Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT SPORTIF»Carton rouge»FC Barcelona: Ne Jouez pas en Israël

FC Barcelona: Ne Jouez pas en Israël

1
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Nous sommes alarmés d’apprendre que le FC Barcelone, un club vénéré par des milliers de Palestiniens amoureux du football, veut organiser un match en Israël le 31 juillet 2013. [1]

Lorsque le Président du club, Sandro Rosell, est venu à Tel Aviv, le 21 février dernier, il a indiqué que son intention est de « contribuer aux efforts de consolidation des ponts de paix et de dialogue entre communautés israéliennes et palestiniennes. La meilleure façon dont nous puissions le faire est avec un ballon. » [2]

Le Président de l’Association Palestinienne de Football, Jibril Rajoub, a répondu froidement à cette proposition. Nous pensons qu’il est dans son droit d’agir ainsi.

Les footballeurs palestiniens, comme tous les Palestiniens – qu’ils vivent sous occupation militaire en Cisjordanie, à Jérusalem Est ou à Gaza, qu’ils soient citoyens de seconde classe en Israël, ou encore réfugiés exilés à l’étranger – font face à une discrimination incessante de la part de l’état israélien.

Il a fallu au joueur de l’équipe nationale de football, Mahmoud Sarsak, trois mois de grève de la faim et des protestations internationales, pour que les autorités israéliennes soient finalement forcées de le libérer de prison, en juillet dernier. [3] Il y était emprisonné depuis 2009, sans condamnation ni procès, sous le coup de la « Loi des combattants illégaux », une loi israélienne illégale au regard du Droit international. Comme Rajoub l’avait expliqué à l’époque : « Pour les athlètes de Palestine, il n’y a pas de réelle liberté de mouvement et les risques d’être arrêté, détenu, voire même tué sont toujours dans leurs esprits ».

Pas plus tard qu’en novembre 2012, les attaques israéliennes sur Gaza ont tué plus de 140 Palestiniens, dont de jeunes garçons qui jouaient au football. Leur mort a conduit à juste titre à une condamnation émanant de 52 footballeurs internationaux, parmi lesquels Frédéric Kanoute, Demba Ba, Abou Diaby, Pape Diop et Moussa Sow. [4]

Le gardien de l’équipe olympique, Omar Abu Rois, et le joueur palestinien Mohammed Nimr sont en ce moment même en prison en Israël.

Il n’est pas possible de venir à bout de telles injustices « avec un ballon ». Une idée pareille ne sert que les intérêts de l’état israélien, qui coopte avec cynisme le concept « de construction de ponts » et le principe d’échanges culturels et sportifs, afin de se positionner comme un « état normal ». Pour autant, l’occupation militaire, les mesures accentuant la colonisation et le système d’apartheid imposés par Israël à la Palestine, ne sont pas des politiques relevant d’un état « normal ». La plupart des Palestiniens considèrent ces exercices de normalisation [5] comme des tentatives délibérées d’affaiblir la montée en puissance de la campagne Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre Israël [6], calquée sur le mouvement anti-apartheid qui a contribué à établir la liberté, la justice et l’égalité pour les noirs en Afrique du Sud.

Les supporters du FC Barcelone sont connus pour leur admirable sens de la solidarité avec le peuple de Palestine. La suggestion d’organiser un match avec une équipe commune de joueurs israéliens et palestiniens, faite par les dirigeants du club, part peut-être d’une bonne intention, mais le temps n’en est pas encore venu. Ce temps viendra le jour où Israël reconnaîtra les droits fondamentaux des Palestiniens, en se retirant des terres qu’il occupe illégalement depuis 1967, en garantissant l’égalité des droits aux citoyens palestiniens d’Israël, et en honorant le Droit au Retour des réfugiés expulsés depuis 1948.

C’est pourquoi nous en appelons au FC Barcelone d’annuler son projet de déplacement en Israël, et de plutôt consacrer ses efforts à soutenir les Palestiniens dans leur lutte pour le droit de vivre, et de jouer à ce superbe sport, libres de toutes formes de discrimination.
Signez la pétition ici

BDS Catalunya
Red Solidaria Contra la Ocupación de Palestina (RESCOP)

 

[1] “Palestinian leaders give support to FC Barcelona’s peace initiative”
http://www.fcbarcelona.com/club/detail/article/palestinian-leaders-give-support-to-fc-barcelonas-peace-initiative

[2] FC Barcelona – Meeting: Sandro Rosell and Shimon Peres
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9xp_rTbazI8

[3] “Palestinian footballer Mahmoud Sarsak calls for Israel to be stripped of privilege of hosting UEFA football tournaments”
http://www.bdsmovement.net/2012/mahmoud-sarsak-uefa-appeal-9826

[4] “European footballers declare support for Palestine”
http://www.kanoute.com/EUROPEAN-FOOTBALLERS-DECLARE-SUPPORT-FOR-PALESTINE_ad-id!35-l!en.ks

[5] Definition of “normalisation” according to the Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel (PACBI)
http://pacbi.org/etemplate.php?id=1749

[6] Appel de la Société Civile Palestinienne Appel au Boycott, aux Sanctions et aux Retraits des Investissements contre Israël jusqu’à ce qu’ilapplique le Droit International et les Principes Universels des Droits de l’Homme, 9 Juillet 2005
http://www.bdsmovement.net/call#French

 

Le RESCOP est constitué des 38 organisations suivantes de l’Etat espagnol :
(http://www.nodo50.org/causapalestina/)

Acsur-Las Segovias
Asociación Al-Quds de Solidaridad con los Pueblos del Mundo Árabe (Málaga)
Asociación Andaluza por la Solidaridad y la Paz – ASPA
Asociación de Amistad Palestina-Granada «Turab»
Asociación Hispano Palestina Jerusalén (Madrid)
Asociación Pro-Derechos Humanos de Andalucía
Asociación Unadikum
BDS Catalunya
BDS Madrid
Castelló per Palestina
Comité de Solidaridad con la Causa Árabe (Madrid, Asturias)
Comité de Solidaridad con los Pueblos – Interpueblos (Cantabria)
Comunidad Palestina en Canarias
Comunitat Palestina de Catalunya
Coordinadora de apoyo a Palestina (La Rioja)
Ecologistas en Acción (Confederal)
Fundación IEPALA
Fundación Mundubat
Gipuzkoako palestinaren aldeko plataforma
Izquierda Anticapitalista
Komite Internazionalistak (Euskal Herria)
MEWANDO (Euskadi)
Movimiento Solidaridad Internacional Catalunya – ISM Cataluña / Valencia
Mujeres en Zona de Conflicto – M.Z.C.
Mujeres por la Paz – Acción Solidaria con Palestina (Canarias)
Palestinarekin Elkartasuna (Euskal Herria)
Paz Ahora
Paz con Dignidad
Plataforma de Solidaridad con Palestina (Sevilla)
Plataforma Palestina Ibiza
Plataforma Solidaria con Palestina de Valladolid
Red de Jóvenes Palestinos
Red Judía Antisionista Internacional – IJAN
Sodepau
Sodepaz
Sodepaz Balamil
Taula per Palestina (Illes Balears)
Xarxa de Solidaritat amb Palestina de València

Previous post

Puces Orange : avertissement aux participants du FSM à Tunis

Next post

Lettre de Brahim Senouci au président de la Fondation du FC Barcelone