Home»ACTIONS ET EVENEMENTS»Appels»Lettre ouverte d’étudiants palestiniens de Gaza: ‘nous vous invitons à vous engager dans la semaine de l’apartheid israélien’

Lettre ouverte d’étudiants palestiniens de Gaza: ‘nous vous invitons à vous engager dans la semaine de l’apartheid israélien’

8
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Campagne des étudiants palestiniens pour le boycott académique d’Israël – 28 février 2017-03-01

Gaza assiégée, Palestine occupée

Appel de Gaza: Cette année, engagez vous dans la semaine de l’apartheid israélien.

Nous vous écrivons, étudiants du monde, nous qui sommes étudiants de la bande de Gaza assiégée et dont la totalité du système éducatif a été paralysé par dix ans de blocus israélien. Nous vous invitons à vous impliquer cette année dans la Semaine de l’Apartheid Israélien (IAW) et à renforcer le mouvement de Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) sur vos campus. Les campagnes en cours pour la justice en Palestine sur les campus britanniques nous donnent de l’espoir : c’est par exemple la magnifique victoire BDS et la démonstration de soutien de l’union des étudiants de l’université de Manchester et la campagne Désinvestissez pour la Palestine, qui appelle les universités à désinvestir des entreprises complices des crimes contre le peuple palestinien.

Nous sommes consternés par les actions récentes de l’Université du Lancashire central, qui a capitulé devant la pression pour annuler IAW, une mesure qui vise directement à faire taire et à déshumaniser les voix et récits palestiniens. Mais, même l’intensification de la propagande israélienne qui sert à blanchir la brutale occupation israélienne et la politique d’apartheid contre nous peuvent être vaincues avec courage et opiniâtreté.

La plupart d’entre nous à Gaza, un des lieux les plus peuplés de la planète, sont privés de la liberté de mouvement – nous ne pouvons plus voir notre famille et nos amis de Cisjordanie ou de Jérusalem, ni retourner sur nos terres et dans nos maisons d’où la plupart d’entre nous qui sommes à Gaza ont été chassés par l’armée israélienne à ses débuts. Comme étudiants de Gaza, nous n’avons le droit d’aller dans aucune université de Cisjordanie, le blocus israélien nous a privés des biens de première nécessité, dont les livres scolaires, et pour ceux que nous avons, il faut les lire à la chandelle à cause des coupures d’électricité imposées plusieurs heures par jour, jusqu’à 18 heures pour beaucoup de familles.

Comme si les difficultés de la vie quotidienne et le contrôle ne suffisaient pas, des crimes de guerre massifs ont été commis contre nous lors du massacre israélien de 2014 lorsque les F 16, les tanks Merkava, les drones Elbit et les hélicoptères de combat israéliens, qui dominent en permanence notre ciel et notre horizon, ont assassiné plus 550 enfants en 51 jours. Plus de 2 200 d’entre nous ont été tués, 1200 ont été blessés et le siège qui s’est poursuivi a fait que, depuis, de nombreuses personnes ont perdu la vie inutilement des suites de blessures et de maladie. À ce moment-là, les forces d’occupation israéliennes ont bombardé plus de 62 hôpitaux et cliniques, 45 ambulances et 250 écoles palestiniennes. Israël nous refusant le béton par le blocus, les maisons de la plupart des 100 000 personnes qui se sont retrouvées à la rue n’ont toujours pas été reconstruites. Le dernier rapport des Nations Unies sur la situation humanitaire dit que Gaza sera « invivable » en 2020. Pas besoin d’attendre 2020. Gaza est en réalité invivable dès maintenant !

Inspiré par la lutte anti-apartheid, notre appel au Boycott, au Désinvestissement et aux Sanctions (BDS), soutenu par une immense majorité de la société civile palestinienne, a été un paratonnerre pour d’autres qui peuvent s’associer à notre détresse. Chaque université qui boycotte et/ou désinvestit du régime d’apartheid israélien et de ceux qui en sont complices ou qui en tirent profit, est du bon côté de l’histoire, à l’image du rôle considérable joué par les étudiants qui ont boycotté le régime similaire d’apartheid raciste d’Afrique du Sud jusqu’à sa chute en 1994.

Si des gouvernements corrompus et des corps officiels nous ont tourné le dos, nous espérons avoir le soutien de nos pairs et des gens de conscience tels que vous l’êtes. Nos revendications sont simplement d’avoir les mêmes droits que n’importe quel étudiant, adulte ou enfant. Nous voulons que nos droits fondamentaux nous soient garantis selon le droit international et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme !

Cette année, il est entre vos mains de voir que le vent tourne enfin sur les campus d’Europe, des USA et du monde. Allez plus loin pour faire que la Semaine de l’Apartheid Israélien de cette année soit aussi forte et reçoive autant de monde que possible, et utilisez la comme plateforme pour construire le mouvement BDS. Quoi que vous ayez en face de vous, puisez votre courage en nous et nous puiserons notre espoir en vous. Vous, plus que n’importe qui, êtes en position d’agir, aussi laissez la vérité de la justice gronder sur votre campus et au-delà.

Signé par

La Campagne des Étudiants Palestiniens pour le Boycott Académique d’Israël (PSCABI)

Source: MONDOWEISS

Traduction SF pour BDS France

Previous post

C’est le début de la Semaine contre l’apartheid israélien ! Dans plus de 200 villes !

Next post

LIDL : Stop commerce avec l’apartheid : un accueil chaleureux des clients