Home»COMITES LOCAUX»34»La Campagne BDS France Montpellier vous invite à une conférence de presse mardi 20 mars à 19h30 au Théâtre Jean Vilar (La Paillade).

La Campagne BDS France Montpellier vous invite à une conférence de presse mardi 20 mars à 19h30 au Théâtre Jean Vilar (La Paillade).

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

affich20marsinvités

COMMUNIQUÉ A LA PRESSE : 

Bonjour,
Tous les comptes rendus (ci-après) textes et vidéos à l’appui attestent des faits et des propos engagés. L’unique cible est l’apartheid israélien. Ici, la présence de cet État qui se manifeste par son soutien officiel au financement et à la promotion de ce spectacle. Le théâtre n’est pas visé en soi, ce serait stupide ; Pas plus que le réalisateur, même s’il compromet son « engagement » et sa « critique »  en signant un contrat qui conditionne sa liberté d’expression à cet État d’apartheid ;  pas plus que le contenu de la pièce qui reflète semble t-il les positions politiques du courant de « La paix Maintenant » (courant sioniste dit de «  gauche » opposé à la colonisation mais également au retour des réfugiés Palestiniens dans leurs maisons (!).
Ce choix de programmation est une faute politique grave. Il relève au mieux d’une méconnaissance des habitants-tes du quartier. Ce choix ne nous surprend pas de la part d’une municipalité dont le Maire, émule et continuateur du Trump local avant l’heure,  Georges Frêche, commémore, chaque mois de juin,  depuis 40 ans,  au mépris du droit international  « Jérusalem capitale une et indivisible d’iIraël ». Mais nous attendions mieux du nouveau directeur du théâtre Jean Vilar.

La mobilisation BDS contre ce spectacle est une étape dans la construction de la Zone Libre d’Apartheid israélien (ZLAI) à la Paillade. Elle s’édifie sur les bases de la lutte contre la colonisation en Palestine et sur l’expérience et l’histoire coloniale subie par  les populations issues de l’immigration coloniale  très majoritaires dans ce quartier.  Cette expérience vécue et/ou transmise de la violence coloniale prend sens et corps face au racisme d’État (structurel) affronté ici en France par ces populations. Sans doute certains-es vont crier (et certains-es crient déjà!)  à  « l’antisémitisme », au « communautarisme » et/ou à  «l’islamisme » .

Nous espérons que les gens honnêtes et sincères – et les journalistes- auront avec ces documents assez d’éléments pour analyser et comprendre qu’il n’en est rien.

Le communiqué de l’UJFP34 est une bonne réponse à ces quelques uns-nes.

Les mêmes auraient-ils refusé de boycotter un spectacle de la majorité blanche d’Afrique du Sud soutenu et exporté par le régime d’apartheid de l’Afrique du Sud ? 
Et si vous trouvez que c’est trop long à lire et voir, pensez à l’oppression et aux milliers de morts de millions de réfugiés palestiniens qui depuis plus de 65 ans subissent l’apartheid et le nettoyage ethnique.
Issu de la société civile palestinienne le BDS palestinien qui nous dirige et inspire, mouvement non-violent, fondamentalement antiraciste et anticolonialiste, basé sur les droits internationaux et les droits humains, revendique le droit à l’autodétermination du peuple palestinien. Ce qui sera possible avec la fin de la colonisation, le retour des Réfugiés dans leurs maisons et l’égalité absolue des Palestiniens d’Israël.
Vous trouverez ci-dessous le dossier de presse qui atteste de la mobilisation de tout un quartier contre ce qui est vécu comme une véritable provocation : la programmation d’un spectacle soutenu par le ministère de la culture israélien et qui donc, représente cet État.
Nous regrettons que les médias locaux ne se soient pas penchés sur ces événements pour leur accorder la place qu’ils méritent et nous espérons que vous serez présents pour vous informer directement à la source mardi 20 mars à 19h30.

Dossier :

– Relevé des actions menées relatives à ce spectacle.(toutes également mentionnées sur le site national de la Campagne BDS France)
 Article : « Boycotter les productions culturelles de l’État d’apartheid à l’export, c’est aussi défendre les droits des artistes israéliens » (Lire l’article : http://www.chroniquepalestine.com/boycott-des-productions-culturelles-etat-apartheid/)
 
– Communiqué de soutien des associations : Association des palestiniens en Languedoc-Roussillon (APLR), Campagne Civile Internationale Pour la Protection du Peuple Palestinien 34 (CCIPPP34), Collectif des Musulmans de France 34 (CMF34), Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires 34 (FUIQP34), La CIMADE Languedoc Roussillon, Mouvement pour une Alternative Non violente 34 (MAN34), Nouveau Parti Anticapitaliste 34 (NPA34), Union Juive Française pour la Paix 34 (UJFP34 )…
– Communiqué de soutien de la CGT_FERC
– Communiqué de l’UJFP34 aux organisations qui refusent le boycott du spectacle « we love Arabs »
________________
 
RELEVÉ DES ACTIONS RELATIVES À CE SPECTACLE :
 
