Home»COMITES LOCAUX»31»Plus de 150 personnes hier à Toulouse au rassemblement de soutien aux 4 militant-e-s BDS poursuivis

Plus de 150 personnes hier à Toulouse au rassemblement de soutien aux 4 militant-e-s BDS poursuivis

7
Shares
Pinterest Google+
image_print

 Entre 150 et 200 personnes  se sont rassemblées à Toulouse devant le tribunal où passaient en procès les 4 inculpéEs de la campagne BDS.

De 13H à 20H, malgré une interdiction préfectorale annoncée le matin même, de nombreux militants des différentes organisations du Comité de soutien aux inculpéEs BDS Toulousains ont une nouvelle fois affirmé l’exigence de la #RelaxePourLes4BDS . L’interdiction était motivée par l’appel à un contre-rassemblement lancé par les mals nommés « All with us », puisque « Nobody » n’a répondu à cet appel.

A l’intérieur du tribunal, nous avons eu droit à deux procès en un seul. L’un accusant les inculpéEs d’avoir procédé à une discrimination en « entravant l’exercice normal d’une activité économique quelconque » (articles 225-1 et 2 du code pénal), l’autre d’en avoir seulement eu l’intention… par la distribution d’un tract (article 28 alinéa 7 de la loi sur la presse). Nous avons assisté à une pitoyable plaidoirie des avocats des parties civiles, les officines pro-israéliennes habituelles à savoir la LICRA, le BNVCA, Avocats Sans Frontières, France-Israël ainsi que le CRIF.

Les avocats des 4 militantEs poursuiviEs, Maître Cochain et Maître Durand, ont demandé au tribunal de transmettre une Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) à la Cour de Cassation sur l’article 225-2 du code pénal, qui reste flou sur ce qu’est une « entrave » et un exercice « normal » d’une activité économique. Elles ont ensuite brillamment démontré la confusion régnant sur cette procédure de plaintes et les nombreuses irrégularités de celles-ci.

Les débats sur le fond ont alors montré que les faits matériels n’allaient pas plus loin que la présence des militants lors des deux dates. Slogans criés ? Tracts distribués ? Rien dans le dossier n’indique des implications individuelles. Alors s’agit-il de poursuivre des militants du seul fait qu’ils sont connus ? Les avocates ont dévoilé publiquement qu’une grande part des accusations contre Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann, repose sur le travail d’un détective privé [qui dispose d’une agence à Netanya, Israël]. Celui-ci avait pris la « peine », avant les différentes distributions de tracts, d’appeler les magasins Auchan, Sephora et Orange pour leur faire croire que des actions violentes allaient être menées dans leur magasin, et tenter de faire monter la tension ! Ce même détective privé était présent le 17 janvier 2015, jour d’une autre action BDS au métro Balma-Gramont. Cette date du 17 janvier n’a bizarrement pas été retenue par les parties civiles pour attaquer les militants BDS et pour cause ! Le détective était venu accompagné d’un groupe de sionistes qui ont agressé deux militants dont un des inculpéEs. Il y a pris et documenté des photos avant et après l’agression mais en se mélangeant les pinceaux, il les a ajoutées au dossier du 7 février. Il s’est par contre bien gardé de les remettre à la police !

Enfin, les derniers débats ont tourné autour de la campagne BDS en elle-même, un des  avocats et les 3 témoins des inculpéEs défendant le bien-fondé de BDS, les avocats des parties civiles terminant leur attaque contre BDS en comparant l’ouvrage d’Omar Barghouti à « Mein Kampf ». Démontrant s’il le fallait le niveau de l’argumentation de ces derniers.

A noter : La LICRA était représentée par le même avocat que l’organisation d’extrême droite BNVCA lors de cette audience.

Le verdict du procès sera rendu le 14 novembre prochain.

 

Quelques photos du rassemblement:

14364637_1105853706137220_6029786856309116511_n

14364875_1105880046134586_6656223123348459168_n

 

14435344_1105853722803885_4942719227674665415_o

14462825_1105853712803886_5770530955143974029_n

14379986_1105853792803878_3287440388483534310_o

14379683_1105853766137214_2652770756971262620_o

14449792_1105853716137219_1917388788162397539_n

Previous post

Communiqué : Solidarité avec les 4 militants de la campagne BDS à Toulouse !

Next post

Montpellier : Embargo militaire contre Israël sur la "Comédie".