Home»ACTIONS ET EVENEMENTS»Appels»Des citoyens israéliens condamnent l’appui du gouvernement français aux colonies et à l’occupation israéliennes

Des citoyens israéliens condamnent l’appui du gouvernement français aux colonies et à l’occupation israéliennes

17
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

FÉVRIER 2016

Nous sommes des citoyens israéliens opposés à la politique raciste d’occupation et d’apartheid de notre gouvernement. Nous avons eu la surprise d’apprendre que le gouvernement français apporte un soutien notoire à une entreprise qui profite des colonies bâties sur des terres palestiniennes et syriennes en violation du droit international. Ce mois-ci, la plus grosse chaîne de supermarchés d’Israël, Shufersal, sponsorise « So French So Food – un festival de senteurs et de saveurs de France ». L’événement est co organisé par l’Institut Français, la branche culturelle du gouvernement français et Shufersal est aussi sponsorisé par la ville de Toulouse. La communication et l’affichage des magasins de Shufersal pour « So French So Food » indiquent que la campagne est menée « en partenariat avec l’Ambassade de France ».

Shufersal donne une liste de magasins situés en Cisjordanie dans les colonies d’Ariel, de Maale Adoumim, de Gilo et dans le bloc du Goush Etzion. Nous venons nous-mêmes de visiter ces points de ventes dans une colonie israélienne illégale et nous avons pu vérifier.

De plus, selon le groupe de recherche Who Profits (Qui profite), une des chaînes de supérettes de Shufersal, Yesh, a elle-même des points de vente dans un certain nombre d’autres colonies. Et par dessous tout, Shufersal distribue aussi des produits fabriqués dans des colonies de Cisjordanie sous sa propre marque. Il y a là des produits des colonies de Imanuel, Mishor-Adoumim, et de la zone industrielle de Barkan. En mai 2015, Shufersal a lancé sa propre ligne de produits laitiers de marque qui sont fabriqués dans une colonie des hauteurs du Golan syrien occupé par Israël, d’après Who Profits. En accompagnant cette initiative, le gouvernement français approuve et stimule les profits d’une entreprise qui a une activité extensive dans les colonies illégales de Cisjordanie et du plateau du Golan syrien.

Depuis près de 68 ans, les gouvernements israéliens successifs ont mis en œuvre des politiques fondées sur la discrimination ethnique et le suprématisme. L’État d’Israël a volé la plupart des terres appartenant à des citoyens palestiniens d’Israël et à des réfugiés palestiniens qui ont subi le nettoyage ethnique israélien de 1948. Le gouvernement israélien a établi un système brutal d’apartheid en Cisjordanie. Dans ce système, des citoyens israéliens privilégiés vivent dans des colonies israéliennes illégales, tandis que des millions de Palestiniens se voient refuser les droits les plus élémentaires. Un responsable français a envoyé un commentaire à l’Intifada Électronique (1) disant que « le partenariat entre l’Ambassade de France en Israël et Shufersal ne concerne que la promotion, en Israël, de produits français et de notre gastronomie, à l’occasion de la semaine de la gastronomie française… Il ne concerne certainement pas un soutien à la colonisation, un sujet sur lequel la position française est claire et permanente ». Cette politique est extrêmement hypocrite. Une fois de plus le gouvernement français a une pratique malhonnête dans le traitement de l’occupation israélienne et de l’apartheid. Tout en prétendant respecter le droit international et les droits humains, le gouvernement français légitime le régime raciste d’Israël, en particulier la colonisation israélienne de la Cisjordanie et sa politique de construction de colonies. En 2014, la France a averti ses citoyens et les entreprises de ne pas avoir des activités économiques dans les colonies israéliennes des territoires occupés. Le gouvernement a dit que des entreprises pouvaient encourir des poursuites en lien avec « la terre, l’eau, les ressources minérales et d’autres ressources » et encourir également des « risques de réputation ». Comment cet avertissement peut-il être concilié avec l’implication du gouvernement français dans le festival « So French So Food » en cours ? Human Rights Watch a appelé le mois dernier, dans un rapport déterminant, tous les groupes économiques à mettre totalement fin à leurs activités économiques dans les colonies israéliennes de Cisjordanie occupée, Jérusalem comprise. Le gouvernement français semble avoir choisi de se tenir du mauvais côté de l’histoire et de plus en plus de gens dans le monde s’en rendent compte. Enfin, nous ne pouvons faire autrement que de mentionner les tentatives grotesques du gouvernement français pour faire taire les citoyens français courageux et consciencieux qui s’expriment publiquement sur les droits humains des Palestiniens. Nous suivons l’évolution de la situation politique en France et nous sommes totalement solidaires de ces militants français.

Sincèrement

Boycott! Soutien de l’intérieur à l’appel palestinien BDS

(citoyens israéliens pour BDS)

(1)https://electronicintifada.net/blogs/ali-abunimah/french-government-partners-israeli-settlement-profiteer

Traduction SF pour BDS France

Previous post

À la surprise générale, la France refuse le drone israélien

Next post

Les élus antiracistes et pour une paix juste ne peuvent que s'opposer à la condamnation de BDS