Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»La cinéaste indienne Mira Nair soutient le boycott culturel d’Israël

La cinéaste indienne Mira Nair soutient le boycott culturel d’Israël

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

La réalisatrice américaine primée, Mira Nair, a refusé une invitation à assister au Festival international du film de Haïfa, affirmant qu’elle ne se rendra en Israël que « quand les murs seront tombés ».

Dans une série de messages que Nair a fait suivre sur Twitter vendredi soir, elle indique qu’elle soutient la campagne palestinienne pour un boycott culturel d’Israël protestant contre une occupation de 46 années de la Cisjordanie, Jérusalem-Est et Gaza.

Elle avait été sollicitée comme invitée d’honneur au Festival de Haïfa après la sortie cette année de son dernier film, The Reluctant Fundamentalist (L’intégriste malgré lui). « Je n’irai pas en Israël en ce moment… j’irai en Israël quand l’occupation sera révolue » écrit-elle. «  J’irai en Israël quand l’État ne privilégiera aucune religion par rapport à une autre. J’irai en Israël quand l’apartheid aura pris fin ».

Le Festival de Haîfa, dans sa trentième année, qui doit se tenir en septembre, se targue d’être l’évènement cinématographique phare d’Israël. Son site affirme que sa ville, la ville arabo-juive de Haïfa, sur la côte méditerranéenne, « est devenue un symbole de coexistence, de tolérance et de paix, idéaux que le Festival de Haïfa promeut sans réserve ».

Ni Nair, ni les organisateurs du Festival n’ont pu être joints hier pour donner leurs commentaires.

Des artistes, des interprètes et des universitaires sont soumis régulièrement à des pressions de la part des militants de la campagne de boycott pour qu’ils refusent les invitations à se rendre ou à jouer en Israël. Le soutien de Nair a été « très précieux », dit Samia Botmeh, de la Campagne palestinienne pour le boycott universitaire et culturel d’Israël. « Il permet de mettre en valeur le combat contre le colonialisme et l’apartheid. »

Nair, qui vit à New York, a remporté de nombreux prix pour ses films, dont Monsoon Wedding et Vanity Fair (La foire aux vanités). Le plus récent des succès de taille du boycott fut le refus du physicien Stephen Hawking d’être présent à la conférence de Jérusalem en juin.

Lire aussi : BDS : appel de la société civile palestinienne du 9 juillet 2005

21 juillet 2013 – The Guardian – traduction : Info-Palestine

http://www.info-palestine.eu/spip.php?article13773