Home»ACTIONS ET EVENEMENTS»Appels»Lettre de PinkwaTching Israel aux réalisateurs internationaux invités au Festival international du film LGBT de Tel-Aviv (TLVFest)

Lettre de PinkwaTching Israel aux réalisateurs internationaux invités au Festival international du film LGBT de Tel-Aviv (TLVFest)

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Boycott du Festival international du film LGBT de Tel Aviv

Les queers palestiniens et leurs alliés dans le mouvement BDS (1) appellent au boycott du Festival international du film LGBT de Tel-Aviv (TLVFest) qui aura lieu du 31 mai au 9 juin 2018. Nous appelons les cinéastes internationaux (2) à retirer leurs films du festival et à respecter l’appel palestiniens au boycott culturel d’Israël (3) jusqu’à ce que les droits des Palestiniens soient respectés. Les Palestiniens appellent les gens de conscience du monde entier à demander des comptes à Israël pour ses violations du droit international, ils s’adressent aux artistes pour qu’ils ne se produisent pas en Israël ou n’exposent pas leur travail en Israël. L’appel au boycott culturel palestinien (4) a été suivi par un nombre croissant de personnalités culturelles du monde entier, y compris des cinéastes comme John Greyson, Mira Nair, Ken Loach, The Yes Men et Mike Leigh. Cet appel envoie à Israël le message qu’il n’y a pas de partenariat possible tant qu’Israël continuera d’opprimer et de nier les droits des Palestiniens.

L’année dernière, cinq réalisateurs se sont retirés de TLVFest (5) en signe de solidarité avec un appel des queers palestiniens. Le réalisateur sud-africain John Trengove a déclaré à l’époque :

« Avec la douleur de la lutte contre l’apartheid encore fraîche dans notre conscience collective, la question est … une question très sensible pour beaucoup de Sud-Africains. … sachant ce que je sais maintenant, je pense qu’il est impératif que j’annule ma participation. […] Il est impossible de ne pas tenir compte du fait que le festival (et ma présence à celui-ci) pourrait servir à détourner les regards des violations des droits de l’homme commises par l’État d’Israël. » (6)

Le Festival international du film LGBT de Tel Aviv est parrainé par des institutions israéliennes qui sont profondément complices des violations du droit international. Le ministère israélien de la Culture, l’un des sponsors du festival, est un des principaux acteurs du projet « Brand Israel » (7) lancé en 2005 pour promouvoir une image positive d’Israël à l’étranger afin de détourner l’attention de la réalité quotidienne de l’occupation et de la violence contre les Palestiniens. Le Festival du film promeut l’utilisation cynique des droits des homosexuels – connue sous le nom de Pinkwashing (8) – pour détourner l’attention de l’occupation israélienne, du colonialisme, de l’apartheid et les normaliser. Le boycott culturel ne consiste donc pas à censurer les créations artistiques, mais à demander aux artistes internationaux, tels que les cinéastes, de ne pas participer aux manifestations culturelles israéliennes parrainées par l’État israélien, comme TLVFest, jusqu’à ce qu’Israël respecte les droits humains des Palestiniens.

Nous demandons aux réalisateurs de ne pas laisser détourner leur liberté artistique et leurs voix par l’État d’Israël et ses complices, tels que TLVFest et TLVPride 2018. Le Pinkwashing cherche à vous enrôler, selon les mots du porte-parole LGBT de Tel Aviv, Yaniv Weizman, comme « ambassadeur d’Israël » (9).

Votre travail sera présenté à Tel-Aviv quelques jours seulement après qu’Israël ait perpétré un nouveau massacre à Gaza n’épargnant pas les enfants. 113 Palestiniens ont été tués, Plus de 12 000 ont été blessés, beaucoup si sévèrement qu’ils ne pourront éviter l’amputation.

Israël célébrera la Fierté et la TLVFest pendant que les familles palestiniennes pleureront leurs proches. Les Etats ne voulant pas demander des comptes à Israël, les initiatives lancées par la société civile internationale, comme celle qui s’est exercée contre l’apartheid en Afrique du Sud, représentent un moyen efficace de pression et d’espoir pour les Palestiniens – y compris les queers palestiniens – pour la liberté, la justice et l’égalité.

En tant que cinéastes contribuant à rendre visible la communautés LGBT, les injustices contre les LGBT et l’émancipation LGBT, nous espérons que vous ne serez pas aveuglé par la supercherie à laquelle se prête Israël et que vous vous opposerez à l’injustice et à l’occupation.

Meilleures salutations,

PinkwaTching Israel

PINKWATCHING est un collectif de queers palestiniens et de leurs alliés dans le mouvement BDS (Boycott Divestment Sanctions) palestinien pour la liberté, la justice et l’égalité. Nous nous opposons aux tentatives d’Israël et des institutions complices d’utiliser les droits des homosexuels pour détourner l’attention et justifier l’oppression persistante du peuple palestinien.

NOTES :

(1) https://bdsmovement.net/

(2) http://tlvfest.com/tlv/he/2018/05/11/schedule-2018/

(3) https://bdsmovement.net/cultural-boycott

(4) https://bdsmovement.net/pacbi/pacbi-call

(5) https://bdsmovement.net/news/wave-boycotts-hits-israeli-lgbt-film-festival-international-artists-heed-palestinian-call

(6) https://bdsmovement.net/news/award-winning-south-african-filmmaker-cancels-participation-israeli-lgbt-film-festival

(7) https://bdsmovement.net/cultural-boycott#tab1

(8) http://www.pinkwatchingisrael.com/portfolio/pinkwashing-kit/

(9) http://www.haaretz.com/israel-news/business/.premium-1.598508

 

Traduction: JC.P pour BDS France

Previous post

Le boycott du Festival de films LGBT de Tel Aviv s’amplifie après de nouvelles annulations

Next post

"Le Chef en Israël": Lettre ouverte à l'attention du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (C.S.A.), de M6 et Téva.