Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT SYNDICAL»Lettre ouverte à Michel Platini du SNEP (syndicat de l’éducation physique de l’enseignement public)

Lettre ouverte à Michel Platini du SNEP (syndicat de l’éducation physique de l’enseignement public)

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Paris, le 27 mai 2013

Monsieur Michel PLATINI
Président de l’UEFA
Route de Genève 46
Case postale
CH-1260 Nyon 2
SUISSE

Objet : Organisation du championnat d’Europe des moins de 21 ans en Israël

 

Monsieur le Président,

Votre organisation a décidé de confier à Israël le championnat d’Europe des moins de 21 ans au mois de juin prochain.

Permettez-nous de nous étonner de ce choix et de considérer que cette attribution contredit gravement les orientations et règlementations qui régissent le sport en Europe et dans le monde, le football en particulier1.

L’attribution d’une grande compétition sportive à un pays, qui plus est quand elle concerne des jeunes, est un acte de reconnaissance à la fois d’un pays souverain et d’un Etat qui œuvre au développement du sport, de la jeunesse, dans le respect des droits humains et qui devrait être démocratique. Il est ainsi difficile de fermer les yeux sur la réalité d’un Etat qui assiège, occupe un autre Etat, violente et emprisonne des milliers de personnes, dont des enfants.

Ce pays, à de multiples occasions et depuis très longtemps, contredit aux valeurs même du sport en occupant illégalement un pays voisin , en entravant systématiquement la circulation de ces citoyen-nes, en agressant militairement toute ou partie de cet Etat, en détruisant ses infrastructures, en emprisonnant des milliers de personnes dont des footballeurs, récemment libérés sous la seule pression internationale…

Ajoutons à cette situation effroyable pour les palestinien-nes que de nombreux faits de racisme sur les stades israéliens à l’égard de joueurs étrangers ou non, arabes ou musulmans, auraient dû finir de convaincre que cette attribution n’était vraiment pas opportune.

Au nom du sport et du droit pour tous-tes, missions défendues âprement chaque jour par les enseignant-es EPS face à leurs millions d’élèves et par les professeurs de sport en relation avec le mouvement sportif et les pratiquants de tous horizons, il est incompréhensible que l’UEFA ait pris une telle décision.

Connaissant la charge que représente l’organisation de compétitions sportives, nous avons conscience qu’à quelques semaines de l’échéance, il est difficile pour votre instance d’ôter cette épreuve sportive à ce pays.

Nous vous appelons cependant au nom du SNEP-FSU à peser de tout votre poids pour que la situation sportive palestinienne ne subisse plus les agressions de l’Etat voisin, qui, faut-il le rappeler, est intégré exceptionnellement au football européen. Cela devrait a minima l’obliger à plus d’obligations morales. En laissant « vivre » le racisme et le colonialisme dans un Etat qui ne respecte pas les droits humains, cette concession est à coup sûr contre productive pour l’avenir de cette région et pour le développement pacifique du sport, le football en particulier.

Nous vous demandons aussi d’agir publiquement pour que les jeunes palestinien-nes puissent se rendre sur les sites sportifs en leur obtenant des laisser-passer et ainsi leur permettre de sortir de la situation d’enfermement qu’ils et elles vivent au quotidien.

Le SNEP-FSU, tout en dénonçant le choix fait par votre organisation du pays organisateur, sera donc très attentif aux suites que vous donnerez à nos demandes sur le déroulement de cette épreuve.

alt

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l’expression de notre considération distinguée.

Serge CHABROL
Secrétaire Général

Nina CHARLIER
Responsable Nationale

Pascal ANGER
Secrétaire National

NB : nous vous joignons pour information notre projet pour un sport émancipateur et une revue relatant notre colloque « Sport demain, enjeux citoyen ».

1 La charte du football de base de l’UEFA précise : « Le football n’est pas un sport réservé à l’élite, il est accessible à chacun, indépendamment de la taille, de la forme, de la couleur ou de la religion. C’est une véritable démocratie sportive qui offre des valeurs éducatives, des bénéfices en matière de santé, des possibilités sociales et une valeur sportive. Le football est un magnifique vecteur pour le développement personnel et sportif. Socle de la pyramide du football, le football de base profite à tous les niveaux de jeu. » Selon plusieurs résolutions de l’ONU.

Previous post

Concert "Justice en Palestine" à la Courneuve le 8 juin

Next post

Lettre ouverte de Roger Waters à Alicia Keys