Home»ACTIONS ET EVENEMENTS»Appels»Halte au nouveau massacre de Gaza par les Israéliens : Boycottez Israël, maintenant !

Halte au nouveau massacre de Gaza par les Israéliens : Boycottez Israël, maintenant !

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Palestine occupée, le 15 novembre 2012

Le 8 novembre, Israël a lancé une attaque contre des civils dans la bande de Gaza occupée et assiégée, abattant Ahmad Abu Daqqa, 13 ans, alors qu’il jouait au football avec des amis. Le 14 novembre, Israël a amplifié ses attaques contre Gaza et a commencé de mettre en œuvre un plan intensif d’agressions qui, au moment de la rédaction de cet appel, avait tué au moins quinze Palestiniens, dont au moins six enfants, et en avait blessé plus de 150, essentiellement des civils.

En dépit des récits biaisés des médias occidentaux affirmant le contraire, il est clair qu’Israël a initié et intensifié cette nouvelle agression (1) car à la veille de ses élections parlementaires, recourant à la formule israélienne consacrée, des corps palestiniens pour les élections (2).

Il est bon d’indiquer qu’une grande majorité de la population de Gaza est constituée de réfugiés, chassés ethniquement par les milices sionistes et plus tard, par l’État d’Israël durant la Nakba de 1948 et dont le droit au retour dans leurs foyers d’origine, consacré par les Nations-Unies, leur est refusé par Israël.

Cette agression brutale est la plus meurtrière et la plus inhumaine des attaques israéliennes sur le peuple palestinien depuis le massacre de Gaza de 2008-2009, qui a tué plus de 1400 Palestiniens et en a blessé plus de 5000, principalement des civils. Les États-Unis et l’Europe ont jusqu’à présent réussi à empêcher les Palestiniens de saisir les mécanismes de la justice internationale contre les crimes contre l’humanité d’Israël qu’il a commis durant le massacre et qui ont été documentés par une mission d’établissement des faits de l’Organisation des Nations-Unies aussi bien que par une équipe d’experts juridiques internationaux nommée par la Ligue arabe. Une action urgente doit être engagée pour empêcher Israël d’agir une fois encore en toute impunité.

Les un million six cent mille Palestiniens de Gaza ont subi le pire du fait de l’impunité et de la violence israéliennes, placés sous un siège médiéval, soumis à une insécurité alimentaire organisée délibérément et aux actes de terrorisme fréquents de l’État israélien. Il est du devoir de toutes celles et de tous ceux qui soutiennent le droit international et les droits de l’homme universels d’en tenir Israël pour responsable et ce, grâce à des mesures efficaces, telles que celles demandées par le mouvement mondial de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) conduit par les Palestiniens.

Le Comité national palestinien du BDS (BNC), coalition la plus large dans la société civile palestinienne, comprenant tous les grands partis politiques, les syndicats, les mouvements sociaux et les réseaux d’ONG, appelle :

  • les personnes de conscience du monde entier à amplifier les campagnes BDS pour tenir Israël responsable, et à faire pression sur leurs gouvernements pour la suspension immédiate des ventes d’armes à Israël, pour l’application de sanctions commerciales, et pour la traduction en justice de tous les officiels et militaires israéliens ayant pris part, à tous niveaux, aux crimes d’Israël contre les Palestiniens dans Gaza.
  • les organisations de la société civile, notamment les syndicats, les universités, les groupes d’étudiants et les ONG, à boycotter les produits israéliens, à se désinvestir de toutes les sociétés israéliennes et internationales qui se rendent complices de l’occupation et de l’apartheid israéliens, et à appeler tous les gouvernements pour qu’ils appliquent des embargos militaires et des sanctions commerciales contre Israël.
  • les gouvernements, et spécialement les gouvernements arabes et amis, à respecter leurs obligations juridiques de protéger le droit à la vie et l’autodétermination des Palestiniens et à imposer des sanctions contre Israël pour qu’il mette fin immédiatement à son agression, et cesse son siège illégal de la bande de Gaza occupée ainsi que sa politique de colonialisme et d’apartheid qui opprime le peuple palestinien.

Comme le montre cette nouvelle agression contre la population de Gaza, Israël continuera sa belligérance, son agression et son terrorisme d’État, à moins qu’il ne soit contraint de payer le prix fort pour ses crimes contre les Palestiniens, les Libanais et les autres peuples arabes.

Comme les sept dernières années du mouvement BDS mondial et la longue histoire autrefois de la solidarité internationale avec le combat contre l’apartheid en Afrique du Sud l’ont montré, la forme la plus efficace, la plus durable et la plus cohérente moralement de solidarité avec les opprimés est, pour la société civile internationale et les personnes de conscience dans le monde, de mettre en œuvre les boycotts, les désinvestissements et les sanctions contre l’oppresseur et toutes les institutions qui complotent pour maintenir et justifier son oppression.

Il est plus que temps pour le BDS contre Israël. C’est le meilleur chemin qui conduit à la liberté, à la justice et à l’égalité pour les Palestiniens, et pour la région tout entière.

Comité national BDS (BNC)

[1] – Pour une chronologie qui explique comment Israël a lancé cette nouvelle attaque, voir http://imeu.net/news/article0023227…

et aussi, notamment :

Terrorisme sioniste : l’offensive préméditée contre Gaza – AIC
Rapport du Centre palestinien des droits de l’homme
Terrorisme israélien : nouvelle escalade militaire contre la bande de Gaza – PCHR Gaza

[2] –http://www.thedailybeast.com/articles/2012/11/15/bodies-for-ballots.html