Home»COMITES LOCAUX»33»Bordeaux 4 : Succès IAW malgré les menaces d’attaque pour interdire la conférence

Bordeaux 4 : Succès IAW malgré les menaces d’attaque pour interdire la conférence

1
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print
Conférence Israeli Apartheid Week à Bordeaux le 10 mars 2015 avec Ayssar Al Saifi, Max Blumenthal et Michèle Sibony

La Conférence qui s’est tenue le 10 mars dernier à l’Université Bordeaux 4 a été un franc succès, avec des interventions de qualité d’Ayssar Al Saifi, Max Blumenthal et Michèle Sibony.

Dans un amphi plein, les intervenants ont apporté leur analyse afin d’expliquer le système d’apartheid contre le peuple palestinien et ont lancé un appel à renforcer le soutien à la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS).

L’administration de l’Université de Bordeaux 4 a indiqué aux organisateurs de la conférence IAW avoir reçu des menaces revendiquées par le groupe sioniste Haverim. Ce groupe a contacté l’administration le 10 mars afin de leur ordonner d’interdire la conférence se tenant le jour-même. Haverim a ensuite demandé à ce que la police soit contacté pour empêcher la conférence de se tenir. Devant le refus de l’administration, le groupe a finalement indiqué qu’il se chargerait lui-même d’empêcher la conférence en venant sur place.

Cette volonté d’interdire toute expression critique du sionisme et de la politique d’apartheid qui y est associée sont révélatrices de la défaite des groupes sionistes au sein de l’opinion.

Ces organisations usent d’un seul refrain «ceux qui critiquent Israël sont antisémites».
Le disque est rayé : l’argument est utilisé sans cesse pour interdire des conférences, porter plainte contre des militants, tenter de décrédibiliser ceux qui sont solidaires avec le peuple Palestinien.

Mais le refrain n’est plus valable: ces organisations ont beau avoir le soutien d’hommes politiques ou de médias de masse, ils sont aujourd’hui en décalage avec ce que représente réellement Israël aux yeux du monde: un régime d’apartheid qui massacre hommes, femmes et enfants et volent la terre de Palestine.

Prochain RDV pour l’IAW à Bordeaux: le 30 mars à l’IEP à 17h30 avec Farid Esack, militant anti-apartheid, Professeur à l’Université de Johannesburg et Président de BDS Afrique du Sud

Vive la Palestine libre ! Boycott Israël Apartheid

Previous post

Tentative de censure échouée à l'Université Paris 8 : Près de 200 personnes pour #IAW 2015

Next post

Lettre à la Direction Nationale de LIDL