Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT DES ENTREPRISES»L’impact non rendu public d’une action BDS réussie

L’impact non rendu public d’une action BDS réussie

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Roqayah Chamseddine – Al-Akhbar – 4 septembre 2014

L’immense succès de la manifestation Block the Boat dans le port d’Oakland, conduite par le Centre arabe de ressource et d’organisation (AROC – Arab Resource and Organizing Center) (1) et organisée avec un grand nombre d’organisations, ne fait aucune doute pour personne. À moins que vous ne soyez un partisan d’Israël ou un journaliste de l’Oakland Tribune (2). Des milliers de manifestants, 5000 selon une estimation (3), ont marché sur le port d’Oakland le 16 août, et empêché que soit déchargé le navire Zim Piraeus en maintenant les dockers derrière les lignes de leur piquet, les empêchant ainsi d’entrer sur le port pendant quatre jours historiques, « le plus long blocage d’un navire israélien » selon l’AROC.

L’Oakland Tribune, le Ha’aretz, et un certain nombre d’autres organes de presse ont indiqué que le navire israélien Zim Piraeus avait déchargé avec « retard », sauf qu’après en avoir discuté avec plusieurs distributeurs dont les cargaisons étaient transportées sur le Zim Piraeus, j’ai constaté que c’était indubitablement inexact et mensonger.

D’après un document émanant de PIERS (4), une base de données sur le commerce international américain qui fournit la logistique maritime, ce sont au moins 23 compagnies qui sont très nettement indiquées comme ayant eu des marchandises à bord du Zim Piraeus – depuis des cornichons et du vin mousseux jusqu’à des carreaux de céramique et des capteurs solaires pour le chauffage des piscines -, certaines de ces marchandises étant originaires d’Israël. Même si des matériaux de construction et des produits agricoles ont été répertoriés par PIERS, il convient de noter que les Services de navigation intégrés de la compagnie maritime Zim font aussi l’importation (5) « d’armes fabriquées par les industries manufacturières d’armement d’Israël, par Federal Cartridge (Federal Premium Ammunition) », lequel fabrique des armes défensives qui sont utilisées dans le cadre de la loi américaine et a un contrat d’armement avec le Département de la Sécurité intérieure.

Federal Premium Ammunition est une filiale d’Alliant Techsystems qui fabrique les canons automatiques Bushmaster utilisés par les forces états-uniennes et l’OTAN, le missile air-sol anti-radar à grande vitesse AGM-88 (6), les nouvelles versions du missile Hellfire, et d’autres armements pour l’armée des États-Unis et leurs alliés. Le rapport à l’importation de la compagnie Zim montre que les armes partent d’Israël, du port de Haïfa, pour arriver au port de Savannah en Géorgie.

Le premier navire de la Zim, le Kedmah, a été acheté en 1947 après la création de l’État d’Israël, et il aurait transporté un millier d’immigrés vers la Palestine. En 1948, les navires de la Zim auraient transportés les armes et les munitions de guerre qui ont servi pour la Nakba, selon une vidéo (7) publiée en ligne par les Services de navigation intégrés Zim, « Zim aura ce rôle capital à chaque fois qu’Israël sera confronté à un conflit ». Ze’ev Shind, un activiste clé du Mossad qui est devenu directeur général de la compagnie de navigation d’Israël Zim, président de la compagnie de navigation US/Israël, et ministre des Communications et ministre de la Défense d’Israël, a été l’organisateur et la principale personnalité de l’organisation de l’immigration en Palestine, selon The Canadian Jewish Chronicle (8). Le rôle de la Zim dans le nettoyage ethnique de la Palestine est bien documenté, même par des sources Zim.

La compagnie Esteson, importatrice directe de denrées alimentaires et de boissons, et distributrice en Californie, a posté sur sa page Facebook que son « ail était en train de pourrir sur le chemin de la Russie pour être transbordé (sic) sur un autre navire », et quand elle a été contactée pour commentaire, elle a indiqué qu’une citerne de bière Zeos n’était jamais arrivée, à cause de l’action sur le port (Oakland). Somme toute, Esteson n’a reçu aucune de ses marchandises depuis le 3 septembre.

Les distributeurs Good Stuff, situés à San Francisco, Californie, ont dit à Al-Akhbar English que non seulement ils n’avaient pas reçu leur cargaison de cornichons Zadona depuis le 3 septembre, mais qu’ils ignoraient même où elle se trouvait et ils attendaient toujours que Zadona le leur dise. Un porte-parole des Good Stuff Distributors a informé Al-Akhbar English que non seulement ils n’étaient pas au courant des liens de la Zim avec Israël, mais qu’ils avaient fait clairement savoir à Zadona, de la compagnie alimentaire Sinokrot, qu’ils allaient « trouver un autre navire », car les Good Stuff Distributors ne travailleraient plus avec la Zim.

