Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»Israël abandonne la « condition d’un accueil de l’Eurovision à Jérusalem », une première étape importante pour la campagne de boycott

Israël abandonne la « condition d’un accueil de l’Eurovision à Jérusalem », une première étape importante pour la campagne de boycott

27
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

27 juin 2018 – Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI)

 

Cette décision marque un échec frappant dans les efforts de relations publiques d’Israël pour affirmer sa revendication illégale sur Jérusalem face aux appels grandissants au boycott.

Prêt à tout pourtant pour continuer à accueillir l’Eurovision malgré les appels grandissants au boycott, le gouvernement israélien a dû abandonner la condition que l’évènement devait avoir lieu à Jérusalem.

Ceci marque un échec frappant dans les efforts de relations publiques d’Israël pour affirmer sa revendication illégale sur la ville. Le mouvement BDS y voit une première étape importante dans la campagne pour le boycott de l’Eurovision 2019 s’il avait lieu en Israël, alors que cet État poursuit ses violations graves et depuis des décennies des droits de l’homme des Palestiniens.

Les Nations Unies et l’Union européenne considèrent Jérusalem-Est comme faisant partie du territoire palestinien occupé et ne reconnaissent la souveraineté d’Israël sur aucune partie de Jérusalem.

Le 7 juin, la ministre de la Culture israélienne, Miri Regev, insistait sur le fait que « si (l’Eurovision) ne pouvait pas avoir lieu à Jérusalem, nous ne devrions pas l’accueillir ». Trois jours plus tard, le gouvernement israélien la mettait à l’écart et abandonnait son exigence d’accueillir l’Eurovision à Jérusalem, préférant un processus d’appel d’offres ouvert. Aujourd’hui, Israël laisse entendre que ce serait mieux pour lui de miser sur Tel Aviv.

William Lee Adams, journaliste et fondateur de wiwibloggs, un blog Eurovision important, a déclaré à l’Associated Press, « Il existe cette année une plus grande préoccupation que toutes les autres années dont je me souviens concernant la toile de fond politique entourant l’Eurovision. De nombreux admirateurs de l’Eurovision organisent leur année entière autour d’un voyage à l’Eurovision, et compte tenu de la nature de ce qui se passe, leur idéal a été terni ».

La campagne #BoycottEurovision2019 continue d’aller de l’avant à travers l’Europe, avec le soutien de personnalités publiques et d’artistes de premier plan en Irlande, en Islande et ailleurs. Nous demandons aux membres de l’Union européenne de radio-télévision (EBU) d’écouter les exigences de ce mouvement grandissant de boycott et de déplacer le concours hors d’Israël.

 

La Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI) a été lancée en 2004 pour contribuer à la lutte des Palestiniens pour la liberté, la justice et l’égalité. PACBI recommande le boycott des institutions académiques et culturelles israéliennes, étant donné leur profonde et persistante complicité dans le déni par Israël des droits des Palestiniens tels que stipulés dans le droit international. Visitez PACBI sur : https://bdsmovement.net/pacbi et suivez-nous sur Twitter @PACBI

 

Source: PACBI

Traduction : JPP pour BDS FRANCE

 

Previous post

Une motion sur le boycott académique d’Israël est votée a l’AG annuelle de la Société pour les Études Socialistes

Next post

La saison France-Israël : une saison policière made in Israël !