Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»De la part de citoyens israéliens : Matisyahu n’a pas sa place dans un Festival pour les droits de l’Homme !

De la part de citoyens israéliens : Matisyahu n’a pas sa place dans un Festival pour les droits de l’Homme !

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

A ceux que cela concerne,

Nous sommes des citoyens d’Israël, y compris des Juifs et des descendants de survivants de l’Holocauste. En tant que militants opposés à la politique israélienne de racisme, d’occupation et d’apartheid, nous croyons que tout artiste qui soutient et souscrit publiquement à cette politique n’a pas sa place dans un festival des droits de l’Homme.

Nous aimerions exprimer notre soutien à la demande d’annulation du concert de Matisyahu au Festival Rototom Sunsplash.

Comme personne et comme chanteur, Matisyahu a exprimé à diverses occasions ses opinions politiques haineuses et racistes en soutien de la politique d’Israël. Matisyahu s’est produit chez les Amis des collecteurs de fonds des FDI, à la convention de l’AIPAC, et il a aussi chanté pour l’organisation du campus pro-sioniste de la droite raciste et extrémiste Chloe Valdary.

Se produire dans ces événements témoigne d’un soutien évident à leur programme politique. Et en plus, Matisyahu a exprimé ses opinions en public, soutenant la politique d’apartheid d’Israël et ses violations de la législation internationale et des droits de l’Homme.

C’est pourquoi des citoyens espagnols de conscience se sont opposés à sa participation à un festival qui promeut les droits de l’Homme et combat le racisme, et nous rejoignons ces citoyens espagnols dans leur appel !

Malheureusement, encore une fois, il existe des tentatives pour faire taire les voix de citoyens de conscience à travers le monde avec des allégations d’antisémitisme.

Toute tentative de qualifier ceci d' »antisémite » est une simplification et un amoindrissement de l’antisémitisme et de ses atrocités. Nous nous opposons fermement à l’instrumentalisation de l’antisémitisme pour blanchir la politique d’Israël et légitimer ses supporters extrémistes.

Ceux d’entre nous qui sont des descendants des survivants de l’Holocauste souhaiteraient souligner le point suivant : La leçon à tirer de l’histoire de l’antisémitisme et de l’Holocauste devrait être « Jamais plus pour Personne ». Ce qui veut dire que le monde devrait s’unir pour s’opposer aux crimes commis depuis 67 ans par Israël contre le peuple palestinien. Ceux qui soutiennent de tels crimes ne défendent pas la paix et n’ont pas leur place au Festival Rototom qui célèbre la paix et l’égalité des droits.

 

Sincèrement,

Maya Ober

Renen Raz

Ofer Neiman

Michal Sapir

Tali Shapiro

Kobi Snitz

Einat Weizman

Wardit Shalfy

Traduction : J. Ch. pour BDS France

Previous post

Des syndicats de l'industrie des USA votent le soutien au BDS

Next post

Israël révèle qu'un "département de délégitimation" espionne les militants du boycott