Home»CRIMINALISATION DE BDS»Lettre ouverte à la LICRA

Lettre ouverte à la LICRA

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Génération Palestine Bordeaux

Palestine 33
Union Juive Française pour la Paix Aquitaine
 
8, rue de la course
33000 Bordeaux
bordeauxbds@gmail.com

                                                                            Bordeaux, le 20 décembre 2013

A la LICRA

Objet : Demande de clarification concernant deux questions

 

Mesdames, Messieurs,

Lors d’ une réunion publique « La République en danger : les associations luttent contre les extrémistes » qui a eu lieu à Sciences Po Bordeaux à l’initiative de l’UNEF le jeudi 12 décembre dernier, la Présidente de la LICRA Gironde, Clothilde Chapuis, a été interrogée sur deux points par des militants de Génération Palestine, de Palestine 33 et de l’UJFP Aquitaine, qui soutiennent la campagne BDS.

1. Une étudiante regardant passer la manifestation du 30 novembre à Bordeaux portait un T-shirt « Boycott Israël Apartheid ». Cette étudiante a été interpellée par une personne, portant un fanion de la LICRA, lui disant que son T-shirt était honteux. Deux personnes l’ont rejointe et ont intimé l’ordre à l’étudiante de retirer le T-shirt en question. Ce groupe s’est dispersé à l’arrivée de journalistes s’intéressant au début d’attroupement.

Lors de la réunion à Sciences Po, la Présidente de la LICRA Gironde a affirmé qu’en aucun cas ce comportement avait son accord.
Pouvez vous nous confirmer que votre association la LICRA condamnerait l’utilisation par ses membres de ce type de méthode d’intimidation contre ceux qui portent des T-shirt Boycott Israël Apartheid?

2. Interrogée à propos du procès de Colmar, la Présidente de la LICRA Gironde a affirmé à deux reprises que la position de la LICRA était de ne pas intervenir sur le boycott sauf quand il y avait des propos antisémites qui étaient tenus pendant les actions.

Or à aucun moment de la procédure contre les inculpés de Mulhouse et Colmar un quelconque propos antisémite ne leur a été reproché. Cela n’est apparu à aucun moment des débats, cela n’est relevé à aucun endroit des jugements.
En l’état actuel de nos connaissances, il nous semble qu’il s’agit d’un mensonge pur et simple.Pouvez vous donc nous expliquer les raisons qui ont conduit la LICRA à se porter partie civile pour le procès de Colmar?

Nous espérons que vous pourrez apporter sans tarder des réponses à nos questions.

Previous post

Cyndi Lauper, ne prêtez pas votre voix au blanchiment des crimes israéliens

Next post

Relaxe pour les militant-e-s BDS de Pontoise