Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»Lettre de la Campagne BDS France à Tinariwen

Lettre de la Campagne BDS France à Tinariwen

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Paris, le 19 Avril 2013
wavelabinc@gmail.com rab@sasa.demon.co.uk

Chers membres de Tinariwen,

Vous êtes en ce moment en tournée aux Etats-Unis puis vous viendrez en Mai en Europe et au Maroc. Bien que la date n’apparaisse pas sur votre site internet, vous êtes programmés au festival « PlugFest » dans le désert du Néguev, en Israël.

Faisant vous même partie d’un peuple opprimé, vous n’êtes pas sans connaître la situation dans laquelle vivent les Palestiniens, qu’ils soient de Gaza, de Cisjordanie, de Jérusalem, d’Israël ou même réfugiés.

Mais peut-être ne savez-vous pas que les Palestiniens ont appelé les artistes internationaux à ne pas jouer en Israël tant que cet Etat continue d’ignorer toutes les résolutions des Nations unies, de bafouer le droit international et de priver le peuple palestinien de ses droits humains les plus élémentaires.

Vous pouvez lire l’appel ici : http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&view=article&id=11&Itemid=13&lang=fr#CR

En voici un extrait :

« Puisque les institutions académiques israéliennes (essentiellement contrôlées par l’État) et la vaste majorité des intellectuels et universitaires Israéliens ont, soit contribué directement au maintien, à la défense ou à la justification des formes d’oppression susmentionnées, soit ont été complices par leur silence,

Etant donné que toutes les formes d’intervention internationales ont jusqu’à présent échoué à forcer Israël à se conformer au droit international ou à mettre fin à sa répression des Palestiniens, ce qui s’est manifesté de multiples façons, dont des sièges, des tueries indiscriminées, des destructions gratuites et le mur colonial raciste,

[…] Nous, universitaires et intellectuels palestiniens, appelons nos collègues dans la communauté internationale à boycotter complètement et en permanence toutes les institutions académiques et culturelles israéliennes pour contribuer à la lutte pour terminer l’occupation, la colonisation et le système d’apartheid israéliens, en appliquant ce qui suit :

Retenez-vous de participer à toute sorte de coopération, collaboration ou projet culturel conjoint, académique ou culturelle, avec des institutions israéliennes […] »

Ces trois dernières années, de nombreux artistes de premier plan ont répondu à cet appel en refusant de se produire en Israël. Parmi eux, nous pouvons citer Oumou Sangaré, Elvis Costello, Cat Power, Roger Waters, Cassandra Wilson, Stanley Jordan, Carlos Santana, Devendra Banhart, Annie Lennox, Eric Clapton, Brian Eno, U2, Coldplay, Bruce Springsteen, Massive Attack, Gorillaz Sound System, The Pixies, Tuba Skinny, Pete Seeger, feu Gil Scott-Heron, Jello Biafra… Macy Gray est une artiste qui a donné un concert en 2011, mais elle l’a regretté et n’y retournera pas. Elle a déclaré publiquement : « J’ai pris conscience et je n’aurais absolument pas joué si j’avais su même un peu de ce que je sais maintenant ».

Se produire en Israël aujourd’hui, c’est comme faire une déclaration de complicité politique. Vous pensez peut être pouvoir jouer en Israël simplement en tant qu’artiste pour un concert comme un autre sur votre tournée mais votre présence sera interprétée pour dépeindre cette société coloniale impitoyable comme normale, et les atrocités incessantes contre le peuple palestinien comme une chose à ignorer. Israël admet ouvertement qu’il utilise les événements culturels comme des outils de propagande, et il utilisera votre image pour tenter de camoufler quelque chose de très systématique et de très répugnant.

Il va sans dire que si vous jouez en Israël, ce sera devant une audience ségréguée, parce qu’aucun de vos fans palestiniens de Gaza ou de la Cisjordanie toute proche, n’aura le droit de venir vous écouter.  Est-il imaginable qu’au cours de la longue lutte contre l’Afrique du Sud de l’Apartheid, vous y auriez voyagé pour jouer pour les suprématistes blancs ?

Nous espérons sincèrement que vous y réfléchirez. Nous vous demandons de vous retenir de participer au « PlugFest » et à toute autre concert en Israël tant que cet état ne respectera pas le droit international.

Il y a une vague – toute une vague internationale de gens qui soutiennent la justice pour les Palestiniens par des boycotts consommateurs, des boycotts universitaires, des boycotts culturels. Annulez votre concert et surfez sur cette vague. S’il vous plaît, n’y allez pas.

Sincèrement Vôtre,

Loic, pour la Campagne BDS France

www.bdsfrance.org

campagnebdsfrance@yahoo.fr

Previous post

Victoire ! Les étudiants de l'Université de Californie soutiennent le désinvestissement

Next post

Résistance à l'agriculture coloniale en Palestine : rencontre avec Fayez Taneeb