Home»GENERAL»Communiqués BDS»Solidarité avec la Palestine : Non à la récupération de l’extrême-droite

Solidarité avec la Palestine : Non à la récupération de l’extrême-droite

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Alors que les bombes de l’occupant frappent la Palestine, les mobilisations en France continuent de s’organiser en soutien au peuple palestinien et sa résistance face au colonialisme et aux crimes de guerres israéliens.

Le mouvement de solidarité avec  la Palestine connaît la menace que représente l’extrême-droite.  Il est donc vigilant quand certains de ces groupes tentent de récupérer la cause qu’il défend.

Les organisations pro-palestiniennes se démènent tout au long de l’année pour organiser des rassemblements et des manifestations unitaires en soutien à la Palestine. Sortie de nulle part et active uniquement sur les réseaux sociaux, une petite organisation inconnue appelée les « jeunes révolutionnaires français » a récemment appelé à manifester contre les crimes sionistes le 19 juillet prochain.En plus d’être opportuniste, cette organisation développe un discours proche d’Alain Soral, « essayiste » d’extrême-droite proche du Front National qui propage des idées islamophobes, antisémites, sexistes et racistes à travers la société. Sa prétendue solidarité avec le peuple palestinien ne lui sert qu’à propager ses clichés antisémites.

Si ce groupe se défend d’être d’extrême-droite, plusieurs éléments sur sa page Facebook suscitent des interrogations sur les valeurs qu’il défend : participation au jour de colère, racisme anti-roms, liens vers des pages Facebook de groupes d’extrême-droite…

La campagne BDS France dénonce ce genre de manipulations et s’oppose fermement à toutes récupérations du combat en soutien à la Palestine par une pareille organisation et appelle à participer à la manifestation le 13 juillet à 15h au métro Barbès.

Campagne BDS France

Previous post

Des actions BDS efficaces plus importantes que jamais pour soutenir Gaza et faire rendre des comptes à Israël

Next post

Dixième anniversaire de l’avis de la Cour Internationale de Justice sur le mur dit "de séparation"