Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT SPORTIF»Le Brésil annule un contrat de 2 milliards de dollars avec une entreprise israélienne de sécurité pour les Jeux Olympiques de 2016

Le Brésil annule un contrat de 2 milliards de dollars avec une entreprise israélienne de sécurité pour les Jeux Olympiques de 2016

5
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Charlotte Silver, mardi 12/ 05/2015

Une entreprise israélienne espérait fournir des services de sécurité aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio. (Ricardo Stuckert/)

 

En octobre 2014, la société israélienne Sécurité Internationale et Systèmes de Défense (ISDS) a annoncé avoir gagné un marché de 2,2 milliards de dollars du gouvernement brésilien pour coordonner la sécurité lors de cet événement sportif majeur. Le Times d’Israël a décrit le marché comme une « réussite sans précédent pour Israël », tandis que des responsables de l’entreprise faisaient état d’un démarrage en cours.

Mais, le 8 avril, un service du ministère brésilien de la Justice chargé des grands événements a démenti toute signature de contrat à ISDS.

Une lettre de ce ministère précise : « aucun contrat de Rio 2016 ne fera l’objet de compromis de la part du gouvernement brésilien ». La campagne contre ISDS, soutenue par certains syndicats brésiliens, a interprété cette déclaration comme une reconnaissance de ses critiques.

Julio Turra, le directeur général de CUT, le plus gros syndicat de travailleurs du Brésil, déclare, dans un communiqué de presse : « nous sommes heureux que le gouvernement marque ses distances avec ISDS. Il serait illégal et honteux d’engager une entreprise qui développe des technologies complice des crimes d’Israël et qui accumule les plaintes sur sa participation à des dictatures en Amérique Centrale ».

Le succès de ce boycott s’ajoute à une autre victoire, très récente et très significative au Brésil pour les militants qui appellent au boycott, au désinvestissement et aux sanctions (BDS) contre Israël. Fin 2014, en réponse à une autre campagne, l’État brésilien de Rio Grande do Sul a annulé un contrat avec Elbit Systems, la firme israélienne d’armement, destiné à la création d’un grand centre de recherche aérospatiale.

Un passé sanglant

La campagne contre le contrat d’ISDS s’est concentrée sur le lobbying du gouvernement pour faire annuler le contrat avec ISDS au motif que la société entretenait des liens étroits avec l’armée israélienne, et sur la base de sa longue et sordide histoire en Amérique Centrale et du Sud.

Fondée en 1982 à Tel Aviv par un colonel retraité de l’armée israélienne, ISDS a fourni  un entraînement en matière de sécurité et de « contre terrorisme » à de nombreux États d’Amérique Centrale, dont des groupes paramilitaires au Honduras et au Guatemala au cours des années 1980.

ISDS a appuyé l’entraînement et l’armement des Contras au Nicaragua, qui ont tenté de renverser le gouvernement sandiniste de gauche. Dans le livre publié en 1989 L’industrie du « Terrorisme », Edward Herman et Gerry O’Sullivan apportent des éléments sur la façon dont ISDS a aussi entraîné et aidé à former des « brigades » anti terroristes au sein de l’armée guatémaltèque pour cibler les forces d’opposition er les organisations de base, tout en procurant à l’armée des moyens de surveillance électronique, des armes, des hélicoptères et des avions. De plus, ISDS a entraîné les escadrons de la mort honduriens, dont le célèbre bataillon 3-16 qui a perpétré des kidnappings, des assassinats et des tortures contre les dissidents politiques.

Raté

Tandis que les militants de la solidarité avec la Palestine se réjouissent de la décision brésilienne, ils se tournent maintenant vers le Comité Olympique qui a nommé ISDS « fournisseur officiel » des Jeux.

Maristela Pinheiro, un membre du Comité de Rio de Janeiro de solidarité avec le peuple palestinien a déclaré : « il y aura sûrement  une grosse campagne contre la négociation de fourniture entre ISDS et le comité d’organisation de 2016 et nous allons continuer à surveiller le Coesrio (l’agence gouvernementale chargé des Jeux Olympiques). Il n’est pas possible que les Jeux intensifient les pratiques répressives dans notre pays ou soutiennent des actions illégales et contraires à la morale. »

Des événements sportifs importants comme les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde sont des aimants pour l’armée et les sociétés de sécurité qui sont engagées pour pacifier, placer sous surveillance et débarrasser les festivités des pauvres et autres segments « indésirables » de la population. ISDS n’est qu’une des nombreuses compagnies israéliennes et internationales qui ont profité de ces méthodes dans le passé.

Grâce aux militants de la solidarité avec la Palestine, la compagnie ne jouira pas d’un profit à la hauteur de ce qu’elle avait espéré au Brésil l’an prochain.

Traduction SF pour BDS France

Source: http://electronicintifada.net/blogs/charlotte-silver/brazil-cancels-2-billion-contract-israeli-security-firm-2016-olympics#

Previous post

Pétition : Caetano et Gill, annulez votre concert en Israël apartheid

Next post

Marinah, la première chanteuse d’Espagne qui annule des concerts en Israël