Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT DES ENTREPRISES»Mehadrin»Une victoire de BDS en Grande Bretagne : Mehadrin touché

Une victoire de BDS en Grande Bretagne : Mehadrin touché

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

 

Communiqué de presse de Boycott Israel Network (BIN)

28 avril 2012

Co-operative Group met fin à ses liens commerciaux avec les compagnies israéliennes qui se procurent des produits des colonies illégales.

Les militants des droits humains pour la Palestine se réjouissent de l’annonce que le cinquième détaillant alimentaire de Grande-Bretagne, le Co-operative Group, « cessera de collaborer avec tout fournisseur de produits connu pour se fournir dans les colonies israéliennes ».

La décision de Co-op, notifiée par une annonce aux militants, touchera immédiatement quatre fournisseurs, Agrexco, Arava Export Growers, Adafresh et Mehadrin, premier exportateur israélien de produits agricoles. Mehadrin fournit des produits des colonies illégales, dont Beqa’ot dans la vallée du Jourdain occupé. Au cours de rencontres, les Palestiniens travaillant dans la colonie ont dit qu’ils ne gagnaient qu’11 € par jour. Les raisins et les dates empaquetées dans la colonie étaient tous marqués « produits d’Israël ».

 alt

Le rôle de Mehadrin dans la fourniture d’eau aux fermes des colonies et son lien avec la compagnie israélienne des eaux Mekorot fait aussi de la compagnie une complice de la politique discriminatoire d’Israël sur l’eau. D’autres compagnies pourront être affectées par la nouvelle politique de Co-op, si l’on sait qu’elles se fournissent en produits des colonies israéliennes dans les territoires occupés.

Hillary Smith, membre de Co-op et coordinateur de la campagne sur le commerce agricole au Boycott Israel Network (BIN) a dit : « Nous nous réjouissons de cette décision importante de Co-op d’avancer vers la mise en place complète de sa politique de soutien aux droits de l’homme et au commerce éthique. Par cette décision historique, la Co-op a pris internationalement la tête pour rendre les corporations responsables pour leur complicité avec les violations israéliennes des droits humains palestiniens. Nous pressons vivement les autres détaillants à emboîter le pas et à agir similairement ».

L’annonce de la Co-op est venue juste avant ses assemblées générales régionales, qui doivent avoir lieu dans les deux prochaines semaines, où des motions sur cette question ont été soumises à la discussion. Pendant des mois, des membres de Co-op ont mis en avant leur préoccupation à propos du commerce avec des compagnies complices, par des envois coordonnés de lettres et par des discussions avec les directions locales.

Un porte-parole de l’Union of Agricultural Work Committees palestinienne, qui travaille à l’amélioration des conditions des communautés agricoles palestiniennes, a dit :

« Les sociétés israéliennes d’exportation agricole comme Mehadrin profitent et sont directement impliquées dans la colonisation en cours des terres palestiniennes et dans le vol de l’eau. Le commerce avec de telles compagnies est une forme majeure de soutien au régime d’apartheid d’Israël sur le peuple palestinien, aussi nous nous réjouissons vivement de cette décision motivée de la Co-op. D’autres supermarchés européens doivent maintenant prendre des décisions similaires pour terminer leur complicité avec les violations israéliennes du droit international. Le mouvement pour les boycotts, désinvestissements et sanctions (BDS) contre Israël jusqu’à ce qu’il se conforme au droit international fait la preuve qu’il est une forme d’action vraiment efficace pour soutenir des droits des Palestiniens ».

Les militants disent que cet élargissement de la politique commerciale et des droits humains de Co-op représente une victoire pour la campagne BDS, appelée en 2005 par plus de 170 organisations de la société civile palestinienne. Les actions en Europe pour souligner la question des compagnies agricoles complices ont inclus des boycotts populaires coordonnés, des piquets aux supermarchés, du lobbying et des blocages aux entrées des compagnies.

L’an dernier, Agrexco, précédemment premier exportateur agricole d’Israël, a été mis en liquidation après avoir connu des pertes record et échoué à payer ses créanciers. Shir Hever, économiste et commentateur israélien travaillant sur les aspects économiques de l’occupation israélienne des territoires palestiniens, a dit qu’une des raisons a été « le fait qu’Agrexco a été la cible d’une campagne de boycott international pour protester contre son rôle dans la répression des Palestiniens».

Tous les autres grands supermarchés du Royaume-Uni continuent de commercer avec les compagnies qui sont maintenant interdites par la politique commerciale et des droits humains de Co-op.

