Soutien du syndicat étudiant US UAW 2865

Historique : UAW 2865, le syndicat des étudiants salariés de l’université de Californie, devient le premier grand syndicat de salariés U.S.  à soutenir, par un vote d’adhésion, le désinvestissement d’Israël

 

UAW 2865 – Conseil exécutif – 11 décembre 2014

En solidarité avec les salariés et étudiants palestiniens.

Par leur vote, les adhérents approuvent l’appel au désinvestissement à 62 % :

52 % se sont engagés à soutenir le boycott universitaire.

« C’est une victoire décisive pour la justice pour les Palestiniens. Après des mois de campagne, cela est encourageant pour nous qu’autant d’adhérents aient participé à ce vote et aient fait entendre leur voix. C’est un hommage à l’engagement de nos adhérents pour tout ce qui concerne la justice sociale. Ce vote est la première étape de notre engagement pour la solidarité avec les Palestiniens sous occupation confrontés à des lois discriminatoires, et nous continuerons à agir pour une solidarité concrète dans le cadre de notre participation plus large aux luttes antiracistes et anticoloniales. »

Kumars Salehi, adhérent

« Nous nous consacrons à créer un lien entre les mouvements étudiants et salariés aux États-Unis et les mouvements étudiants et salariés dans les autres parties du monde, dont la Palestine. En tant qu’étudiants-salariés luttant contre les agressions qui frappent l’éducation ici, en Californie, et les mesures répressives de plusieurs décennies contre le monde salarié en général aux États-Unis, nous savons que la solidarité internationale des salariés nous rend plus forts, et nous soutenons les étudiants et les salariés palestiniens et l’ensemble de la société palestinienne dans leur lutte de plusieurs décennies contre la dépossession, l’occupation et l’apartheid. »

Loubna Qutami, adhérente

UAW 2865, syndicat de salariés qui représente plus de 13 000 aides-enseignants, assistants et autres étudiants-salariés de l’université de Californie, est maintenant le premier grand syndicat de salariés des États-Unis à avoir organisé un vote de ses adhérents en réponse à l’appel de la société civile palestinienne pour les boycott, désinvestissement et sanctions contre l’occupation israélienne et en solidarité avec l’auto-détermination palestinienne. Le vote a approuvé le soutien à 65 % (près des deux tiers) des adhérents votants. Plus de 2100 adhérents ont voté, un hommage à la démocratie syndicale.

La mesure demande :

1 – à l’université de Californie de se désinvestir des sociétés impliquées dans l’occupation et l’apartheid israéliens ;

2 – à UAW International de se désinvestir de ces mêmes sociétés ;

3 – au gouvernement des États-Unis de mettre fin à l’aide militaire à Israël.

4 – 52 % des adhérents votants se sont engagés à « ne pas participer à des recherches, conférences, événements, programmes d’échanges, ou tout autre activité, qui seraient parrainés par des universités israéliennes complices dans l’occupation de la Palestine et la politique coloniale de l’État d’Israël » jusqu’à ce que ces universités prennent les mesures permettant de mettre fin à leur complicité avec la dépossession, l’occupation et l’apartheid.

1136 adhérents ont promis d’observer le boycott universitaire, une réflexion sur les façons dont les étudiants salariés agissent concrètement pour mettre en œuvre la solidarité.

 

En juillet, le Conseil conjoint du syndicat, composé de 83 responsables élus de neuf campus universitaires de Californie, a publié une lettre ouverte exposant les grands axes du soutien à l’appel de la société civile palestinienne pour les Boycott, Désinvestissement, et Sanctions (BDS) « contre les institutions publiques et les sociétés qui profitent de l’apartheid et de l’occupation israéliens des Palestiniens ». Cette lettre ouverte annonçait l’intention d’organiser un vote des adhérents sur cette question au cours de la prochaine année universitaire. Le Conseil conjoint d’UAW 2865 a pris ces mesures pour répondre à l’appel à la solidarité de tous les grands syndicats palestiniens, dont l’Association palestinienne des enseignants d’université, la lettre ouverte du Conseil conjoint a été suivie de quatre mois de débat interne avant l’élection et d’un engagement profond des adhérents de tout le pays.

Le but de la stratégie mondiale non violente de BDS est qu’Israël arrête la confiscation des terres et les violations des droits de l’homme contre les Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza, qu’il reconnaisse les droits des citoyens palestiniens d’Israël alors qu’il existe plus de 50 lois israéliennes discriminatoires à leur encontre, et qu’il respecte le droit des réfugiés palestiniens, conformément à la législation internationale, à revenir dans leurs foyers.

UAW 2865 rejoint plusieurs syndicats de salariés du Royaume-Uni et d’Irlande, UNITE de Nouvelle-Zélande, CUPE au Canada, COSATU en Afrique du Sud, et de nombreux syndicats de dockers à travers le monde. Il rejoint aussi ces voix citoyennes de plus en plus nombreuses du mouvement salarié aux États-Unis, notamment celles de la base du syndicat international des Dockers (ILWU – Local 10) qui ont soutenu les grévistes de la communauté et réussi à empêcher les navires israéliens de décharger leurs marchandises, tout comme ils s’étaient investis dans le mouvement contre l’apartheid d’Afrique du Sud, et les centaines de syndicalistes qui ont signé la déclaration Labor for Palestine. Au sein même d’UAW, Local 2865 suit le précédent des travailleurs arabo-américains de l’automobile à Détroit, en 1973, qui ont protesté contre l’achat d’obligations israéliennes pour financer les saisies des terres palestiniennes. Tout comme les salariés noirs de chez Polaroid aux États-Unis qui ont lancé un boycott de leur société pour aider aux carnets de l’apartheid pour les Sud-Africains, nous soutenons les salariés des autres industries ayant un syndicat UAW à faire pression sur leurs employeurs pour qu’ils s’engagent dans des pratiques commerciales socialement responsables afin que cesse l’occupation illégale des Palestiniens.

Dans sa majorité, le syndicat des étudiants diplômés et salariés rejoint les conseils des étudiants diplômés de l’université UC Berkeley, UC San Diego, UC Riverside, UC Irvine, et UCLA, qui ont adopté des résolutions en soutien au désinvestissement.

Nous sommes infiniment reconnaissants pour l’énorme soutien de nombreuses personnes et organisations, notamment pour ces lettres de soutien de plus de 700 sympathisants des communautés juives, de salariés féministes et homosexuels, faisant le lien entre la campagne et la répression contre la militante féministe palestino-américaine Rasmea Odeh, parmi les lettres de beaucoup d’autres groupes qui ont été postées sur une page Facebook en soutien à l’initiative.

 

Pour plus d’informations, voir : uaw2865.org

Contacts Presse : Union Contact : Katy Fox-Hodess (UAW 2865 Executive Board), katyrose chez gmail.com, 510-705-3144

http://www.uaw2865.org/?p=15179

traduction : JPP pour l’AURDIP

http://www.aurdip.fr/historic-uaw-2865-uc-student.html