Home»COMITES LOCAUX»63»Regards sur la Palestine à Clermont-​​Ferrand – Ciné – débat « The Lab »

Regards sur la Palestine à Clermont-​​Ferrand – Ciné – débat « The Lab »

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

90 personnes ont assisté à la projection de The Lab, film documentaire du réalisateur israélien Yotam Feldman, dimanche 7 décembre 2014, au Cinéma le Rio à Clermont-​​Ferrand, en partenariat avec Association France Palestine Solidarité 63.

Après les mas­sacres per­pétrés par l’armée israé­lienne à Gaza, le dernier en juillet-​​août 2014, et les agres­sions per­ma­nentes contre l’ensemble de la popu­lation pales­ti­nienne, ce film sur le commerce très lucratif des armes testées sur les Palestiniens est d’une brû­lante actualité (*).

« The Lab » est un outil de sen­si­bi­li­sation efficace pour la Cam­pagne BDS contre la coopé­ration mili­taire avec Israël. A l’issue de la pro­jection la quasi-totalité des spectateurs ont participé à un débat animé par Sivan Halévy, membre de BDS France, sur le film, sur la société israélienne (ses inégalités, discriminations, fuite en avant décomplexée et besoin de guerre), sur « LesAmiEs de Tarabut – LAT » (Tarabut-Hithabrut est un mouvement israélien anticolonial juif/arabe), et sur la nécessité d’intensifier la cam­pagne BDS (Boycott – Dés­in­ves­tis­sement – Sanctions).

L’AFPS 63 présentait aussi 3 tables de presse (brochures, tracts et pétitions), de vente de produits et d’artisanat palestiniens, et de dégustation de pâtisseries et jus de fruits, qui ont permis de prolonger les échanges. Le montant des ventes solidaires a été de 600 euros. Plusieurs citoyen(ne)s ont laissé leur contact pour nos futures actions, et des dizaines de stickers « TEVA, j’en veux pas » ont été collés sur les cartes Vitale des spectateurs.

alt

(*) Le réa­li­sateur Yotam Feldman dévoile l’industrie mili­taire israé­lienne et son fonc­tion­nement. Il montre le rôle de cette industrie au sein de la société et de l’économie israé­liennes. 20% des expor­ta­tions israé­liennes sont mili­taires ou d’ordre mili­taire et Israël est main­tenant le qua­trième plus gros expor­tateur de matériel mili­taire, pour des millards de dollars. Le com­plexe militaro-​​industriel israélien déve­loppe et teste de nou­velles armes.

Il raconte comment le gou­ver­nement d’Israël utilise la guerre contre les Pales­ti­niens pour inventer, uti­liser et vendre des armes au monde entier. Cela fait froid dans le dos…Ce qui fait la valeur des armes qu’il vend, c’est qu’elles sont TESTÉES en vraie grandeur sur les Palestiniens ! Il pose la question de manière très crue : Israël a-​​t-​​il intérêt à faire la paix ?

http://​www​.agen​ce​me​dia​

Le matériel mili­taire, sophis­tiqué, tel les drones sans pilotes, a été testé contre le peuple pales­tinien et répond aux stan­dards des guerres modernes. L’Etat d’Israël l’exporte alors aux puis­sances occi­den­tales, inté­ressées à pouvoir s’en servir contre les peuples sous domi­nation colo­niale ou néo-​​coloniale, ou pour briser les révoltes de leurs peuples contre les consé­quences de la crise du capitalisme.

Voir aussi : http://www.france-palestine.

Previous post

Appel du BNC : Aidez le mouvement BDS à atteindre de nouveaux sommets

Next post

Soutien du syndicat étudiant US UAW 2865