 

Note aux éditeurs:

24 avril 2012, Perpignan (66) : Action BDS du Collectif 66 Palestine et de la Campagne BDSFrance contre la présence d’Israël  » Méhadrin  » au salon du MEDFEL 2012. Lors des deux précédents Salon du Medfel (2010-2011) le Collectif Palestine 66 et la Campagne BDSFrance avaient manifesté pour protester contre la présence d’Agrexco au Salon. L’an dernier nous avions envahi le Salon, dénoncé la présence d’Israël et de l’invité du Salon Alexandre Adler. Cette année ils ont invité Pascal Boniface qui n’a pas eu l’air surpris de notre présence. Par contre en nous voyant un des responsable du Salon s’est exclamé :  » Vous avez coulé Agrexco, vous n’allez pas recommencer ?  » Eh bien oui, justement ! Aujourd’hui après la victoire du boycott d’Agrexco la Campagne BDSFrance contre Mehadrin est lancée dans toute la France et en Europe et nous espérons bien lui faire connaître le même sort qu’à Agrexco.

{youtubejw}H5jiq3BHjmY{/youtubejw}

1.      Boycott Israel Network (BIN)

www.boycottisraelnetwork.org, info@boycottisraelnetwork.org

Contact: John Snowdon, +44-7704567435

2.      Sur le Co-operative Group

http://www.co-operative.coop/corporate/aboutus/

3. Appel aux supermarchés et gouvernements européens pour retirer l’apartheid israélien du menu. Déclaration du Comité national du BDS

27 Novembre 2011

http://mehadrindegage.net/node/3

4. Profil du groupe Mehadrin

http://www.bdsmovement.net/2011/mehadrin-profile-8450#.T5uGZFKDmSp

5. Groupe Mehadrin – mise à jour par Who Profits?

Mars 2012

http://www.whoprofits.org/content/mehadrin-group-update

6. Pourquoi la banqueroute d’Agrexco? par Shir Hever

JNews, 7 octobre 2011

http://www.jnews.org.uk/commentary/why-did-agrexco-go-bankrupt

7.      Appel BDS de la société civile palestinienne

9 Juillet 2005

http://www.bdsmovement.net/call#French

8.      Co-operative Group et les colonies israéliennes illégales, 27 Avril 2012 :

Depuis 2009, le Co-operative Group conduit une politique commerciale et des droits humains qui établit les circonstances exceptionnelles dans lesquelles nous nous retirerons particulièrement du commerce avec un État, une région ou une colonie.

Une telle circonstance est lorsque l’illégalité d’une colonie donne lieu à un large consensus international.

Il n’y a que deux exemples de telles colonies : les colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés et les colonies marocaines au Sahara occidental.

Sur cette base, notre politique a été précédemment de ne pas procurer des produits ou des marques spécifiques des colonies israéliennes (ou des colonies marocaines). Depuis son adoption, cette position a été sous-tendue par un processus de surveillance rigoureux.

Le 25 avril, le Conseil de direction de Co-op, allant de l’avant, a décidé que, de plus, nous ne traiterons plus avec tout fournisseur de produits connu pour se fournir dans les colonies israéliennes. Cette décision touchera quatre fournisseurs*, et environ 350 000 livres d’affaires.

En parvenant à cette décision, le Conseil avait en tête les coûts supplémentaires impliqués par le suivi et le contrôle de tous les produits fournis par ces entreprises.

En accord avec la décision du Conseil, nous avons audité notre chaîne de fournitures et identifié un petit nombre d’entreprises que nous ne pouvons plus référencer car il y a des preuves qu’elles se fournissent dans les colonies.

Cette position n’est pas un boycott des entreprises israéliennes, et nous continuons à avoir des accords de fourniture avec quelque 20 fournisseurs israéliens qui ne se fournissent pas dans les colonies, dont certains peuvent bénéficier d’un transfert commercial.

Nous continuerons aussi à travailler activement pour augmenter les liens commerciaux avec les entreprises palestiniennes dans les territoires occupés.

27 avril 2012

*Les quatre fournisseurs sont Agrexco, Arava Export Growers, Adafresh et Mehadrin

http://www.boycottisraelnetwork.org/?cat=48

Traduction : JPB-CCIPPP

Previous post

La grande chaîne de supermarchés britannique Co-op boycotte les produits issus des colonies

Next post

L'enjeu de la bataille des prisonniers