Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»Succès de la soirée à Paris sur les boycotts culturel et universitaire

Succès de la soirée à Paris sur les boycotts culturel et universitaire

13
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print
Cette soirée BDS sur l’importance des boycotts culturel et universitaire a eu lieu le 22 mars et était organisée dans le cadre de la semaine anti-coloniale et antiraciste et de « 2018 Le Temps de la Palestine ». Elle a été un grand succès. La salle était comble malgré les grèves de transports affectant plusieurs banlieues.
Les exposés de Sonia Fayman (sur le boycott culturel) et de Ivar Ekeland (sur le boycott universitaire), les discussions et les interventions diverses, et une vidéo sur la mobilisation à Biarritz et à Bayonne contre le « focus Israël » de la FIPA 2018 ont été bien appréciés.
Il a été montré comment l’État d’Israël se sert de la culture pour essayer de redorer son image et comment il nie, combat ou détourne la culture palestinienne.
Il a été répondu aussi à la question des gens qui demandent « Pourquoi boycottez-vous spécialement l’Etat d’Israël, alors que des atrocités se produisent dans beaucoup d’autres régions du monde que la Palestine ? » Réponse soulignant notamment que c’est le peuple palestinien lui-même qui nous demande de pratiquer le BDS.

D’autres mobilisations en cours ont été évoquées, en particulier celles contre les trois premières étapes du Giro en Israël  et celle en solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens, notamment pour la libération de Salah Hamouri et le lancement de la « Campagne pour la libération de tous les enfants palestiniens prisonniers d’Israël » dont la Campagne BDS France-Paris est partie prenante (43 participantEs ont signé la pétition)

Le public est reparti avec des informations précises et mobilisatrices.
Voici des enregistrements vidéo de la soirée :
  • L’intervention d’Ivar Ekeland :

  • et les trois quarts de l’intervention de Sonia Fayman :

 

 

  • et cette vidéo réalisée successivement  lors d’un débat au FIPA 2018 à Biarritz, édition au service de l’apartheid israélien, puis lors d’une initiative à Bayonne pour s’opposer à ce festival.

Previous post

Succès en France de la 14ème semaine contre l'apartheid israélien ! (IAW)

Next post

IAW 2018 SciencesPo Paris