Home»CRIMINALISATION DE BDS»Procès contre des militants»La campagne BDS France est solidaire de José-Luis Moraguès et d’Alain Pojolat !

La campagne BDS France est solidaire de José-Luis Moraguès et d’Alain Pojolat !

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Depuis son installation à la tête de l’État, M. Hollande n’a cessé d’affirmer son soutien inconditionnel à la politique menée par le gouvernement israélien.

M. Hollande et M. Valls ont cautionné l’agression contre la Bande de Gaza, se montrant ainsi coupables de complicité avec les crimes commis par l’armée israélienne.

– À Montpellier, le comité BDS-34 et le MIB ont tenu à dénoncer cette allégeance de notre Président et de notre Premier Ministre au gouvernement israélien en occupant les locaux du Parti Socialiste, parti dont ils sont tous les deux issus.

À la suite de cette occupation pacifique, la fédération PS de l’Hérault a déposé une plainte à l’encontre de José Luis Moraguès, membre du comité BDS-France 34.

La Campagne BDS-France apporte son entier soutien à José Luis Moraguès ainsi qu’à tous les militant-e-s qui ont participé à cette action et appelle à se rendre devant le commissariat central de Montpellier le lundi 18 août à 14h30, heure de l’audition de José Luis Moraguès.

– À Paris, le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), entre autres organisations, a décidé de maintenir l’appel à la manifestation du samedi 26 juillet, qui avait été déclaré interdite par la préfecture de Paris, interdiction « conseillée » par notre gouvernement.

Ce rassemblement s’est déroulé dans le calme, cependant Alain Pojolat, membre du NPA est convoqué devant la justice pour maintien de rassemblement interdit.

La Campagne BDS-France dénonce cette atteinte à la liberté de manifester et affirme son soutien à Alain Pojolat : BDS France appelle à se rendre devant le tribunal de grande instance de Paris le 22 octobre, jour de la comparution d’Alain Pojolat.

La Campagne BDS-France dénonce avec force ces tentatives de criminalisation du mouvement de solidarité avec la lutte du peuple palestinien.

Cette politique répressive exercée par le gouvernement de M. Hollande et de M. Valls , secondé par le Parti Socialiste fait d’ailleurs suite à la politique menée par M. Sarkozy : la circulaire Alliot-Marie, visant à criminaliser les appels au boycott contre Israël n’a toujours pas été abrogée par nos actuels dirigeants !

Solidarité avec les militant-e-s de Montpellier

Solidarité avec les organisateurs de la manifestation de 26 juillet

Plus que jamais, développons la campagne Boycott-Désinvestissement-Sanctions !

Signez aussi la pétition de soutien à Alain Pojolat : http://www.petitions24.net/nous

www.bdsfrance.org

 campagnebdsfrance@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Previous post

Plus de 170 universitaires irlandais signent une pétition pour le boycott universitaire d’Israël

Next post

Montpellier: Plus de 500 personnes pour la levée du blocus de Gaza