Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»Lisez la réponse de Roger Waters à Yorke sur la controverse Radiohead Israël

Lisez la réponse de Roger Waters à Yorke sur la controverse Radiohead Israël

28
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Par Rolling Stone

il y a 2 jours

 Roger Waters a répondu aux remarques de Thom Yorke à propos des prochains concerts de Radiohead en Israël et du mouvement BDS, déclarant que « la version de Yorke ne dit pas tout. »

 

Thom Yorke Brise le Silence sur la Controverse à propos d’Israël

« C’est vraiment perturbant que des artistes que je respecte pensent que, après tant d’années, nous ne sommes pas capables de prendre des décisions morales par nous mêmes « , dit le chanteur de Radiohead.

 En avril, plus de 50 personnalités éminentes, dont Waters,Thurston Moore, Desmond Tutu et le réalisateur Ken Loach, ont signé une pétition exhortant Radiohead à annuler son concert du mois prochain en Israël dans le cadre du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) lancé en 2005.

 Yorke a fini par briser le silence sur l’appel au boycott d’Israël dans sa récente interview avec Rolling Stone, dans laquelle il a critiqué l’approche des pétitionnaires.

« Il est profondément affligeant que, plutôt que d’entrer personnellement en contact avec nous, ils aient choisi de nous couvrir de merde publiquement », a dit le chanteur.

 Pourtant, dans une déclaration à Rolling Stone, Waters raconte qu’il a essayé plusieurs fois « d’engager le dialogue » avec Yorke à propos des concerts en Israël avant la pétition du 23 avril, mais le chanteur de Radiohead « a interprété ma tentative pour engager la conversation comme une menace » et, en colère, a réagi en interrompant la communication.

 « J’ai fait tous les efforts possibles pour entrer personnellement en contact avec [Yorke] et souhaite toujours avoir cette conversation », a écrit Waters, ajoutant qu’aujourd’hui 5 juin, c’est le 50ème anniversaire de l’occupation de la Palestine par Israël ».

 « Cinquante ans à vivre sous occupation militaire. Cinquante ans d’un peuple sans droits civiques. Cinquante ans sans pouvoir recourir à la loi. Cinquante ans d’apartheid », a écrit Waters.

 

Lisez ci-dessous la déclaration complète de Waters :

 

J’ai lu l’interview de Thom Yorke dans Rolling Stone. Elle nécessite une réponse car elle ne dit pas tout.

 Le 12 février, espérant entamer un dialogue, j’ai envoyé en courriel exprimant mon inquiétude sur le fait que Radiohead franchissait la ligne de piquetage de BDS pour jouer en Israël. Quelques heures plus tard, Thom a répondu. Il était en colère. Il avait interprété ma tentative pour engager le dialogue comme une menace. Alors, j’ai à nouveau essayé.

 « Salut Thom,

 Je suis désolé. Ma lettre ne se voulait pas agressive. Je te tendais la main pour savoir si nous pouvions avoir la conversation dont tu parlais dans ta réponse. Est-ce possible ?

 Amicalement, R. »

 

Pas de réponse. Et le silence a prévalu pendant trois semaines, jusqu’au 4 mars où j’ai envoyé une requête cordiale à Thom lui demandant à nouveau que nous parlions.

 Dans l’interview de Thom avec Andy Greene de Rolling Stone, faisant référence à Ken Loach et à moi, il dit : « Il est profondément affligeant que, plutôt que d’entrer personnellement en contact avec nous, ils nous aient couverts de merde publiquement. »

 Ce n’est pas vrai, Thom. J’ai fait tous les efforts possibles pour entrer personnellement en contact avec toi, et j’aimerais toujours avoir cette conversation.

 « Ne pas parler n’est pas une option. »

 Aujourd’hui, c’est le 50ème anniversaire de l’occupation de la Palestine par Israël. Cinquante ans à vivre sous occupation militaire. Cinquante ans d’un peuple sans droits civiques. Cinquante ans sans pouvoir recourir à la loi. Cinquante ans d’apartheid.

 L’appel au boycott de BDS est là pour lever le voile sur l’impasse de la population occupée de Palestine, à la fois ceux de Palestine et ceux qui ont été déplacés à l’étranger, et pour promouvoir l’égalité des droits civiques pour toutes les personnes qui vivent entre le Jourdain et la Méditerranée, quelle que soit leur nationalité, leur race ou leur religion. Toute vie humaine est sacrée, tout enfant est notre enfant, l’exceptionalisme est toujours notre ennemi. Il n’y a pas Nous ou Eux, il y a seulement Nous.

 Restiamo umani (Restons humains).

 Amicalement,

 Roger Waters

 

Source: Rolling Stone

Traduction : J. Ch. pour BDS France

Previous post

Radiohead, NE JOUEZ PAS LA CARTE ISRAËL

Next post

Nouvelles attaques contre la Campagne BDS France Montpellier