Home»ACTIONS ET EVENEMENTS»Appels»Radiohead : ne prêtez pas votre voix ni votre art à l’oppression

Radiohead : ne prêtez pas votre voix ni votre art à l’oppression

19
Shares
Pinterest Google+
image_print

Mars 5, 2017/ By Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel / UK

Les Palestiniens exhortent Radiohead à annuler leur concert du 19 Juillet en Israël et à respecter la ligne du boycott culturel.

Signez la pétition ici: Radiohead: Don’t Endorse Inequality and Apartheid!

Radiohead

Chers Radiohead,

cc: Thom Yorke, Jonny Greenwood, Ed O’Brien, Colin Greenwood, et Phil Selway

Re: Votre concert à Tel Aviv

Ne prêtez pas votre voix ni votre art à l’oppression

 Nous, institutions culturelles et artistes Palestiniens, vous demandons d’annuler votre concert à Tel Aviv en Juillet prochain, qui en tant que tel et indépendamment de vos intentions, aide le régime d’occupation et d’apartheid d’Israël à dissimuler ses violations graves des droits humains palestiniens.

Copiant la démarche de propagande de l’apartheid d’Afrique du Sud, Israël ne cache pas son instrumentalisation de la culture afin de promouvoir une image de “démocratie” et de “diversité culturelle.”

En 2009, Arye Mekel, du Ministère israélien des Affaires Étrangères déclara : “Nous enverrons à l’étranger des romanciers et des écrivains célèbres, des compagnies de théâtres, des expositions. De cette façon, nous montrons une meilleure image d’Israël, afin qu’on ne nous perçoive pas uniquement comme un pays en guerre.”

De la même manière, Nissim Ben-Sheetrit a verbalement exprimé que pour Israël la culture est un outil de propagande en disant : “Nous voyons la culture comme un outil de hasbara [propagande] de premier rang, et je ne fais pas de différence entre hasbara et culture.”

Reconnaissant l’intention à peine cachée d’Israël derrière l’invitation de personnalités culturelles et sportives, le footballeur américain Michael Bennett des Seattle Seahawks, ainsi que cinq autres joueurs de la LNF ont récemment, ont annulé leur participation à un voyage de propagande financé par le gouvernement israélien. Exprimant son soutien aux Palestiniens, Bennett refuse d’être “utilisé,” comme il le dit. Il cite le champion olympique de 1968, John Carlos, qui a dit : “Il n’y a pas d’engagement partiel avec la justice. Soit vous êtes avec, soit vous êtes contre.” Et Bennett d’écrire : “Alors je suis avec.”

Nous vous exhortons à, vous aussi, être “avec la justice”. Ne prêtez pas votre réputation et votre intégrité à une machine complexe de propagande dont l’objectif principal est de “montrer une meilleure image d’Israël.”

Tout comme les Sud-Africains appelèrent au boycott — dont le boycott culturel – pendant la période de l’apartheid, les Palestiniens exhortent depuis 2004 les artistes célèbres comme vous à ne pas donner du divertissement à un autre apartheid contemporain.

Un jour seulement avant le meurtre atroce de l’adolescent palestinien Muhammed Abu Khdeir, le Ministre israélien de la Justice de l’époque, Ayalet Shaked a posté sur Facebook un appel au meurtre des Palestiniens, disant : “La totalité du peuple palestinien est notre ennemi” et de poursuivre : “y compris les personnes âgées et les femmes, les villes et les villages, les biens et les infrastructures.”

Le Palestinian Performing Arts Network a publié un appel en 2015 exhortant les artistes et les institutions culturelles à travers le monde à aider à mettre fin à l’occupation. Ils soulignent que “malgré toutes les épreuves, les institutions culturelles et les arts palestiniens continuent d’exister en Cisjordanie, dans la Bande de Gaza et à Jérusalem-Est, en utilisant les arts pour mobiliser et éduquer.” Votre prestation à Tel Aviv ne fera qu’aider à perpétuer les crimes israéliens contre la population palestinienne en général, et contre les artistes palestiniens en particulier.

Beaucoup d’artistes et d’écrivains connus ont signé notre appel au boycott culturel dont Danny Glover, Myriam Margolyes, Roger Waters, Gillian Slovo, Mike Leigh, le défunt John Berger, Brian Eno et Alice Walker.

Plus de 1 200 personnalités culturelles au Royaume Uni, ont signé un engagement “à ne pas accepter d’invitations professionnelles en Israël, ni de financement d’institutions liées à son gouvernement, et cela jusqu’à ce qu’il respecte le droit international et les principes universels des droits humains.” Nombres de groupes et d’artistes ont annulé leur prestation à Tel Aviv, comme Lauryn Hill et Massive Attack.

Comme il est dit dans le clip de votre chanson All I Need, “certaines choses coûtent plus que tu l’imagines.” Votre concert à Tel Aviv nous coûtera cher puisqu’il aidera Israël à prolonger son occupation, sa colonisation et son système d’apartheid qui nous prive de nos droits, non seulement en pratique, mais aussi devant la loi, et cela depuis des décennies.

Juste après que le Conseil de Sécurité de l’ONU a réitéré l’illégalité des colonies israéliennes dans sa résolution 2334, le 23 Décembre 2016, Israël a voté une loi qui légalise rétroactivement le vol des terres privées des Palestiniens par les colonies. Israël ne pourrait maintenir un tel niveau d’impunité criminelle et d’arrogance coloniale sans la façade de “démocratie” que des artistes internationaux l’aident à façonner.

Nous espérons sincèrement que vous reconsidérerez votre prestation et que vous rejoindrez les rangs des artistes qui se tiennent du bon côté de l’histoire, aux côtés des opprimés dans leur lutte pour mettre fin à l’oppression.

Cordialement,

La Campagne Palestinienne pour le Boycott Culturel et Universitaire d’Israël (PACBI)

Source: PACBI

Traduction: Lauriane Gr pour BDS France

Previous post

Déclaration de BNC sur la campagne israélienne en cours pour réduire au silence Omar Barghouti et réprimer le mouvement BDS

Next post

Interview de Tisetso MAGAMA, membre de BDS Afrique du Sud.