Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»Grace Lee Boggs, Danny Glover opposés à la projection d’un film à Tel Aviv

Grace Lee Boggs, Danny Glover opposés à la projection d’un film à Tel Aviv

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Ali Abunimah – 13 mai 2014 – The Electronic Intifada

https://www.youtube.com/watch?v=e6o_z29EB-g

La philosophe et militante Grace Lee Boggs, et l’acteur et militant Danny Glover, ont dénoncé l’inclusion du film Une révolutionnaire américaine : l’évolution de Grace Lee Boggs, dans un festival du cinéma israélien sous patronage du gouvernement, cette semaine.

« Nous sommes solidaires du peuple de Palestine, et nous soutenons son appel au boycott culturel et universitaire d’Israël », ont-ils déclaré dans un communiqué envoyé à The Electronic Intifada, co-signé par dix autres personnes impliquées dans ce documentaire primé qui se concentre sur la vie et l’œuvre de Boggs, aujourd’hui âgée de 98 ans.

« En tant que personnes figurant dans le film… nous avons été choquées de voir que le film serait projeté au festival DocAviv en Israël les 13 et 15 mai. Ceci a été programmé à notre insu » note le communiqué.

Les auteurs du communiqué disent avoir demandé le retrait du film, mais les « organisateurs du festival et les producteurs du film nous ont informées que ce n’était pas possible et qu’ils maintiendraient la projection, en dépit de nos objections. »

« Ce film magnifie l’œuvre d’une vie et l’héritage de Grace Lee Boggs. Elle a déclaré explicitement son soutien au boycott et pense que cette projection est en contradiction flagrante avec son héritage et son œuvre constante en tant que révolutionnaire. »

Boggs, fille d’immigrants chinois, qui vit à Detroit, a été une militante radicale et une auteure « dont les sept décennies d’engagement politique englobent les grands mouvements sociaux de ces cent dernières années aux États-Unis », et notamment les Droits civiques et le Black Power.

« Nous allons rechercher les possibilités pour que ce film et les idées qu’il porte soient disponibles en Palestine d’une manière qui soutienne le mouvement, et nous ferons connaître notre réponse sitôt que possible » conclut le communiqué.

Soutien du gouvernement et d’entreprises

Les sponsors de DocAviv comprennent notamment des organismes du gouvernement israélien, comme le ministère de la Culture et des Sports, le ministère des Affaires étrangères, aussi la municipalité de Tel Aviv et l’autorité portuaire de Tel Aviv.

Le festival reçoit des financements de la Loterie nationale israélienne sous contrôle de l’État, qui finance de nombreuses constructions dans les colonies en Cisjordanie occupée, qui sont jugées illégales en vertu du droit international.

Un autre sponsor est la banque Leumi, l’une des plusieurs banques israéliennes qui ont vu de grands investisseurs internationaux en retirer leurs capitaux à cause du rôle de la banque dans la colonisation de la terre palestinienne occupée.

DocAviv est soutenu par un certain nombre d’ambassades européennes et d’entreprises étrangères, comme Fiat et FedEx.

Lignes directrices

Les lignes directrices publiées par la Campagne palestinienne pour le boycott universitaire et culturel d’Israël (PACBI) appellent au boycott des évènements et projets qui se rendent « complices du maintien de l’occupation israélienne et du déni des droits fondamentaux des Palestiniens ».

« Le principe général est qu’un évènement ou un projet réalisé sous l’égide/mécénat, ou avec la collaboration, d’un organisme officiel israélien, constitue une complicité et par conséquent, mérite le boycott, » indiquent ces lignes directrices.

Communiqué intégral

« Nous sommes solidaires du peuple de Palestine, et nous soutenons son appel au boycott culturel et universitaire d’Israël.

« En tant que personnes figurant dans le film Une révolutionnaire américaine : l’évolution de Grace Lee Boggs, nous avons été choquées de voir que le film serait projeté au festival DocAviv en Israël les 13 et 15 mai. Ceci a été programmé à notre insu.

« Nous avons réagi immédiatement pour que le film soit retiré du festival. Les organisateurs du festival et les producteurs du film nous ont informées que ce n’était pas possible et qu’ils maintiendraient la projection, en dépit de nos objections. Ce film magnifie l’œuvre d’une vie et l’héritage de Grace Lee Boggs. Elle a déclaré explicitement son soutien au boycott et pense que cette projection est en contradiction flagrante avec son héritage et son œuvre en cours en tant que révolutionnaire.

« Nous allons rechercher les possibilités pour que ce film et les idées qu’il porte soient disponibles en Palestine d’une manière qui soutienne le mouvement et ferons connaître notre réponse aussitôt que possible. »

  • · Grace Lee Boggs

et

  • William Ayers
  • Richard Feldman
  • Danny Glover
  • Shea Howell
  • Invincible
  • Angela Jones
  • Scott Kurashige
  • Jenny Lee
  • Julia Putnam
  • Ronald Scott
  • Stephen Ward

 

The Electronic Intifada : http://electronicintifada.net/blogs/ali-abunimah/grace-lee-boggs-danny-glover-object-film-screening-tel-aviv?utm_source=EI+readers&utm_campaign=b40a350530-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_e802a7602d-b40a350530-299171081
Traduction : JPP pour BDS FRANCE

Previous post

Demis Roussos : "S'il vous plaît, ne chantez pas pour l'apartheid"

Next post

Action BDS en commémoration de la Nakba à Barcelone le 15 mai 2014