– Première inclusion du boycott du spectacle « We love arabs » dans les actions de solidarité à la Palestine « Les « quartiers populaires » à la pointe de la solidarité avec la Palestine ! » (https://bdsf34.wordpress.com/2017/12/11/les-quartiers-populaires-a-la-pointe-de-la-solidarite-avec-la-palestine/) et en particulier : (https://www.youtube.com/watch?time_continue=21&v=mJpjUGE91pg)
– Première action devant le Théâtre JV, 16/12/2017 : Libérer Al Qods ! La Paillade, première action pour une Zone Libre d’apartheid Israélien (ZLAI) : https://bdsf34.wordpress.com/2017/12/18/liberer-al-qods-la-paillade-premiere-action-pour-une-zone-libre-dapartheid-israelien-zlai/
 Intervention sur le marché de La Paillade (pétition contre le spectacle)  , 23/12 : Accueil enthousiaste des Pailladins-nes pour la ZLAI de la Paillade.(https://bdsf34.wordpress.com/2017/12/31/
– Intervention sur le marché de La Paillade (pétition contre le spectacle)22/01  accueil-enthousiaste-des-pailladins-nes-pour-la-zlai-de-la-paillade/) .(https://bdsf34.wordpress.com/2018/01/22/une-nouvelle-brique-dans-la-construction-de-la-zlai-a-la-paillade/)
–  Intervention auprès des commerçants (St. Paul et AV. de Barcelone) 3/02 : https://bdsf34.wordpress.com/2018/02/05/la-paillade-les-commercants-disent-non-au-spectacle-soutenu-par-letat-disrael/
– Débat sur le « Boycott culturel » : 2018 : LE TEMPS DE LA PALESTINE, à Montpellier 15/02 (Ciné Diagonal) : https://bdsf34.wordpress.com/2018/02/06/2018-le-temps-de-la-palestine-a-montpellier-cine-diagonal/
 Intervention au Grand Mail 24/02 :  «  BDS Montpellier : Goûter pour la Palestine à La Paillade » » (https://bdsf34.wordpress.com/2018/02/25/bds-montpellier-gouter-pour-la-palestine-a-la-paillade/)
 Clip d’appel à mobilisation 9/03 : La ¨Paillade se lève contre l’apartheid : https://bdsf34.wordpress.com/2018/02/11/lettre-ouverte-aux-salarie-ees-du-theatre-jean-vilar-la-paillade/
 – Intervention dans Les Halles de la Paillade et soutien de la population contre la Police municipale 10/03: « On ne nous empêchera pas de montrer le vrai visage d’Israël » (https://bdsf34.wordpress.com/2018/03/11/on-ne-nous-empechera-pas-de-montrer-le-vrai-visage-disrael/)
– Semaine internationale contre l’apartheid israélien  à l’université Paul Valéry – Montpellier III – 12, 15 mars : https://bdsf34.wordpress.com/2018/03/07/semaine-internationale-contre-lapartheid-israelien-a-luniversite-paul-valery-montpellier-iii/
– Intervention auprès des spectateurs-trices de Jean Vilar 13/02 (4 interventions) « Le public entre dans la campagne contre le spectacle soutenu par Israël au théâtre Jean Vilar à La Paillade (Montpellier) (https://bdsf34.wordpress.com/2018/02/15/le-public-entre-dans-la-campagne-contre-le-spectacle-soutenu-par-israel-au-theatre-jean-vilar-a-la-paillade-montpellier/)
 Intervention place de la Comédie malgré la police municipale17/03 : « Montpellier : nouvelles manifestations de soutien populaire pour le boycott du spectacle soutenu par Israël. »  : https://bdsf34.wordpress.com/2018/03/18/montpellier-nouvelles-manifestations-de-soutien-populaire-pour-le-boycott-du-spectacle-soutenu-par-israel/
___________________
 
Nous vous recommandons la lecture de cet article :

Boycotter les productions culturelles de l’État d’apartheid à l’export, c’est aussi défendre les droits des artistes israéliens

Photo : BDS34
Photo : BDS34

José-Luis Moraguès – Bien que les actions BDS soient d’abord et avant tout destinées à soutenir la lutte des Palestiniens, l’article qui s’adosse à la campagne de boycott d’un spectacle soutenu par le ministère de la culture israélien au théâtre municipal Jean Vilar à Montpellier, aborde – une fois n’est pas coutume – la question du boycott culturel du point de vue des intérêts des artistes israéliens.

« L’art et la culture n’ont rien à voir avec la politique ». Tel était jusqu’à présent le principal argument contre le boycott culturel opposé au BDS. La politique de violations incessantes du droit international et des droits humains par l’État d’ Israël et la décision du président des États-Unis à propos de Jérusalem ont singulièrement terni l’image d’Israël et rendu sa défense difficile. Si bien que les opposants au boycott culturel ont opté pour le registre de la « liberté d’expression des artistes israéliens» et brandissent désormais la défense des œuvres dites « critiques ». Dans ce contexte certains-nes n’hésitent pas accuser BDS de « censeur », de « prendre en otage la culture » (les terroristes ne sont pas loin) et d’être « contre-productif » et pourquoi s’en priver … « de desservir la cause palestinienne » (sic).
Cet article rappelle les conditions d’application – mal connues – du boycott culturel et examine la nature de la liberté d’expression accordée par Israël aux produits culturels exportés. Il conclut que contrairement aux apparences, le boycott de ce type de produit culturel, défend la liberté d’expression des artistes israéliens face à la propagande d’État (hasbara). 

___________________________

Les soutiens :

Microsoft Word - Nous organisations.docx

Microsoft Word - FERC.docx

 

 

Previous post

Montpellier : nouvelles manifestations de soutien populaire pour le boycott du spectacle soutenu par Israël.

Next post

Les clubs de football palestiniens à Adidas : « Arrêtez de parrainer les équipes des colonies israéliennes »