Home»A CLASSER»La CGT-INRA est solidaire des militants BDS inculpés

La CGT-INRA est solidaire des militants BDS inculpés

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Bordeaux, Mulhouse, Perpignan, Pontoise, … : en cette fin 2010, une vingtaine

d’hommes et femmes sont poursuivis dans tout le pays pour « provocation

publique à la discrimination » – y compris une sénatrice, Alima Boumediene-

Thiery, ou convoqués par les préfectures et menacés de procès du même type.

Un ancien commissaire de police a même prétendu poursuivre… Stéphane

Hessel, grand résistant, co-rédacteur de la Déclaration universelle des droits de

l’homme de 1948 et ambassadeur de France, ainsi que plusieurs dizaines

d’autres militants ! Tous risqueraient jusqu’à 45.000 euros d’amende et trois ans

de prison suivant la qualification des poursuites …

Ces militants se sont dressés contre l’occupation et la colonisation de la Palestine

par Israël, et contre l’impunité dont jouit l’État d’Israël qui viole ouvertement le

droit international et les résolutions des Nations unies. Ils ont appelé au boycott,

au désinvestissement et aux sanctions (BDS) contre cette politique. Certains

d’entre eux appellent au boycott de tous les produits israéliens ; d’autres

« ciblent » les seuls produits des colonies israéliennes ; d’autres encore

choisissent des formes d’action différentes.

La CGT-INRA refuse que ces militants soient accusés et jugés pour « provocation

publique à la discrimination » alors qu’au contraire ils la combattent et défendent

le droit des peuples à l’autodétermination. La CGT-INRA (institut national de la

recherche agronomique) exige donc la relaxe immédiate de ces militants.

Paris, 25 novembre 2010.

http://www.inra.cgt.fr/actualites/tracts/Communique_cgt-inra_solidarite_militants_BDS_nov2010.pdf
http://www.collectifpaixjustepalestine.org

Previous post

Lettre d'info n°3 - 17 décembre 2010

Next post

Israël ne nous laisse pas d’autre choix que de le boycotter