Home»Actus»Lettre de Mahmoud Nawajaa à ses soutiens

Lettre de Mahmoud Nawajaa à ses soutiens

7
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Mouvement BDS

le 2 septembre 2020

Cher supporter,

Il était à 3 H. et demie du matin, juste avant l’Eid al-Adha. Nous nous étions préparés à célébrer la fête dans notre nouvelle maison de rêve, que nous avions mis des années à terminer. Des dizaines de soldats israéliens, accompagnés de chiens, ont fait irruption chez nous, terrifiant nos trois enfants. Ils m’ont bandé les yeux et menotté et m’ont emmené dans un centre militaire d’interrogatoire près de Haïfa. J’aimerais pouvoir visiter cette magnifique Haïfa palestinienne dans d’autres circonstances.

A l’arrivée, ma main droite était enflée, bleuie et engourdie après des heures étroitement enchaînée. Ils n’ont pas tenu compte de ma plainte et ne l’ont pas traitée. Maintenant encore, des semaines après mon arrestation, une partie de ma main reste engourdie.

Ils m’ont mis dans une minuscule cellule sans fenêtre au sous-sol, avec des murs en béton brut et une large porte métallique. Une lumière brillante était toujours allumée. Je ne pouvais reconnaître le jour et la nuit, et le temps s’étirait.

Pendant mes 19 jours d’interrogatoire, je n’ai jamais vu le soleil, sauf pendant 20 minutes en tout quand on m’a emmené au tribunal militaire pour audition.

SVP faites un don au mouvement BDS pour permettre au soleil de la liberté et de la justice de briller.

Ici https://bdsmovement.net/donate

J’ai résisté aux conditions dégradantes de ma détention en me rappelant le rire de mon fils Ahmad de deux ans, mes conversations avec ma femme, mes amis et collègues, et plein de petits détails de la vie auxquels je n’avais pas prêté attention auparavant.

Les enquêteurs m’ont obligé à m’asseoir sur une étroite chaise en métal pendant 16 heures dans une position très pénible, se relayant pour me menacer en me hurlant dessus. Mais ils ne sont pas arrivés à diminuer ma volonté ou mon espoir. Tous deux découlant de ma foi absolue en la justice de notre – et de ma – cause, et dans ma confiance que le mouvement BDS auquel j’appartiens, soutenu par des gens de conscience à travers le monde, ferait campagne sans répit pour ma libération.

J’ai transcendé mon isolement dans leur immonde cellule en rejoignant mentalement les millions de personnes solidaires de la lutte pour la libération de notre peuple, son droit au retour et son autodétermination. Vos voix lointaines m’arrivaient, spirituellement, me donnant de la force et nourrissant mon espoir.

Aujourd’hui, je suis libre ! Si ce n’était grâce à votre solidarité, mon incarcération aurait été incommensurablement pire. Je n’ai pas de mots pour exprimer ma profonde gratitude envers chacun de ceux qui ont participé à la campagne de pression sur l’Israël d’apartheid pour qu’il me libère.

Comme l’a dit un jour la grande poétesse noire américaine et militante des droits civiques Maya Angelou : « L’espoir et la peur ne peuvent occuper le même espace au même moment. Invitez l’un des deux à rester. »

J’ai invité l’espoir et la résistance.

Maintenant je vous invite à faire un don au mouvement BDS et à notre juste marche vers la liberté, la justice et l’égalité pour notre peuple et pour toutes les personnes opprimées dans le monde.

Ici https://bdsmovement.net/donate

Unis, pour la Liberté, la Justice et l’Egalité

Mahmoud Nawajaa

 

Le mouvement BDS non-violent pour la liberté, la justice et l’égalité est soutenu par la majorité absolue de la société palestinienne. BDS rejette toutes les formes de racisme et de discrimination raciale.

 

Traduction : J. Ch.  pour BDS France

Previous post

Israël au Tour de France : Intervention de BDS France sur AJ+

Next post

Tour de France : le collectif Palestine 12 roule pour la Palestine !