Home»GENERAL»Analyses»Lettre de citoyens israéliens pour le BDS (Boycott From Within) à Mike Huckaby et Robert Hood

Lettre de citoyens israéliens pour le BDS (Boycott From Within) à Mike Huckaby et Robert Hood

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Chers  Mike Huckaby et Robert Hood,

Nous sommes des militants israéliens soutenant l’appel de la société civile palestinienne en faveur du Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre la politique israélienne de colonialisme, d’occupation et d’apartheid vis-à-vis du peuple palestinien.

Nous avons récemment appris que vous projetez de donner un spectacle à Tel Aviv. Nous vous écrivons pour vous demander de ne pas venir, car votre spectacle sera directement relié aux efforts de propagande d’Israël, aux dépens du peuple palestinien. S’il vous plaît, écoutez-nous jusqu’au bout.

Les tentatives israéliennes pour masquer des dénis systématiques des droits de l’homme et une oppression des Palestiniens depuis plusieurs décennies, s’appuient sur la capacité d’Israël à conserver une image progressiste et démocratique aux yeux de la communauté internationale. Israël va même souvent jusqu’à se présenter comme « la seule démocratie du Moyen-Orient». Mais la politique israélienne d’apartheid est partie intégrante même de quelque chose d’aussi léger et joyeux qu’un spectacle musical.
Les fans palestiniens de votre musique, qui vivent sous la brutale occupation militaire d’Israël en Cisjordanie ou dans les conditions du siège hermétique de la bande de Gaza, ne seront pas autorisés à venir à Tel Aviv assister à votre spectacle. Bien sûr, ceci n’est qu’un petit exemple ; les privations causées par l’occupation vont bien au-delà de l’interdiction d’assister à un concert. Tous les aspects des vies palestiniennes sont contrôlées par une armée d’occupation étrangère, depuis la possibilité d’étudier, de travailler ou de voyager jusqu’aux permis de construction sur leur propre territoire.

Voici un autre exemple. Les Voyageurs de la Liberté palestiniens (Palestinian Freedom Riders) ont récemment contesté la ségrégation dans les bus israéliens qu’ils ne sont pas autorisés à emprunter. Ces bus transportent des colons israéliens depuis et vers leurs domiciles illégalement construits sur des terres volées [1][2][3]. Des personnalités, et parmi elles de nombreux musiciens et artistes, sont venues voir par elles-mêmes le traitement des Palestiniens sous  domination israélienne et se sont engagées à ne pas légitimer ces politiques racistes.

Le peuple palestinien se voit refuser des libertés fondamentales : la liberté de mouvement, la liberté d’accéder à leurs terres volées et la liberté de protester contre l’injustice sans subir une répression brutale[4]. Ceux qui vivent dans la bande de Gaza (56% d’entre eux étant des enfants) supportent un siège débilitant, limitant leur accès à l’eau, aux soins et traitements médicaux, et aux matériaux de construction [5].

À Silwan, près de Jérusalem Est, à 45 minutes du lieu prévu pour votre  concert, des enfants sont enlevés de leurs maisons, enviolation du droit international, et subissent de violents interrogatoires policiers sans l’assistance de leurs parents ou d’un avocat [6]. Tous ces crimes ont lieu à une heure seulement de votre futur concert.

Des représentants de la société civile palestinienne, incluant plus de 170 organisations différentes, de femmes, d’universitaires, de travailleurs, ont lancé un appel en faveur d’une campagne de boycott, de désinvestissement et de sanctions (BDS) contre la politique israélienne. Ils demandent en particulier aux artistes internationaux de ne pas se produire en Israël jusqu’à ce que cet état respecte ses obligations selon le droit international et change de politique [7].

Dans une cynique opération de relations publiques pour distinguer Tel Aviv d’Israël, des représentations données par des artistes internationaux à Tel Aviv sont utilisées pour vendre la ville comme une bulle « cool » et « éclairée ». Ceci est notoirement faux. Tel Aviv a été construite, ou pour être plus précis, étendue, sur les ruines de plusieurs villages palestiniens dont les habitants ont été tués ou expulsés pendant la Nakba, l’épuration ethnique qui a eu lieu en 1948 [8].

De plus, Tel Aviv est un pilier de la culture et de l’économie qui soutiennent l’apartheid d’Israël. Voici un lien à une photo d’une affiche officielle de la municipalité de Tel Aviv[9].

