Home»ACTIONS ET EVENEMENTS»Appels»Plus de 170 universitaires irlandais signent une pétition pour le boycott universitaire d’Israël

Plus de 170 universitaires irlandais signent une pétition pour le boycott universitaire d’Israël

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

En début d’année, le groupe Universitaires pour la Palestine a lancé une pétition. Plus de 170 universitaires irlandais ont signé cette pétition qui appelle au boycott universitaire d’Israël.

1
Une universitaire (via Shutterstock)

Plus de 170 universitaires irlandais signent une pétition pour le boycott universitaire d’Israël

En début d’année, le groupe Universitaires pour la Palestine a lancé une pétition. Plus de 170 universitaires irlandais ont signé cette pétition qui appelle au boycott universitaire d’Israël.

Le groupe Universitaires pour la Palestine a lancé la pétition mais la Commission européenne insiste sur le fait que toute recherche dans les territoires occupés est « strictement interdite » par les projets.

Les signataires affirment que des chercheurs universitaires irlandais ont collaboré à des projets financés par l’UE avec leurs homologues israéliens pour fabriquer des drones, développer un armement de haute technologie et s’engager dans des activités prétendument « contre-terroristes » avec le Mossad.

La pétition déclare que, « Au total, les universités irlandaises ont collaboré avec Israël dans 257 projets à ce jour, dont 7 au nom de la « sécurité » et 13 de l’ « aérospatiale ». Ces programmes de recherche de l’UE ont été administrés par la commissaire irlandaise Máire Geoghegan-Quinn. »

La Commission européenne a répondu en disant que : « Conformément aux règles établies par le Conseil des ministres de l’UE, les financements de projets par le Parlement européen et la Commission européenne dans le cadre d’Horizon 2020 ne peuvent être prélevés que pour une recherche qui sera appliquée à des fins civiles uniquement.

« Ceci peut inclure des secteurs comme la cybersécurité ou la sûreté, et la sécurité dans des situations de catastrophe. »

Le président d’Universitaires pour la Palestine, Jim Roche, a déclaré :

« C’est d’autant plus honteux que des universités irlandaises ont participé à des programmes de recherche communs, financés par l’UE, en collaboration avec des instituts éducatifs et des entrepreneurs israéliens avec des liens étroits avec l’armée israélienne ».

Toutefois, la Commission européenne indique : « Les entités israéliennes, notamment les universités, les organisations de recherche et les entreprises, participent à la recherche sous financement européen dans le contexte d’un partenariat plus large entre Israël et l’UE, comme développé dans le cadre de l’Accord d’association UE-Israël.

« Il convient de souligner aussi qu’aucune entité israélienne ne peut obtenir un financement dans le cadre d’Horizon 2020 si cette recherche est effectuée dans les territoires occupés. Ceci est strictement interdit. »

La pétition

 

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations-Unies, 141 écoles ont subi des dommages considérables ou ont été détruites par les frappes aériennes et les bombardements, dont 90 écoles des Nations-Unies, et 4 jardins d’enfants.

La pétition stipule que :

« En réponse à l’appel de la société civile palestinienne pour un boycott universitaire d’Israël, nous promettons de ne nous engager dans aucune association professionnelle avec les institutions universitaires israéliennes, de recherche et d’État, ni avec ceux qui représentent ces institutions, jusqu’à ce qu’Israël se conforme au droit international et aux principes universels des droits de l’homme. »

Le groupe Universitaires pour la Palestine a déclaré que, « des étudiants, des enseignants et des écoles avaient été ciblés par les attaques brutales d’Israël dans Gaza, faisant de ces attaques une attaque contre l’éducation ainsi qu’un crime de guerre. »

Parmi les signataires figurent de nombreux noms célèbres, notamment l’universitaire Ronit Lentin, née à Haïfa, du Trinity College, et Seamus Deane, Ailbhe Smyth, Luke Gibbons, Margaret Kelleher, Joe Cleary, Keran Allen, Kathleen Lynch, Tadhg Foley, Terrence McDonough, John Kelly et Helena Sheehan.

 

The Journal : http://www.thejournal.ie/irish-academics-boycott-israel-1614492-Aug2014/
Traduction : JPP pour l’AURDIP

Previous post

Pour Gaza: 50 personnes dans l'action boycott à Carrefour (Montpellier) le 13 août

Next post

La campagne BDS France est solidaire de José-Luis Moraguès et d'Alain Pojolat !