La compagnie Alfa Omega, qui a des partenaires commerciaux en France, en Espagne et en Grèce, a révélé à Al-Akhbar English que leur entreprise avait été « grandement affectée », car ils n’ont reçu aucun de leurs produits, notamment des olives. Son porte-parole était manifestement mécontent, déclarant que c’est à cause du ciblage de Zim par les manifestants de Block the Boat, en particulier, qu’ils recherchaient maintenant un autre navire pour leurs produits, alors qu’ils ont travaillé avec la Zim « pendant des années ».

Le directeur des ventes et du marketing de Carmichael International Service, courtier en douane et transitaire pour du verre feuilleté à bord du Zim Piraeus, a dit à Al-Akhbar English que ses clients n’avaient effectivement pas reçu leur produit depuis le 3 septembre, mais que c’était pour cause de « retards » et d’ « encombrement du port », ce qui est sans aucun doute, une façon éhontée de dire ce qu’il s’est passé sur le port d’Oakland. En examinant le programme de navigation du Zim Piraeus, remontant à juillet jusqu’après le 20 août, nous avons constaté qu’il n’y avait aucun retard semblable à celui d’Oalkand, que les navires en général étaient repartis le même jour, ou le lendemain, contrairement à ce qu’il s’est passé au port d’Oakland où le « retard » a été d’au moins quatre jours.

La société Cynara Worldwide Sourcing, située à Fresno, en Californie, a déclaré que tous les produits sur le Zim Piraeus, non seulement n’avaient pas été déchargés, mais qu’ils avaient été envoyés à Shanghai et qu’ils n’y arriveraient pas avant au moins la fin du mois. Grâce à l’action Block the Boat, le porte-parole a dit à Al-Akhbar English qu’ils avaient mis un arrêt immédiat à « tout ce qui concerne la Zim » et que maintenant ils recherchaient d’autres navires pour les utiliser.

Le cas le plus curieux en lien avec l’action Block the Boat est celui de l’American Metals and Chemicals, de Hollywood, Floride. Un représentant a indiqué à Al-Akhbar English qu’ils n’avaient pas reçu leur cargaison d’acide alkylsulfonique, mais qu’elle avait été détournée vers la Russie. Quand on lui a demandé s’ils avaient été contactés, le représentant a dit qu’une lettre leur avait été remise par un cabinet d’avocat, mais qu’il ne la trouvait pas au moment de l’appel téléphonique pour pouvoir nous révéler le nom de ce cabinet. La lettre disait, en partie, que leur cargaison avait été « détournée à cause de la grève » au port d’Oakland. Il a eu aussi un suivi téléphonique avec le même cabinet, les informant que leurs produits avaient été détournés.

Quant aux autres destinataires qui sont indiqués comme ayant eu leur cargaison livrée au port d’Oakland par le Zim Piraeus, pendant la campagne Block the Boat, ils ont été contactés par Al-Akhbar English, mais ils n’ont pas répondu immédiatement aux appels pour informer de ce qu’étaient devenues leurs marchandises – mais en se basant sur ce qui a été révélé par les six compagnies qui ont donné des informations, il n’est pas difficile de supposer que ces autres destinataires ont été confrontés à la même situation. En tout état de cause, Block the Boat a non seulement réussi à empêcher le Zim Piraeus de décharger les cargaisons citées précédemment, mais en raison précisément de cette action, un certain nombre de compagnies sont actuellement en train, soit de mettre en attente tous les produits utilisant les navires de la Zim, soit de reconsidérer leurs relations avec elle, ce qui est non seulement contraire à ce que les médias ont rapporté, mais aussi une réussite impressionnante pour le mouvement de boycotts, désinvestissement et sanctions (BDS) contre Israël.

 

Roqayah Chamseddine est journaliste libano-américaine et commentatrice, elle vit à Sydney. Elle twitte @roqchams (9) et écrit les « Letters From the Underground. » (10)

 

Liens :

1] http://araborganizing.org/
[2] http://www.insidebayarea.com/breaking-news/ci_26371947/protest-stalled-ship-at-port-oakland-finally-unloaded
[3] http://www.workers.org/articles/2014/08/18/block-boat-gaza-stops-israeli-zim-ship/
[4] http://www.scribd.com/doc/237324873/Cargo-Carried-by-Zim-Piraeus-to-Port-of-Oakland-August-2014
[5] http://www.scribd.com/doc/238020579/Imports-of-Ammunition-by-Zim-Shipping-2013-2014
[6] http://www.atk.com/products-services/advanced-anti-radiation-guided-missile-aargm
[7] https://www.youtube.com/watch?v=oEr2VuAFg-g&app=desktop
[8] http://news.google.com/newspapers?nid=2Q0AJrNhS-QC&dat=19540101&printsec=frontpage&hl=en
[9] https://twitter.com/@roqchams
[10] http://roqayah.co/

Al-Akhbar English : http://english.al-akhbar.com/content/unpublicized-impact-successful-bds-action

Traduction : JPP pour BDS France

Previous post

#Stop arming Israel : Rassemblements contre la présence d’IAI à Mérignac les 9/10 septembre

Next post

6 septembre : action de boycott très réussie au Géant Casino à 45