Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT SYNDICAL»Le syndicat des dockers turcs rejoint la campagne de boycott contre Israël

Le syndicat des dockers turcs rejoint la campagne de boycott contre Israël

1
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Le syndicat des dockers turcs rejoint la campagne de boycott contre Israël

 Par http://www.sendika.org

23 juin 2010

 Le mouvement ouvrier de Turquie rejoint la campagne de boycott contre Israël. Alors que des mouvements de la classe ouvrière dans le monde intensifient la campagne contre Israël en refusant de décharger les cargos israéliens, le syndicat des dockers Liman-Is est le nouveau syndicat de Turquie à rejoindre la campagne antiapartheid et antiraciste contre l’Etat d’Israël.

La récente campagne contre Israël engagée par la gauche et des organisations progressistes commencent à recevoir le soutien de syndicats de salariés. Le mouvement contre l’apartheid israélien a réussi à attirer l’ensemble du spectre de la gauche contre le régime raciste et impérialiste d’Israël. Mais maintenant, le mouvement commence à obtenir des soutiens dans les organisations de la clase ouvrière.

Le mouvement de boycott contre Israël a pour objectif de couper tout lien, militaire, économique, diplomatique, universitaire et culturel, avec l’Etat d’Israël.

Après l’Association des médecins de Turquie qui s’est engagée dès le début dans la campagne, c’est le syndicat des dockers, le Liman-Is, qui aujourd’hui appelle à un boycott total de l’Etat réactionnaire d’Israël. Le mouvement a organisé avec succès un symposium pour les droits des Palestiniens et contre Israël, où des représentants du monde entier se sont retrouvés pour débattre de la stratégie pour un tel boycott. Au cours du débat, la Chambre des ingénieurs agricoles de Turquie, qui participait au symposium, a annoncé qu’elle se joignait au boycott contre d’Israël.

Ci-après, la déclaration du syndicat Liman-Is :

« L’humanité a été à nouveau confrontée au visage sanglant d’Israël quand il a agressé, assassiné et blessé de nombreux civils innocents qui naviguaient vers Gaza pour y acheminer de l’aide humanitaire.

« Cette agression d’Israël, qui depuis des années fait preuve du terrorisme le plus violent et le plus barbare en Palestine, a visé des tiers au conflit, des civils. Ceci doit être considéré comme une agression contre toute l’humanité.

« L’agression qui a été dénoncée à travers le monde et condamnée avec sévérité par les Nations-Unies a aussi fait descendre les Turcs dans la rue. Les annonces du gouvernement indiquent que de nouvelles sanctions contre Israël sont attendues.

« Toutefois, il ne faut pas seulement répondre à Israël par les seuls canaux gouvernementaux, mais aussi par ceux de toutes les institutions et organisations qui animent la société, et par-dessus tout, des syndicats et des ONG.

« Notre syndicat, Liman-Is, a décidé de boycotter les navires en provenance d’Israël qui est devenu une machine à tuer et à torturer. Dans ce cadre, aucun adhérent de notre syndicat ne travaillera pour Israël sur chacun des quais où nous sommes organisés.

« Le syndicat Liman-Is appelle tous les syndicats et toutes les ONG organisés, dans notre pays et dans le monde, à rejoindre cette campagne de boycott et de protestation.

 

Comité central du Syndicat Liman-Is

 http://www.labournet.net/world/1006/turkey1.html

traduction : JPP

Previous post

Le syndicat CGT de l'Acsé vote une motion en faveur du BDS

Next post

Boycotter Israël : une stratégie, pas un principe