Home»ACTIONS ET EVENEMENTS»Appels»Action BDS en commémoration de la Nakba à Barcelone le 15 mai 2014

Action BDS en commémoration de la Nakba à Barcelone le 15 mai 2014

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print
Plus de 80 personnes se sont attachés  à la « Secretaria d’Universitats i Recerca »  (Secrétariat de la recherche et des universités du gouvernement espagnol), ce matin, jeudi 15 mai 2014,  date de commémoration de la Nakba .

L’objectif était de dénoncer la complicité des universités catalanes qui contribuent à l’apartheid qu’est en train de vivre la Palestine .
Des membres de la communauté universitaire et des groupes de solidarité avec la Palestine ont occupé l’entrée pour obtenir une réunion afin d’exposer les demandes et soutient la campagne «  BDS Boycott Désinvestissement Sanctions ».

À l’extérieur, plus de 50 personnes ont appuyé l’action en distribuant des tracts . En effet, cette action vient à la suite du refus du Secrétariat d’Etat de la Recherche et des Universités »  d’une rencontre avec l’un de ses dirigeants; à écouter les demandes et les adhésions recueillies dans le cadre de la campagne « BDS pour la Palestine ».

Les universités sont devenues le principal instrument du « Gouvernement de Convergence et d’Union » à aller de l’avant avec leur alliance avec l’état d’Israël, qu’ils considèrent comme étant une référence.
Beaucoup de secteurs de la société catalane et du milieu universitaire comprennent que de nos jours, signer des accords avec Israël signifie soutenir les institutions israéliennes, et se révèle être complice de l’Apartheid sous lequel vivent des millions de Palestiniens et palestiniennes.
Lors de la réunion, nous avons formulé trois exigences qu’on a voulu faire passer au Secrétariat de l’état de la recherche et des universités, aux partis politiques et au grand public :

  1. Nous exigeons la transparence : Nous demandons que vous rendiez publics tous les accords signés avec les entreprises israéliennes et des institutions sous l’égide des administrations publiques, comme le gouvernement.
  2. Nous interrogeons le gouvernement s’il peut s’assurer qu’aucun de ces accords impliquent les entreprises israéliennes et les institutions qui jouent un rôle dans : l’industrie militaire, la défense, la sécurité et dans l’occupation illégale et la colonisation des terres palestiniennes. Cette demande vient directement des nouvelles lignes directrices adoptées par l’Union européenne en Juillet 2013.
  3. Nous demandons instamment que, comme il a été demandé de la société civile palestinienne, grâce à la campagne BDS, de ne pas établir d’accords de collaboration avec des institutions académiques israéliennes pendant que l’état d’Israël ne respecte pas la loi internationale et les déclarations des Nations Unies.

Here’s some information (including pictures) about this action (in Spanish):
http://disopress.com/gallery.php?mode=all&id=ODE2MTMxZTZmMjk3Nw%3D%3D&page=1
http://www.eldiario.es/catalunya/educacion/boicot-academico-Israel-puertas-Generalitat_0_260374654.html

alt
Previous post

Grace Lee Boggs, Danny Glover opposés à la projection d’un film à Tel Aviv

Next post

Procès BDS: Relaxe pour les militant-e-s de Perpignan