1

Le S de BDS…

26 ex-dirigeants européens veulent des sanctions contre Israël
Akiva Eldar – Ha’aretz
Vendredi, 10 décembre, 2010 ⋅ 13:05:31
http://www.medialibre.eu/4639/26-ex-dirigeants-europeens-veulent-des-sanctions-contre-israel-akiva-eldar-haaretz

Vingt-six personnalités qui comptent parmi les plus importants dirigeants européens de cette dernière décennie appellent à prendre des sanctions contre Israël et à suspendre le rehaussement des relations diplomatiques entre l’UE et Israël, en raison de la politique de construction dans les colonies et du refus israélien de respecter le droit international.

Les anciens dirigeants réclament en outre que les pays européens mettent fin à l’importation de marchandises provenant des colonies mais qui sont marquées comme étant des produits d’Israël, en violation de la réglementation de l’Union européenne. « Nous jugeons inacceptable que ces marchandises bénéficient des avantages accordés à Israël dans le cadre de ses accords avec l’Union européenne », écrivent les vingt-six personnalités qui accusent ainsi Israël de se soustraire à son obligation de préciser l’origine des produits des colonies et de violer son accord avec l’UE. Dans cette lettre qui a été adressée hier aux responsables de l’Union européenne et à des gouvernements européens, les anciens Premiers ministres, ministres et présidents d’organisations critiquent la politique israélienne.

Parmi eux on trouve Javier Solana, ancien Haut Représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne, Richard von Weizsäcker, ancien président allemand, Felipe González, ancien Premier ministre espagnol, Romano Prodi, ancien Premier ministre italien et président de la Commission européenne et Mary Robinson, ancienne présidente irlandaise. « L’Union européenne a toujours affirmé son opposition aux colonies illégales, mais elle n’a pas indiqué quelles seraient les conséquences de cette expansion continue et systématique de la construction israélienne dans les territoires occupés, y compris à Jérusalem-est », écrivent les signataires de la lettre, avant d’ajouter : « Nous avons la conviction que l’Union européenne doit annoncer que tout élargissement et toute amélioration de l’accord d’association avec Israël, ainsi que d’autres accords et plans mutuels, ne seront pas appliqués tant qu’Israël ne gèlera pas la construction dans les colonies ».