du compte, de se désinvestir de CAT et de toutes les sociétés complices des violations graves et croissantes du droit international et des droits humains ».
– Cindy et Craig Corrie, parents de Rachel Corrie : « Depuis près d’une décennie, nous assistons à des atteintes aux droits humains perpétrées avec le matériel de Caterpillar en Cisjordanie et à Gaza, et nous nous sommes à ces milliers de personnes qui demandent à la société d’arrêter de soutenir ces actes. Nous sommes extrêmement satisfaits que TIAA-CREF ait pris cette décision. Quand les gouvernements et les sociétés veulent ignorer leurs responsabilités, nous devons refuser de profiter nous-mêmes de leurs violations. Notre famille salue, et remercie, TIAA-CREF pour sa décision qui pousse chacun de nous devant ses responsabilités ».
– Jennifer Bing, directrice du Programme pour le Moyen-Orient du bureau de Chicago d’American Friends Service Committee (AFSC), organisation membre du comité de coordination de la campagne We Divest : « En tant qu’institution cliente de TIAA-CREF, qui s’est elle-même désinvestie de Caterpillar, c’est pour nous un encouragement de voir que cette première et grande décision faire un grand pas vers la création d’un portefeuille libéré de l’occupation que mes collègues et moi-même sommes impatients d’avoir comme option de placement ».
– Samia Shafi, d’ Adalah-New York, organisation membre du comité de coordination de la campagne We Divest : « Cette petite et premier mesure montre que TIAA-CREF n’est pas insensible aux pressions en faveur des droits humains des Palestiniens. Notre campagne We Divest va continuer ses pressions sur TIAA-CREF jusqu’à notre victoire totale pour le désinvestissement hors de toutes les sociétés du portefeuille TIAA-CREF qui tirent profit des violations des droits humains des Palestiniens. »
– Anna Baltzer, organisatrice nationale de la Campagne US pour la Fin de l’Occupation israélienne – une coalition de plus de 380 organisations à travers le pays – et membre du comité de coordination de la campagne We Divest : « Après des années de refus de Caterpillar de modifier ses pratiques, nous sommes heureux que cette société américaine, TIAA-CREF, et d’autres comme elle, prenne conscience que soutenir la politique d’occupation et d’apartheid d’Israël a un prix élevé. On ne peut plus traiter comme on le faisait avec de telles institutions. Le vent est en train de tourner ».
Contexte
La Mission responsabilité du comité d’investissements (MRTI) de l’Église presbytérienne (USA) a tenté, en vain, de négocier avec Caterpillar avant d’appeler au désinvestissement sélectif. Le rapport de MRTI sur son engagement à l’égard des sociétés sur les questions liées à Israël/Palestine, note que :
« La complicité de Caterpillar dans les activités non pacifiques a conduit l’assemblée générale de 2010 à dénoncer les profits que fait cette entreprise par son implication dans les violations des droits de l’homme. Malheureusement, en dépit d’un soutien important en faveur de la résolution des actionnaires appelant à réexaminer sa politique des droits de l’homme, Caterpillar s’est faite encore plus intransigeante. Elle a coupé toute communication avec les actionnaires religieux. Caterpillar persiste à n’accepter aucune responsabilité dans l’utilisation finale de ses matériels. »
En 2004, Amnesty International a exhorté Caterpillar à prendre des mesures en réaction à l’usage, sur lequel elle est parfaitement informée, qui est fait de ses bulldozers pour violer le droit international dans les territoires occupés, notant que « des milliers de familles ont eu leur maison et leurs biens détruits sous des lames fabriquées aux États-Unis pour l’armée israélienne ».
Human Rights Watch, le Haut-Commissariat pour les droits de l’homme, et l’Église presbytérienne (USA) ont tous formulé des recommandations similaires à Caterpillar, en vain.

En 2003, un bulldozer Caterpillar, conduit par un soldat israélien, a tué la militante états-unienne, Rachel Corrie, alors qu’elle s’opposait pacifiquement à la démolition de maisons palestiniennes à Rafah, dans la bande de Gaza.

À propos de TIAA-CREF
TIAA-CREF est une société de services financiers américaine gérant 487 milliards de dollars US d’actif (au 31 mars 2012) et est le principal fournisseur de services de retraite dans les domaines scolaire, médical, culturel et de la recherche. TIAA-CREF Asset Management offre des services de conseils et de gestion de portefeuille au groupe de sociétés TIAA-CREF par l’intermédiaire des entités suivantes : Teachers Advisors, Inc., TIAA-CREF Investment Management, LLC et Teachers Insurance and Annuity Association® (TIAA®). Teachers Advisors, Inc., est conseiller en placements inscrit et filial en propriété exclusive de Teachers Insurance and Annuity Association (TIAA).

Source

Voir aussi :

et sur Caterpillar :

21 juin 2012 – WeDivest – traduction : JPP

Previous post

Victoire du désinvestissement d'Israël en Norvège

Next post

Israël et le droit ? Communiqué de la Campagne BDS France suite à l'action à la maison du barreau de Paris !