Et voici encore un autre exemple, particulièrement pertinent pour votre spectacle : les propriétaires du Block Club à Tel Aviv sont très fiers que le Ministre israélien des Affaires étrangères utilise leur nom dans ses vidéos promotionnelles. Ce même ministre qui « voit la culture comme un outil de propagande de premier plan et ne distingue pas entre propagande et culture »[10] (Traduit de l’hébreu : « Le Block club est connu comme un centre culturel et musical, où des artistes internationaux de premier plan se produisent régulièrement. Un lieu qui est reconnu, à la fois en Europe et aux États-Unis, comme l’un des meilleurs night-clubs du monde aujourd’hui. Si bien que le service de propagande du Ministère des Affaires étrangères l’a choisi pour représenter Israël dans une image officielle destinée à stimuler le tourisme » (Source en hébreu: [11])).

Le Ministère des Affaires étrangères d’Israël utilise tous les spectacles internationaux à Tel Aviv à de telles fins de propagande.

Les faits montrent clairement que Tel Aviv n’est pas si sympathique, c’est la plateforme financière de l’apartheid et du militarisme.

De nombreux artistes sont venus ici pleins de bonne volonté, avec l’intention de se servir de leur art pour changer l’opinion publique israélienne et répandre un message de paix. Roger Waters était l’un d’eux (svp voir ci-dessous). Ces artistes ont finalement compris que leurs spectacles, malgré leurs bonnes intentions, ont été détournés et utilisés pour donner un feu vert à l’actuelle politique d’oppression d’Israël.

Voici quelques citations d’artistes importants et de personnalités :

-Roger Waters: « De mon point de vue, le contrôle odieux et draconien qu’Israël exerce sur les Palestiniens assiégés dans Gaza et les Palestiniens de la Cisjordanie occupée (y inclus Jérusalem Est), couplé au refus des droits des réfugiés à retourner dans leurs maisons en Israël, impose que les peuples impartiaux du monde entier soutiennent les Palestiniens dans leur résistance civile non violente. Pour moi, cela signifie déclarer mon intention d’exprimer ma solidarité non seulement  avec les Palestiniens, mais aussi  avec les milliers d’Israéliens qui désapprouvent la politique raciste et coloniale de leur gouvernement, en rejoignant la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre Israël, jusqu’à ce que cet état respecte les trois droits humains fondamentaux exigés par la loi internationale ». [12]

-Faithless: « Nous avons été sollicités pour donner quelques représentations cet été dans votre pays et c’est avec le cœur très lourd que j’ai eu le regret de refuser cette invitation. Alors que des êtres humains voient sciemment déniés non seulement leurs droits, mais aussi leurs besoins, ceux de leurs enfants et de leurs grands-parents, j’ai le sentiment profond que je ne peux pas envoyer un signal, même tacite, que ceci est « normal », ou « ok » ».[13]

-Archevêque Desmond Tutu d’Afrique du Sud : « Les Boycotts, Désinvestissements et Sanctions internationaux contre le régime d’apartheid, combinés avec les luttes de masse à l’intérieur de l’Afrique de Sud, ont conduit à notre victoire … De même que, pendant l’apartheid,  nous avons dit aux artistes internationaux qu’il n’était pas approprié de se produire en Afrique du Sud dans une société fondée sur des lois discriminatoires et la ségrégation raciale,  il serait aussi mal … de se produire en Israël «». [14]

À cause de tout ceci, nous vous demandons de reconsidérer votre participation au blanchiment de l’apartheid israélien. S’il vous plaît, dressez-vous contre l’oppression et en faveur de la libération, contre le racisme profondément enraciné et en faveur de la justice et de l’égalité pour tous.

Nous répondrons volontiers à toute question ou tout commentaire que vous pourriez avoir.

Bien à vous,

BOYCOTT! Soutien de l’intérieur à l’appel palestinien BDS

(URL: http://boycottisrael.info/ , Email: admin@boycottisrael.info )

Source : http://boycottisrael.info/content/israeli-citizens-please-do-not-legitimize-racism-occupation-and-apartheid-please-heed-palest

Traduction: Catherine G. pour la Campagne BDS France

Previous post

Accord de partenariat entre la SNCF et Israël Railways : Communiqué de Sud Rail

Next post

Les campagnes de boycott coûtent à G4S deux contrats avec des universités