Home»COMITES LOCAUX»34»Police et canon à eau contre le stand BDS France Montpellier.

Police et canon à eau contre le stand BDS France Montpellier.

13
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Samedi 1er février 2020 , stand BDS France Montpellier contre le plan Trump/Netanyahu (Photo Daniel Bodin)

Contre le plan Trump/Netanyahu

Pour protester contre le plan Trump/Netanyahu la campagne BDS France Montpellier tenait son stand place de la Comédie.

IMG_8272

Ce samedi était un jour de manifestation nationale à Montpellier des Gilets Jaunes dès 9h du matin. L’après-midi la préfecture avait décidé d’empêcher toute manifestation et de faire le vide place de la Comédie.  Un déploiement de force exceptionnel, canon à eau  et usage massif de gaz lacrymogènes ont sévi tout au long de l’après-midi.

Saturer l’espace de drapeaux palestiniens en réponse à la volonté d’annexion de la Palestine et du nettoyage ethnique des Palestiniens et appeler à la solidarité, tel était l’objectif de la présence BDS ce jour-là.

IMG_8268

Le stand BDS avec son chapiteau en toile est situé au centre de la place de la Comédie. Habituellement soit il est plié dès les premiers gazages importants et les premières charges soit il se maintient si la police n’intervient pas.

Face à la gravité de l’attaque Trump/Netanyahu et la complicité du gouvernement français dont la première déclaration publique commence par « La France salue les efforts du président Trump (…)  » , le maintien de la présence des drapeaux palestiniens et du stand BDS s’imposaient ce jour là.

Dès 14h30 les CRS et la police ont occupé progressivement la Comédie, encerclé le stand BDS et tiré les premières grenades lacrymogènes sur les manifestants. Les militant.e.s BDS se sont alors déployé.e.s avec leurs drapeaux au milieu des CRS dans le périmètre proche du stand. Ces derniers ont semblé les ignorer dans un premier temps puis les ont repoussé.e.s

IMG_8290 2

Nous avons alors assisté à un mouvement de solidarité spontané et très émouvant quand les Gilets Jaunes à une cinquantaine de mètres du stand encadré par les forces de répression ont commencé à scander : « Vive la Palestine, Vive la Palestine… »

La réaction de la police a été immédiate, grenades et canon à eau sur les Gilets Jaunes et très vite les ordres sont arrivés demandant à BDS de plier son stand et d’évacuer les lieux.

L’acharnement policier et l’usage du canon à eau pour déloger une poignée de militant.e.s BDS avec drapeau palestinien qui, refusant de partir, occupaient la place du stand (que la police avait plié), n’ont fait que renforcer la solidarité et la sympathie des Gilets jaunes qui se sont reconnu.e.s dans cette volonté de résister et de ne rien lâcher : « On est lààààà ! même si Macron ne veut pas on est là… »

Voir ces moments sur la vidéo :

 

 

Previous post

"Nous appelons à la libération des défenseurs des droits humains injustement détenus en Egypte"

Next post

À Paris, soirée de mobilisation avec Ahmed Abu Artema