Home»Actus»Italie : La lettre des équipes palestiniennes remise à l’athlète Fiona May, membre du conseil de surveillance de Puma

Italie : La lettre des équipes palestiniennes remise à l’athlète Fiona May, membre du conseil de surveillance de Puma

6
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Le 9 novembre, les soutiens aux droits des Palestiniens de BDS Bologne ont rencontré Fiona May, médaillée olympique, à la suite de ses débuts au théâtre comme co-star dans « New York Marathon ».

L’athlète est membre du comité de surveillance du fabricant d’équipement sportif Puma.

Puma est le sponsor principal de la Fédération d’Israël de football (IFA) qui, comme l’a établi l’organisation internationale Human Rights Watch, inclut des équipes de football basées dans des colonies israéliennes illégales situées sur des terres palestiniennes. Les colonies israéliennes constituent un crime de guerre en droit international.

Pendant leur brève rencontre, les militants ont remercié Fiona May pour ses nombreuses interventions publiques contre toutes les formes de racisme et ont souligné le rôle inacceptable que PUMA joue en soutenant l’occupation militaire israélienne par le biais de son parrainage de l’IFA.

Les militants lui ont remis l’appel rédigé par plus de 200 équipes sportives palestiniennes demandant à PUMA de cesser son soutien aux colonies israéliennes illégales en mettant fin à son contrat de sponsor de l’IFA, ainsi que l’article touchant de Aya Khattab, qui joue dans l’Équipe nationale de football des femmes palestiniennes.

Les militants ont également discuté de la réponse de PUMA aux milliers de personnes qui soutiennent l’appel des équipes palestiniennes, qui affirme son « engagement pour une égalité universelle ».

Les militants ont demandé à Fiona May de soulever la question du parrainage de l’IFA en tant que membre du conseil de surveillance de Puma, afin que le principe d’« égalité universelle » ne demeure pas une belle phrase détachée de la réalité, utilisée comme une stratégie de marketing pour attirer de nouveaux clients par le biais des droits de la personne, mais qu’il s’enracine dans des actions concrètes, dont la suspension des contrats signés avec l’IFA.

Les militants ont rappelé à Fiona May que l’IFA avait refusé de prendre des mesures pour cesser cette complicité, en excluant les équipes des colonies, bien qu’elle ait été condamnée à plusieurs reprises par des conseillers des Nations Unies, plus de 150 parlementaires – dont des membres du Parlement européen, du parlement suisse, du parlement danois et de la Chambre des communes britanniques – ainsi que par des organisations de défense des droits de la personne et de la société civile.

Les militants ont évoqué avec Fiona May les enseignements d’Angela Davis sur la liberté comme combat permanent et souligné que le combat des Palestiniens était un combat contre le colonialisme et le racisme où tout ce qui est requis est de prendre position. Ils ont exhorté Fiona May à les aider à convaincre Puma de respecter l’engagement en faveur des droits de l’homme qu’il affiche.

Les militants ont remercié Fiona May d’avoir écouté leurs explications sur la campagne avec attention et intérêt et se réjouissent de sa réponse.

Traduction : MUV pour BDS France

Source : BDS Italie

Previous post

BDS France Montpellier-Comédie : Dénoncer les crimes israéliens commis à Gaza

Next post

Les Palestiniens condamnent un match « amical » qui, par le sport, blanchit Israël, alors que Gaza pleure ses morts