Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT INSTITUTIONNEL»KKL»Lettre ouverte à Monsieur Efi Stenzler, président du KKL (JNF),

Lettre ouverte à Monsieur Efi Stenzler, président du KKL (JNF),

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Lettre ouverte à Monsieur Efi Stenzler, président du KKL (JNF),  signée par de nombreuses
  personnalités (Amos Oz, AB Yehoshua, Shulamit Aloni etc.) et
  organisations…

  Monsieur Stenzler,

  Ces dernières années, alors que vous présidez le KKL, cette
  institution a redoublé d’efforts dans des opérations immobilières
  diverses avec l’Etat, dans la région du Néguev, dans le but de
  multiplier les surfaces consacrées à la plantation de nouvelles
  forêts. Des dizaines de milliers d’arbres ont été plantés ces trois
  dernières années sur des centaines d’hectares.

  La plupart de ces transactions foncières et les plantations de forêts
  ont été réalisées sur des terres privées de Bédouins qui vivent dans
  le Néguev, pour la plupart des résidents de « villages non reconnus »
  qui, dans les années cinquante avaient été dépossédés et expulsés de
  leurs terres ancestrales. Dès les années soixante-dix, de nombreuses
  requêtes d’inscription au registre des propriétés avaient été
 déposées, sans que suite y soit donnée; il en est de même pour des
  requêtes déposées auprès des tribunaux.

  Il est regrettable que le KKL soit, dans ce domaine, entièrement
  complice du processus de dépossession des Bédouins et du vol de leurs
  terres.

  Au cours des deux dernières années, nous sommes témoins d’une
  plantation massive d’arbres sur les terres du village historique d’El
  Araqib ainsi que sur celles du village d’El Araqib actuel. Les
  infrastructures et les plantations ont été réalisées par la
  destruction violente des maisons du village, trente fois de suite
  depuis juillet 2010, et l’arrachage de milliers d’oliviers et d’autres
  arbres fruitiers qui produisent la vie, pour y planter des arbres
  épineux et stériles.

  Il y a un an, la Juge Netzer avait pourtant statufié que l’Etat et le
  KKL devaient se garder des créer des faits accomplis sur les terres du
  village tant que le tribunal n’avait pas rendu sa décision. Ces
  derniers jours, un camp du KKL a été mis en place au sud du village,
  et aujourd’hui des bulldozers du KKL ont commencé à y travailler.

  Au moment même ou nous sommes témoins d’une offensive publicitaire du
  KKL qui vante ses « plantations au bénéfice de la société » et ses
  « forêts sociales », celui-ci dépossède les Bédouins du Néguev.

  Nous exigeons que vous arrêtiez ces actions du KKL, que vous ne
  participiez pas à l’expulsion de citoyens de leurs terres, à la
  dépossession de leurs terres, à la destructions de leurs récoltes, et
  à la paupérisation d’une communauté entière.

  Nous mettons en garde contre de tels actes iniques du KKL dans le
  Néguev dont les conséquences mettent en danger tous les habitants de
  cette région, Juifs et Arabes.

  Monsieur Stenzler, arrêtez vos bulldozers avant qu’il ne soit trop
  tard!

Previous post

Manifestation à Marseille contre le KKL

Next post

VICTOIRE: Cat Power annule son concert en Israel !